7 mars : Conférence de Daniel Bernard à Saumur

L'Université Inter-âges de Saumur recevra Daniel Bernard le jeudi 7 mars pour une conférence intitulée « Quand les caravanes du bleu croisent l'histoire des hommes. » Daniel Bernard est membre du Comité national monégasque de l’association internationale des arts plastiques auprès de l’UNESCO. Il est auteur et membre du Centre du livre et de la lecture du Poitou-Charentes.


Pour les premiers hommes, le bleu était peu présent dans la nature. Ils ne pouvaient s’approprier l’azur du ciel et de la mer : le bleu devait être une couleur divine. Pour amadouer les dieux, les Égyptiens inventèrent le premier bleu artificiel du monde. Pour les Grecs, la couleur bleue n’avait pas la cote. Pour les Romains, cette couleur leur rappelait les Gaulois qui les attaquaient le corps recouvert de poudre bleue, au point qu’avoir les yeux bleus pour une Romaine était synonyme de mauvaise vie. Au Moyen Âge, la couleur bleue est deve­nue celle des rois (bleu roi), du pape et de la Vierge (bleu marial). Le 1er avril 1250, à la suite de la bataille de Damiette perdue par Saint Louis, le bleu fut opposé au vert de l’Islam triomphant. Mais il n’y avait pas de bleu pour teindre les vêtements en Europe. Le seul recours des teinturiers fut la culture d’une plante, l’isatis tinctoria : l’épopée du pastel toulousain au départ des ports de Bordeaux et de La Rochelle était en marche. Le pastel fut au XVIe siècle le seul pigment naturel sur le Vieux Continent pour teindre les tissus, les manteaux et les oriflammes en bleu et plus tard le blue-jeans.
Aujourd’hui, avec les préoccupations écologiques, le monde est à nouveau en demande de teintures naturelles. Quelle sera demain la place de ces pigments issus des arbres et des plantes ? Et si les papillons bleus et le papillon Morpho en particulier décidaient de la nouvelle science des couleurs ?

Infos pratiques : Jeudi 7 mars à 14h30 (ouverture des portes à 14h), Amphithéâtre du CFA de Saumur, square Balzac


Article du 02 mars 2019 I Catégorie : Culture

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI