Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Saumur. Une manifestation devant le tribunal pour les enfants placés

Ce jeudi 21 mars 2019, l'association Thermouthis organisait une manifestation devant le palais de justice de Saumur, de 10h à 16h30, pour soutenir les enfants placés sous la protection de l'enfance et leurs familles. « Nous réagissons et nous nous mobilisons, car trop d'enfants sont placés abusivement au nom de « l’Aide Sociale » en dehors de tout contrôle objectif et de toute sanction éventuellement nécessaire », déplore l'association.


Thermouthis, association citoyenne de protection sociale de l’enfance et des familles, basée à La Breille-les-Pins, organise une opération coup de poing devant le tribunal de Saumur, ce jeudi 21 mars 2019. « À notre connaissance, trop d'enfants réellement maltraités sont de fait abandonnés sans secours à leur malheur, en violation flagrante des objectifs fondateurs affichés de ladite protection de l'enfance ! », soulignent Ernest Chénière et Sylvie Moreau, respectivement président et vice-présidente de l'association Thermouthis.

« On ne peut pas découvrir, savoir... et ensuite, se taire »

Dans un communiqué, l'association exprime son mécontentement et les raisons de cette mobilisation : « À notre connaissance, trop d'enfants sont retirés à leurs parents aimants, bienveillants, bientraitants en application brutale de procédures viciées, élaborées et concoctées par de prétendus « psychologues » de l’Ase, non référencés au répertoire ADELI (cadre réglementaire obligatoire pour vérification des diplômes et de l’autorisation d’exercice).Ces mesures de déchirements familiaux relèvent aussi de la responsabilité de partenaires institutionnels, de certains magistrats, qui servilement, paresseusement, retiennent des rapports frelatés de l’ASE les allégations impitoyablement orientées vers des décisions acquises d’avance, sans examen contradictoire, juste et serein, au détriment des intérêts et du bonheur, tant des parents que des enfants concernés. La parole de l'enfant n’est prise en considération que lorsque cela arrange l’institution ! Les plaintes des parents sont systématiquement classées sans suite ! En revanche, les plaintes des travailleurs sociaux sont quant à elles systématiquement déclarées recevables, sans éléments de preuves ! »

« La France, pays des droits de l’homme, pays des droits de l'enfant avec ou sans handicap tout confondus »

La suite du communiqué de l'association Thermouthis 49 : « Tout parent qui ose opposer une résistance à ce système implacable et, très organisé, est soumis à une répression et à de véritables punitions qui vont de la suppression ou de la suspension de ses droits de visite, à la réduction de ses temps de communication téléphonique avec l’enfant placé, à l’interdiction d’accéder aux dossiers médicaux ou scolaires de l’enfant, et jusqu’à la menace de plainte en Justice, et même jusqu’aux plaintes effectivement déposées contre le parent insoumis ! L’objectif est très clairement de terroriser et d’inférioriser les parents, de les maintenir sous le joug d’une parfaite soumission, d’une reddition sans conditions. Nous avons la volonté d'aboutir rapidement à un meilleur respect des droits de la famille, des parents et, surtout à un respect sans faille des droits de l’enfant, ainsi que de l'éthique qui sous-tend ceux-ci, compte tenu des grands textes de référence, Français, Européens et internationaux. La France, pays des droits de l’homme, pays des droits de l'enfant avec ou sans handicap tout confondus ».


Article du 21 mars 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Assistant familial 22/03/2019 09:09:13

Waowwww ... Je découvre avec un réel étonnement cette association. Le propos semble aiguisé pour le moins, et je m'en étonne. Je travaille en lien avec les services sociaux et connais très bien ces problématiques. Je puis vous dire que les enfants sont écoutés, l'objectif et le sens du travail va toujours dans l'intention d'un retour vers leur famille. Bien sûr, tout n'est pas parfait loin de là ... mais on ne peut pas tirer à boulets rouges et asséner des généralités à partir d'exemples à mon sens très isolés. Je suis bien sûr ouvert au dialogue sur ce sujet que je connais.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI