Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Saumur. Attention aux braqueurs en culotte courte chez les particuliers âgés

Depuis quelques jours, une bande de jeunes âgés de 13 à 17 ans, très polis, garçons et filles, rançonnent des personnes d'un certain âge, notamment dans les quartiers pavillonnaires de Saumur.

Lotissement aux Hauts Quartiers de Saumur


« Bonjour monsieur. Pourriez-vous m'indiquer où se trouve la rue des Moulins. Je suis perdu. » C'est la question qu'a posé un jeune garçon de 12/13 ans très poliment à cet octogénaire habitant dans le quartier résidentiel des rues Clématites et Cytises des Hauts Quartiers de Saumur, après avoir frappé à sa porte de bureau. « Je lui ai expliqué qu'il n'en était pas loin », relate Michel, le résidant. Pendant ce temps, une autre jeune un peu plus âgée s'introduisait dans le pavillon, par une porte-fenêtre du salon, à l'étage supérieur, où se trouvait son épouse, impotente. L'adolescente, tout aussi polie, demande à s'asseoir. En s'asseyant, elle casse un verre situé à l'arrière du bar. Les deux jeunes s'affairent alors à vouloir nettoyer. Au bout de quelques minutes, les jeunes s'en vont sur insistance des octogénaires. Quelques heures plus tard, ces derniers remarquent que leur porte-monnaie contenant 200 € et qui était sur le bar avait disparu... Deux jours plus tard, c'est au tour de deux autres jeunes, toujours très polis de se présenter à la porte de l'habitation, l'un par la porte d'entrée, l'autre entrant par la porte-fenêtre du salon demandant un verre d'eau... Nos deux octogénaires ne s'en sont cette fois pas laissé conter et les jeunes ont détalé aussi vite qu'ils étaient arrivés, sauf qu'au passage, ils avaient raflé au nez et à la barbe des habitants une cartouche de cigarettes stockée dans le salon.
Après avoir porté plainte via internet, nos deux saumurois ont décidé d'être plus vigilants quant à l'accès à leur pavillon, que ce soit le portail ou les ouvertures vers le logis et d'aller porter plainte de vive voix au commissariat de Saumur. A suivre.


Article du 06 mars 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


17 commentaires :


Commentaire de Pilou49 06/03/2019 17:48:52

Il a bien changé le temps ou ma génération aidait les personnes âgées à porter leurs courses !...



Commentaire de Basstos22 07/03/2019 07:23:34

Quelle bande de lâches, il faudrait qu'il tombent sur une personne qui leur foutrait une bonne tarte dans la tronche.



Commentaire de Tarte 07/03/2019 08:34:51

Si on les frappe,ils iront déposer plainte et on leur donnera raison.



Commentaire de Non! Non @Tarte 07/03/2019 12:01:53

Une bonne tarte remet parfois les idées en place. Ce n'est bien sûr pas la meilleure solution que de "tarter" mais cela pourrait aussi être considéré comme de la légitime défense. Venir deux fois au même endroit tout en sachant que ce sont des personnes âgées est vraiment de la lâcheté comme le précise Basstos22.



Commentaire de COPIN D'AVANT 07/03/2019 17:29:50

MAIS QUE FAIT DONC LA POLICE ?
ET LES ÉDUCATEURS ?
ET LA CONSCIENCE DES JEUNES ADOS ?
C'EST Y PAS ENCORE LA FAUTE À JUPITER ?



Commentaire de Basstos22 08/03/2019 07:08:30

COPIN D'AVANT surtout que font les parents, c'est quand même eux qui ont mis au monde ces lâches. La jsutice devrait autant punir ces gamins que leur parents. On leur enlèverait les allocs, ce serait déjà un bon début



Commentaire de Charles.D 08/03/2019 09:05:19

Certains êtres humains (pour hélas ne pas dire une assez grande majorité) ne craignent et reconnaissent que les châtiments corporels ... Nous sommes entré dans une société trop laxiste ou l'humanisme empêche ce type de châtiments à l’excès, une fessée mesurée n'est même plus autorisée nous en avons tous un jour reçu une et nous en souvenons, nous n'en restons pas pour cela traumatisé à vie heureusement ! Dans le cas de ces petites crapules, en devenir de monstres futurs, seul un traitement de choc pourrait éventuellement les remettre en circulation au sein de la civilisation et ce n'est pas les atermoiements et les jérémiades intéressées de certains qui y changeront quoi que ce soit ! Pas plus que l'emprisonnement qui ne sert absolument à rien dans leur cas... Il faut revenir aux anciennes "maison de correction", certes améliorées mais ne pas hésiter à distribuer quelques coups bien appliqués si nécessaire, ils ne respectent que cela !... C'est peut être un triste constat qui va me valoir des huées mais il faut savoir ce que nous voulons ? Si demain ils s'agit de nos propres vieux parents ou grands-parents seront nous toujours aussi indulgents envers ces détraqués par le mal ? Certains êtres sont dans l'impossibilité intellectuelle de comprendre la gentillesse ou la raison, on les appelle des "animaux sauvages" , on les exclu, on les dresse ou on les tue ! Que doit on faire de ces animaux à deux pattes ?



Commentaire de Nostromo 08/03/2019 12:13:58

La punition corporelle envoie à l'enfant le message que la violence est une option valable pour la résolution de conflits.

Les enfants dont les parents utilisent les châtiments corporels ont un comportement plus anti-social, indépendamment du statut socio-économique. En effet plus un enfant est frappé, plus il plus probable qu’à l’âge adulte, il usera de violence (également sur ses propres parents lorsqu'ils vieillissent). Ils sont plus susceptibles de tricher ou de voler, d’être désobéissants à l’école et de devenir délinquants.

La punition corporelle est dégradante et contribue aux sentiments d'abandon et d’humiliation. Elle diminue l’estime de soi et l'amour-propre de l’enfant, et peut mener à la construction de personnalités très effacées ou agressives, ainsi les adultes qui ont été frappés pendant leur enfance, sont plus susceptibles d’être dépressifs ou violents eux-mêmes.

L'enfant fait moins confiance à ses parents, cela augmente le risque d'abus d'enfant.

Les enfants dont les parents ont recours aux châtiments corporels ont un QI moyen inférieur à ceux dont les parents refusent la violence éducative, les enfants fessés réussissent moins bien à l'école.

de nPrudence Nazeyrolla
Psychopraticienne



Commentaire de JGSaumur 08/03/2019 21:07:47

Pauvres Français qui n'arrivent plus a éduquer ses enfants. Pauvre France qui n'arrive pas a gérer ses petits délinquants...



Commentaire de Charles.D 09/03/2019 07:44:16

Réponse à de nPrudence Nazeyrolla
Psychopraticienne

Votre exposé professionnel serait intéressant si il avait amélioré les choses au cours des décennies passées, or c'est tout le contraire qui c'est produit ! Les statistiques officielles nous le prouvent tous les jours. Vous êtes exactement l'archétype des théories laxistes sans en apporter la moindre preuve concrète. Croyez-vous que les animaux enragés de Daesch seraient attentifs à votre discours sirupeux ? Pourtant ils ont eux aussi été des enfants, souvent archi-gâtés ou livrés à eux même, ce qui revient au même ... Peut être souhaitez vous leur retour et les remettre gentiment dans le circuit social ces chérubins ... La punition doit être mesurée à la faute et le passé nous apprend constamment que certaines personnes relèvent plus de l'animal que de l'humain, pensez vous pouvoir nous proposer quelque chose de réaliste pour remédier à cet état de fait naturel ? Nous vous écoutons attentivement et sommes tous preneurs !



Commentaire de Nostromo 09/03/2019 10:58:06

La réflexion de cette psychopraticienne m'a paru trés pertinente.

La violence ne peut entraîner que la violence. La violence des dictatures arabes a engendré la violence des islamistes.
La violence des Gilets Jaunes a engendré la violence des forces de l'ordre, qui a décuplé la violence de ces mêmes gilets jaunes.
La violence est l'arme des faibles et est toujours vouée à l'échec. C'est un retour à nos origines bestiales et surtout pas une solution.
Mais quand nous ne connaissons que la violence comme vecteur de communication, quand nous vivons dans la peur de notre voisin, effectivement nous prêchons la violence.

Il n'y a pas que la violence corporelle, il existe aussi la violence morale, la violence sociale, la violence psychologique, la violence religieuse ....

Au cours des décennies les démocraties et les échanges entre les différents pays ont participé à la disparition des guerres en Europe.



Commentaire de JGSaumur 09/03/2019 14:15:36

Merci aux commentaires de Charles .D qui sont la réalité de notre quotidien.
le discours de Nostramo est certes audible mais ne reste que du domaine de la théorie.
la bonne éducation, le respect de l'autre, et le droit à la différence n'engendrent jamais de violence.
la violence de notre société prend sa source dans des inégalités qui deviennent inacceptables et hélas ce n'est que le début.
A vous Nostramo de ne " pas affirmer sans démontrer "



Commentaire de Charles.D 09/03/2019 20:53:51

Réponse à Nostromo :
La violence est l'arme des faibles dites-vous le laxisme serait-il par hasard, toujours selon vous, l'arme des forts ?
Vos explications pleines de mansuétude rejoignent et c'est votre droit le plus élémentaire, celles de de nPrudence Nazeyrolla mais tout comme cette praticienne que proposez-vous concrètement et non pas dans un "précis-prêcha" compassionnel, comme solution radicale, pour éduquer et remettre dans le droit chemin toute cette racaille qui nous empêche de vivre sereinement ? Nous vous écoutons attentivement soyez en certain !



Commentaire de FMR 10/03/2019 09:12:09

À propos, cher Ami, votre ''histoire'' vient de me remémorer deux ''aventures'' que j'avais laissées dans un fond de tiroir.L'une se passe il y a deux ou trois ans, un jeune garçon s'est présenté (il présentait bien d'ailleurs) en nous proposant de commander des plants de fleurs, moyennat une dizaine d'euros. Nous pouvions écrire notre nom et adresse sur une feuille de papier. Dès que les plants seraient à maturité il reviendrait nous les livrer : nous avons attendu et pas plus de fleurs que de beurre en broche !!! Heureusement les pâquerettes et les violettes ont réellement et gratuitement fleuris sur nos pelouses.
Deuxième "avatars" : en automne 2017 ou 18, un autre spécimen de la gente collègienne (tout aussi bien présentable) a sonné pour nous demander une somme d'argent. Elle permettrait à sa classe de partir en voyage en Angleterre !!! Nous avons ''contribué". Je n'ai pas osé vérifier la véracité '' which it says meets alegations'' ! Nous n'avons pas reçu de carte postale de Great Britain !
Faudre-t-il, Monsieur, au prochain arrivage, que j'expédie l'intrus à coup de pied au C... ?
Un ami qui vous veut du Bien !



Commentaire de Hervé 10/03/2019 15:56:55

Mais bien évidemment mon cher monsieur un grand coup de pied dans le cul et n'ayez pas peur du mot, il figure dans tous les dictionnaires ! ... Car comme "qui vole un œuf vole un bœuf" "qui commence dans la petite délinquance finit très souvent hélas dans la grande ! " Aussi c'est évidemment aux adultes d'empêcher cela en sévissant en fonction des mauvaises actions commises car il ne s'agit pas là de jeunes "chapardeurs de pommes" mais d'un esprit caractérisé de malhonnêteté qui doit être de suite fermement réprimandé, cela s'appelle, tout comme le cul, "une bonne leçon" et n'a jamais dans le temps fait de mal à personne ... bien au contraire ! J'ai pris deux ou trois bonnes "volées" par mon père, lesquelles étaient bien méritées et qui m'ont vite recadré, paix à son âme je l'en remercie !



Commentaire de Nostromo 11/03/2019 08:58:54

La non violence a permis à Gandhi, Martin Luther King et Nelson Mandela de trouver une solution à leurs combats.
On peut comprendre la violence défensive (être violent avec une personne qui nous attaque violemment), mais la violence éducative n’est jamais la solution.
D’ailleurs nous voyons que la violence corporelle est l’apanage de personnes en détresse éducative n’identifiant pas d’autres moyens et souvent en déficit de démarche intellectuelle. « Foutre une baffe » va nous défouler de manière immédiate mais ce soulagement sera temporaire (d’où la réitération de ces gestes) mais n’explique pas aux fautifs l’explication de leur erreur. Bien au contraire la personne victime de la violence va chercher à être plus violente que son bourreau pour prendre le dessus.
Si vous voulez des exemples je vous engage à regarder autour de vous (violence des banlieues, violence des gilets jaunes, violence des familles vivant dans la précarité, violence des vols à l’étalage, violence envers les femmes ...) .
On s’aperçoit que les personnes ayant subi des violences (j’ai pris des bonnes volées par mon père...) deviennent violentes à leur tour car elles pensent que la violence peut être la solution.



Commentaire de Hervé 11/03/2019 09:44:00

Pour Nostromo ... Vos exemples d'hommes exceptionnels certes mais hélas sans le moindre effet sur les causes, si ce n'est celui temporaire et artificiel sur le monde ! Gandhi : Aujourd'hui l'Inde est au bord de la guerre nucléaire avec le Pakistan, Martin Luther King : Les USA battent tous les records de violences raciales et de délinquances depuis des décennies, Nelson Mandella : l'Afrique du Sud est au bord de la guerre civile et les fermiers blancs massacrés ... Vous voulez d'autres exemples, ils foisonnent ... Avez-vous vu le film "Tant qu'il y aura des hommes" je vous invite à le rechercher ! Hormis les religions Asiatiques et encore ... Dites moi comment la religion Catholique s'est imposée, je ne parlerai même pas de la musulmane pour ne pas polémiquer, dites moi encore de quelle façon notre pays s'est construit au fil des siècles, si ce n'est par le glaive et l'épée ! ...
Ah ! Mais l'on peut vivre au pays des "Bisounours" ce n'est pas encore interdit ! L'être humain ne respecte que la force quelle soit physique ou nucléaire et le monde de la bonté et des doux rêveurs n'a jamais pu jusqu’à ce jour fonctionner, soyez bien assuré que je le regrette autant que vous, mais il faut être réaliste et agir en conséquence, tout le reste n'est et ne restera que théories fumeuses ! Nourrissez un serpent venimeux un jour il vous piquera c'est sa nature, il n'y peut rien et vous non plus !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI