Saumur. La fratrie suisse Chapuisat conquiert les caves Ackerman pour une oeuvre monumentale (vidéo)

Depuis le mois de février dernier, les « Frères Chapuisat » sont partis à l'assaut des caves Ackerman, à Saumur. Ils y installent une impressionnante structure en bois sur pilotis de plus de 5 mètres de haut, qui sera ouverte au public à partir du vendredi 5 avril 2019. Un véritable « capharnaüm de planches » à découvrir en photos et en vidéo...

Gregory Chapuisat escalade sa structure en bois de 5 mètres


Les « Frères Chapuisat » vivent dans certaines de leurs structures, dans les plus imposantes principalement. « Tout notre travail tourne autour de ces thématiques : la cabane, l'habitation... », indique Gregory, le meneur de la fratrie, nomade depuis 10 ans. À partir du vendredi 5 avril 2019, ils ouvriront au public leur œuvre : une structure en bois de plus de 5 mètres de haut dans les caves de la Maison Ackerman, à Saint-Hilaire-Saint-Florent.

10 m3 de bois, des milliers de vis...


L'œuvre monumentale aux allures de labyrinthe, construite sur 2 mois (février-mars 2019) de manière totalement empirique, sans aspect horizontal ni vertical, nécessite l'utilisation de 10 m3 de bois, de 10 000 vis rien que pour la loge, au sommet... à quelques centimètres du plafond des grottes Ackerman (photo ci-contre). Pour rappel, la structure est aménagée dans le cadre de la 5e saison de « La Résidence » entre la Maison Ackerman et l’Abbaye Royale de Fontevraud (relire). En 2019, ce sont donc « les Frères Chapuisat », artistes contemporains mondialement renommés et connus pour leurs constructions en bois, aux confins de la sculpture monumentale et de la micro-architecture, qui ont été sélectionnés.

Un lieu de travail pourtant inhospitalier

Pour Gregory Chapuisat, la cave Ackerman est un lieu de travail inspirant : « Je suis fan. J’adore les grottes et les caves, même si c’est difficile au niveau du taux d’humidité, de la pénombre… Mentalement, ça demande un peu plus que la normale, mais j’aime ce côté difficile. Puis on est dans un univers qui a une histoire, qui est marqué d’un passé assez impressionnant ». Pourquoi Ackerman d'ailleurs ? « Généralement, les choses se passent de manière très simple : c'est avec les tripes. C’est-à-dire qu’on va visiter le lieu et s’il nous plaît, les choses commencent naturellement à foisonner et on s’imagine un projet ici. Ensuite, on revient sur le lieu avec l'équipe et de manière collégiale, on choisit l'emplacement et on commence à faire pousser ce champignon. Nous avons repéré le passage du public dans les caves avant de choisir l'emplacement. On ne voulait pas quelque chose de trop ostentatoire, pas dans le chemin principal, dans un endroit plus caché ».

Les visiteurs pourront monter dans la structure

Du mois d'avril 2019 au début de l'année 2022, lorsque la structure sera démontée, le visiteur sera amené à grimper au cœur de l'installation des « Frères Chapuisat ». « C'est tout notre objectif. On ne fait pas un travail d'art purement visuel, mais immersif où les gens doivent activer l'œuvre en elle-même. Ce sont des installations qui sont praticables comme celle-ci, où il faut participer, s'introduire, grimper et slalomer dans l'installation, entre les planches en bois, pour découvrir et vivre l'œuvre et pour terminer au sommet », précise le meneur de la fratrie suisse, qui n'est d'ailleurs pas un inconnu du Saumurois. « Je connais assez bien le coin puisque je suis sur un autre projet avec des amis dans une autre cave à Dampierre-sur-Loire, dans 8 kilomètres de grottes. Je connais donc bien le Saumurois, que j’ai déjà bien pratiqué. Ma sœur principale connaît également un peu le territoire puisqu’elle était venue nous rendre visite à Dampierre-sur-Loire, mais le reste de la fratrie découvre. On a fait des visites à gauche à droite pendant les week-ends ».

Nota Bene : Les « Frères Chapuisat » vont ensuite fabrique la « petite sœur » de cette œuvre dans l'Abbaye de Fontevraud. « Une petite structure dans les bois, au-dessus de l'hôtel-restaurant. On va construire une version extérieure plus ouverte sur la nature, beaucoup plus simple, qui se présentera comme une table ronde où les gens pourront pique-niquer, se poser au milieu des bois ».



Article du 19 mars 2019 I Catégorie : Culture

 


6 commentaires :


Commentaire de sablons 49 19/03/2019 20:10:06

avec se fatras de planches enchevétrées vous comprenez tout de suite pourquoi les Suisses ont besoins des travailleur frontalier...



Commentaire de dubois 20/03/2019 07:20:24

ackerman cherche a se racheter avec ses conneries de detruire la nature au puy notre dame.



Commentaire de Quel travail! 20/03/2019 09:27:11

Du travail, certes mais en quoi cela peut bien être utile? Ce n'est même pas beau esthétiquement.



Commentaire de Pierrot de la lune 20/03/2019 10:56:24

Oh oui 10 000 m3 de bois ? c'est plus facile d aller voir des planches dans une cave que des arbres dans les bois c est naturel



Commentaire de joseph 20/03/2019 15:36:01

des planches et des vis digne d un bricolo du dimanche.vous auriez pu au moins exposer une belle oeuvre de charpente digne du compagnonage.il font de veritable oeuvre d art.



Commentaire de olivier 20/03/2019 15:46:03

detruire des forets pour ce genre de connerie pas pour moi.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité � 600...

 

 


Créez votre article ! ICI