Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


La Région ouvre des places de formations supplémentaires pour les demandeurs d’emploi

Christelle Morançais, Présidente du Conseil régional des Pays de la Loire et Muriel Pénicaud, Ministre du Travail ont signé le 18 février le Pacte régional d’investissement dans les compétences entre la Région Pays de la Loire et l’Etat. Grâce à ce Pacte, la Région va augmenter de 48 % le nombre de places de formation, pour les demandeurs d’emplois les moins qualifiés. 38 000 demandeurs d’emplois supplémentaires seront ainsi formés.

Muriel Pnicaud, Minsitre du travail et Christelle Morançais, Présidente des Pays de la Loire


« La Région des Pays de la Loire a fait de l’emploi et de la formation une priorité réaffirmée dans son plan de bataille pour l’emploi. En territorialisant davantage nos actions en faveur de l’emploi et de la formation, nous prenons en compte la diversité des besoins sur les bassins d’emploi. La pleine réussite de ce Pacte d’investissement dans les compétences passe par l’effort collectif et partagé entre tous les acteurs concernés que sont l’Etat, la Région, les partenaires sociaux, Pôle emploi et les OPCO, et les savoir-faire de chacun » a déclaré Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire.

38 000 demandeurs d’emploi formés supplémentaires

Le pacte régional d’investissement dans les compétences 2019-2022, destiné à former 38 000 jeunes et demandeurs d’emploi de longue durée les moins qualifiés supplémentaires, sera financé grâce à l’engagement de la Région de maintenir un haut niveau de formation des demandeurs d’emplois à hauteur de 413 millions d’euros pour les quatre ans à venir et grâce aux 300,06 millions d’euros financés par l’Etat. .

Répondre aux besoins des métiers en tension

Les Pactes régionaux d’investissement dans les compétences font partie des différents programmes financés par le Plan d’investissement dans les compétences (PIC). Ils viennent intensifier quantitativement et qualitativement l’effort de formation engagé par les Régions pour permettre notamment de répondre aux besoins des métiers en tension dans une économie en croissance et de contribuer à la transformation des compétences, notamment liée aux transitions écologique et numérique.

Une voie vers l’emploi


Pour Muriel Pénicaud, Ministre du Travail, « le défi du plan d'investissement dans les compétences, c'est de construire une voie vers l'emploi pour les jeunes et les demandeurs d'emploi non qualifiés et de permettre aux entreprises de trouver les compétences qu'elles recherchent. L'originalité de ce Pacte régional en région Pays de la Loire, c'est que les entreprises qui cherchent des compétences s'engagent aussi ! »

Apprentissage et insertion

Cette signature a eu lieu en présence de Jean-Marie Marx, Haut-commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi et de Claude d'Harcourt, Préfet de région Pays de la Loire le Préfet. Elle s’est déroulée dans les locaux de Loiretech, fabricant de moules complexes et de pièces usinées à Bouguenais, et a fait suite à une visite des ateliers de production et des témoignages d’apprentis. Elle a été suivie d’une visite de l’entreprise adaptée Saprena à Bouaye, où une table ronde était organisée sur la question de l’inclusion et la création d’emplois pour les personnes en situation de handicap, et d’une visite du chantier d’insertion Atao sur l’île de Nantes.


Article du 11 mars 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


5 commentaires :


Commentaire de JEAN MARTINIER 11/03/2019 17:39:27

Muriel Pénicaud , la ministre qui n'est pas capable de dire deux mots sans bégayer. Ça envoie du reve...



Commentaire de !!! 11/03/2019 19:15:36

Triste et lamentable commentaire de Jean Martinier aillez donc ses compétences et après ont verra



Commentaire de Jean Martinier 12/03/2019 15:09:38

@ !!!!!Muriel Pénicaud a occupé des postes importants dans plusieurs grandes entreprises françaises très controversées ce qui inquiète certains commentateurs quant à son impartialité en tant que ministre vis-à-vis de ces entreprises. L'inquiétude est encore plus grande si l'on considère que sur les 9 conseillers de son cabinet ministériel, 4 sont d'« anciens » lobbyistes professionnels......Donc aucune confiance en cette personne , sans compter la vente contreversée de ses stocks options de Danone , le licenciement d un leader syndical etc......Allez jeter un oeil sur google son CV est impressionant....



Commentaire de Nostromo 12/03/2019 15:23:54

C'est l'équipe à Macron, des lobbyistes et des banquiers.
Ils ne dirigent pas un pays mais dirigent une entreprise, on s'en aperçoit tous les jours !



Commentaire de !!! 12/03/2019 19:32:25

A Jean Martinier vos dires sont peut être bien fondés quoi que !! mais rien a voir avec un léger bégaiement , je trouve assez pitoyable les réflexions sur quelconques gênes ou handicap


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI