Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Saumur. Joaillerie : Un dépôt de brevet à l'INPI pour le fermoir de Flora Chalopin

Flora Chalopin, une jeune angevine entrepreneuse en joaillerie, formée au CFA (Centre de Formation d'Apprentis) de Saumur, révolutionne l’usage du bijou en ayant toujours le même objectif en tête : mettre de l’ingénierie dans la joaillerie. Justement, elle a inventé un fermoir unique qui s’utilise d’une seule main. Afin de protéger sa création, elle vient de déposer un brevet à l'INPI, l'Institut National de la Propriété Industrielle...

Flora Chalopin confectionne son fermoir (crédit : In Aurem)


La créatrice Flora Chalopin, jeune joaillière angevine de 26 ans, a ouvert un atelier de fabrication sur-mesure, transformation et réparation sur métaux précieux au mois d'octobre 2017, à Angers, après avoir été formée à l'IBS, l'Institut de Bijouterie de Saumur au CFA, situé sur le square Balzac.

Un brevet a été déposé auprès de l'INPI


Elle a conçu un fermoir à bijoux qui s'utilise d'une seule main et sans miroir grâce à un dispositif de fermoir magnétique. Il est adaptable sur tout type de colliers et bracelets. Flora Chalopin le propose aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises de joaillerie. Baptisé « Ogive », ce fermoir a fait l’objet d’un dépôt de brevet au mois de janvier 2018 à l'Institut National de la Propriété Industrielle (INPI), afin de protéger son innovation. « La publication du brevet est pour bientôt », explique-t-elle. Deux ans de recherches et développement ont été nécessaires à l'élaboration de ce fermoir innovant. Découvrez le fonctionnement du fermoir « Ogive » en vidéo, ci-dessous...





Qui est Flora Chalopin, formée à Saumur ?

Flora Chalopin n’a que 14 ans lorsqu’elle découvre par hasard, l’univers de la joaillerie pendant un stage professionnel en 3e. Un métier réputé difficile, où l’on entend beaucoup dire qu’il y a peu d’avenir à cause de la concurrence étrangère. Afin d’assurer ses arrières, elle décide de continuer son parcours scolaire et obtient un baccalauréat. Elle consacre ensuite une année à la préparation des concours pour tenter d’intégrer les écoles de bijouterie et trouver un maître d’apprentissage. Les places sont chères !

Cette année-là, elle travaille aussi dans un centre de rééducation. Après cette expérience, elle commence des études de joaillerie, d’abord à Lyon, puis à Saumur. Pendant 5 ans, elle est apprentie en alternance avec un Meilleur Ouvrier de France en joaillerie basé au Mans, dans la Sarthe, tout en étudiant à l’Institut du Bijou de Saumur. Elle passe avec succès les diplômes et obtient d’abord 3 CAP : bijouterie-joaillerie, sertissage et polissage. Elle complète sa formation avec une Mention Complémentaire qui la spécialise en joaillerie.

Formée à l’excellence, elle apprend beaucoup dans cette entreprise et continue ses études avec un Brevet des Métiers d’Art en joaillerie, puis un autre Brevet des Métiers d’Art en sertissage. Des diplômes reconnus qui valident un savoir-faire maîtrisé dans les métiers manuels. Après 6 ans de formation auprès des meilleurs, elle se lance dans l’aventure de l’entrepreneuriat avec une idée précise en tête : créer un atelier de joaillerie pas tout à fait comme les autres...


Article du 21 mars 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de Génial! 21/03/2019 12:38:18

Cela paraît tout simple mais il fallait y penser. Félicitations et meilleurs souhaits pour la suite.



Commentaire de Cheribibi 21/03/2019 21:16:30

Moi je lui bravo et je lui souhaite le meilleur pour son activitee professionnelle et qu elle a bien raison de deposer un brevet pour sa creation vu les gens mal intentionnes parfois de nos jours 💎


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI