Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Saumur. L'hôpital fait appel à une appli pour « faire face à l'absentéisme inopiné de ses salariés »

Le centre hospitalier de Saumur vient de clôturer son projet social d'établissement 2014-2018, dont une des dernières actions a été le lancement de l'application numérique Whoog. Plateforme dédiée à une gestion efficiente de l'absentéisme, Whoog permet une « amélioration de la qualité de vie au travail des personnels de santé ». Focus sur une nouvelle approche des ressources humaines (RH) en santé...

Le centre hospitalier de Saumur souhaite « placer la qualité de vie au travail au centre de sa politique sociale » avec l'utilisation de l'application numérique « Whoog »


Touché par un fort taux d'absentéisme en 2017 (relire notre article), l'hôpital de Saumur a misé sur l'innovation technologique, dans le cadre de son projet social d'établissement quadriennal, « afin d'assurer la continuité des soins dans les meilleures conditions possible ». En effet, depuis septembre 2018, l'établissement est équipé de la plateforme numérique Whoog. Elle permet une « gestion efficiente des remplacements et des recrutements du personnel de santé et de faire face à l'absentéisme inopiné de ses salariés, sur le principe du volontariat des agents ».

À Saumur, l'appli réunit 160 whoogers


Louis Courcol, directeur des ressources humaines du centre hospitalier de Saumur, précise la démarche : « L'un des objectifs du projet social était de « promouvoir la qualité de vie au travail pour tous les professionnels de santé ». Le déploiement de Whoog, conjointement à une série de mesures ciblées RH, a permis une amélioration de la qualité de vie au travail des agents qui y participent. Les premiers avantages observés sont principalement l'important gain de temps de travail pour nos cadres de santé, un véritable pilotage du remplacement, ainsi que la valorisation et la fidélisation des professionnels de santé. En effet, nos salariés peuvent désormais choisir les remplacements qu'ils souhaitent effectuer, selon leur agenda et leur disponibilité, sans être interrompus dans leur vie personnelle par des appels inopinés de l'établissement. Aujourd'hui, après 6 mois d'utilisation, la plateforme réunit 160 whoogers, soit environ 25% de nos effectifs soignants. Sur les mois d'octobre et novembre, les missions lancées sur Whoog sont pourvues aux deux tiers. Cela nous permet de faire appel à des agents de remplacement réguliers, qui ont été sélectionnés en entretien et que nous connaissons ».

Nota Bene : En 6 mois, le centre hospitalier de Saumur a lancé près de 300 missions de remplacement, auxquelles ont répondu les 160 whoogers (professionnels connectés à la plateforme Whoog). Ceux-ci ont assuré la permanence des soins pour une durée totale d'absences de plus de 1 380 heures. Aujourd'hui, l'hôpital de Saumur entame son nouveau projet social et considère Whoog comme « un acquis, validé par ses équipes ». Parallèlement, en lien avec d'autres actions du projet social, « l'absentéisme a baissé », assure le CH saumurois.

L'application Whoog, comment ça marche ?

Depuis un simple ordinateur, les cadres lancent en quelques clics des missions de remplacement que reçoivent instantanément toutes les personnes connectées sur leur téléphone portable. Les professionnels de santé compétents et disponibles peuvent accepter ou décliner la mission en 1 clic.

Pour
une « équité » dans les remplacements

Guerric Faure, PDG cofondateur de Whoog, start-up innovante localisée à Sophia Antipolis (Alpes-Maritimes), explique : « La solution Whoog est un outil au service de la qualité de vie au travail des cadres de santé et des personnels connectés : le droit à la déconnexion, l'équité dans l'attribution des missions de remplacement, le gain de temps considérable pour tous les employés des établissements de santé. Du côté des candidats, le premier avantage de Whoog consiste à ce que chaque candidat peut s'inscrire et choisir son établissement de rattachement avec un simple code. Le second : les personnes recrutées pourront par la suite accepter ou refuser les missions de remplacement proposées en un clic directement depuis leur téléphone portable. Je souhaite la bienvenue à tous les nouveaux Whoogers ! »


Article du 08 mars 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


16 commentaires :


Commentaire de bella 08/03/2019 13:47:16

bonjour

les personnes sont payés !! pas certains ils redonnent cela en jours quand cela arrange le cadre





Commentaire de intéressant 08/03/2019 14:29:44

Tout semble partir du volontariat. Si j'ai bien compris ne reçoivent l'appel à remplacement que ceux qui se sont inscrits volontairement sur le site. Ensuite ils peuvent ou non répondent au sms. Donc on n appellerait plus les personnels pendant leurs repos. Jaurai bien voulu que cela existe a mon epoque.



Commentaire de Pilou49 08/03/2019 17:26:35

On est vraiment dans le grand n'importe quoi à l'hôpital de Saumur !

(d’où sa si bonne réputation ...) Si les soignants, en tous genres, ne sont pas contents de leur statut qu'ils aillent vendre des crêpes au camping de la plage dans le Finistère et laissent leurs places à ceux qui font leur métier avec amour et dévouement et non pour des revendications perpetuelles !



Commentaire de whoog 08/03/2019 19:02:48

C est un peu tard pour parler de rémunération. L hopital a payé pendant quelques mois avec WHOOG ceux qui acceptaient de revenir sur leurs jours de repos. Maintenant c est fini, ce sont des jours recuperés...donc quand on pourra nous les donner. Donc finies les heures payées, on revient grattos et on mettra nos jours à recuperer sur le CET. Au depart WHOOG était pour inciter le personnel à accepter de revenir travailler en les "recompensant "par des heures payées , maintenant t as plus le choix tu reviens et tu recupereras ta ou tes journées à la Saint Glin Glin.



Commentaire de @whoog 08/03/2019 20:08:09

Mis si c'est récupérable c'est pas gratos ! Et si c'est sur la base du volontariat. C'est vraiment vrai. Toujours dans la plainte. Les valeurs du service public sont loin. Allez dans le privé. Vous y serez bien mieux ...



Commentaire de Public 08/03/2019 22:44:24

À @whoog... J'ai du démissionner du privé pour travailler dans le public pour un changement de situation familial et.... Je PERDS en qualité de vie : financière (pas de mutuelle dans le public, pas de 13eme mois, des heures non récupérées et perdues au delà de 15h dans le trimestre et je perds en salaire 200€ net par mois etc...), les congés sont souvent imposés. Tous ces commentaires sur le public qui glande rien, je l'ai loi même pensé... Jusqu'à ce que j'y mette les pieds ! Et puis à votre tour les travailleurs du privé, si le public c si bien alors.... Venez !!



Commentaire de Christine.m 09/03/2019 10:42:46

Et comme d'habitude la cfdt qui dit oui à toute les conneries que la direction peu pondre pour etre bien vu .le but d'un syndicat est tout l'inverse quand une direction dérape.



Commentaire de Nadia 09/03/2019 10:47:40

Oui ce n'est pas un drh mais un rapace qui se moque du personnel mais ne pense qu'à sa carrière.le jour ou un soignant finira mal ,la il n'y aura plus personne.



Commentaire de Hervé 09/03/2019 19:16:08

Vraiment une superbe tribune pour l'hôpital de Saumur qui n'a surement pas besoin de ça en plus pour inspirer confiance aux patients !!!



Commentaire de toujours negativer 09/03/2019 22:04:00

Le fond de l'article est moderne. Alors bien que toujours ces quelques zigotos de personnels qui interviennent sur ce site et ne voient que leur nombril et jamais l intérêt des patients et de leur hopital. Courage messieurs les directeurs mesdames les les directrices et mesdames et messieurs les médecins. Vous êtes en train de bouger cet hopital. Continuez pour nous.



Commentaire de whoog 10/03/2019 12:30:43

Certains commentaires sont desobligeants et ecrits par personnes qui ne bossent dans le milieu hospitalier et qui pour rien au monde ne reviendraient travailler le week end ou sur un jour de repos apres la semaine faite ou ne partiraient pas 1 heure plus tard. Ne vous inquietez pas on revient bien sur les arrets, et on commule les heures sup et les jours à recuperer. Whoog nous informe des arrets et les cadres appellent chez nous. C est le service hospitalier c est ainsi.



Commentaire de @whoog 10/03/2019 13:17:52

Certains commentaires viennent surtout de la population et des patients. Cet hopital est avant la pour nous soigner et personnellement je suis un fidèle et j'ai l'impression qu¨il s'est amélioré depuis un certain temps. Que les personnels n'oublient pas si ils sont la pour nous avant tout. Donc un patient fidèle mais exigeant.



Commentaire de JGSaumur 10/03/2019 18:40:52

Quel débat, qu'elles sanctions.
Peut-etre un peu de retenue.
Helas patient de CHU ou CHR le constat que je peux humblement faire sur le personnel hospitalier toutes catégories confondues. Ce sont des personnes formidables, qui donnent beaucoup de leur temps, de leur gentillesse et de leur patience. ( bien évidemment, il y a des " chats " noirs ). Pour autant doit-on massacrer tout les autres verbalement.
Quand à l' Hôpital de Saumur il est vrai qu'il lui appartient de construire sa réputation.



Commentaire de @jgsaumur 10/03/2019 19:51:30

Entièrement d'accord. Sortir des lieux communs avec les gentils soignants et les méchants directeurs ou cadres. Chacun galère et doit faire de son mieux. Et confiance envers notre hopital. Il nous a questionné en fin d'année pour savoir ce que nous pensions de lui et c'est une première. Maintenant j'ai des sms pour me rappeler les dates de consultations...



Commentaire de JGSaumur 10/03/2019 22:01:21

Surpris de découvrir un homonyme @jgsaumur, mais peut importe.
Nous avons effectivement dans la fonction publique un nombre trop important de fonctionnels mis en place par l'État avec des pyramides hiérarchiques a faire pâlir.
Mais les Opérationnels dont vous faite sans doute partie ne doivent rien lâcher.
Je reste droit dans mes bottes en pensant qu'il faut massivement attribuer les aides publiques aux Opérationnels au détriment des " Bataillons " de fonctionnels.
Il faut que l'État arrête de tirer a " boulets rouges " sur les CHU et CHR et permette aux Personnels de prendre leurs RTT et leurs vacances.
Les fonctionnels avec une calculatrice a la place du cerveau STOP.



Commentaire de LEREVEREND 12/03/2019 08:13:18

Dynamique affligeante pour la DRH comment ne pas y voir pour une part une entreprise de réification... Whoog ne fait qu'encourager l'absentéisme en sollicitant, un peu plus, les plus impliqués et les agents les plus précaires par le biais d'algorithmes.... Est-ce bien là encore un hôpital Démarche pour le moins cavalière dans un processus de travail posté et précaire Quid de la qualité des soins et du dialogue social ? Bref, une organisation "scientifique" pour maintenir la production de soins : le retour de stakanov via whoog ! Quel progrès à la "mine Hôpital" !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI