Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Politique. Départ du Président du département : ...Et l'intérêt général, dans tout ça ?"

Suite à la surprenante réunion de la majorité départementale vendredi dernier et à l'annonce de la future démission de Christian Gillet, un certain nombre de questions se posent quant à la continuité de l'action départementale. Ainsi, pour le groupe de gauche, le départ annoncé du président entre les Municipales de 2020 et les Départementales de 2021 (notre article du 16/03) "présenterait des risques". Le communiqué.

Le groupe de gauche au Conseil Départemental de Maine-et-Loire


"La vie propre, interne, de la majorité de droite au Département ne regarde qu’elle… sauf quand cela a des conséquences sur la vie de chacun, sur l’organisation des services et les arbitrages lourds qui se posent d’ici la fin du mandat.
La semaine dernière, la majorité de droite au Département nous a livré différentes scènes à rebondissements qui appellent différentes remarques et questions.

Avec un peu de recul, à quels faits avons-nous assisté ?
1. Confronté à des difficultés d’ordre personnel, l’annonce de la démission prochaine du Président du Conseil départemental,
2. Convocation en urgence d’une réunion de la majorité qui aboutit… au rejet de la démission du Président,
3. Enfin, organisation d‘une conférence de presse où est finalement annoncée une démission du Président, mais … après les élections municipales, à moins d’un an des élections départementales.

Pour rappel, notre département demeure dans un état financier critique, avec un sous-investissement chronique (les travaux dans les collèges ne se font pas, les infrastructures routières nouvelles et indispensables sont reportées sine die, le personnel est sous-tension…).

Dans ce contexte et au moment où un certain nombre d’arbitrages lourds doivent être rendus, entre avril 2020 et février 2021, il est d’ores-et-déjà annoncé qu’on va remettre à plat l’ensemble de la gouvernance, à quelques mois de la fin du mandat.
L’élection d’un nouveau Président n’est pas uniquement le changement d’une tête, c’est aussi la remise à plat de l’ensemble de l’infrastructure de la collectivité, avec plusieurs réunions du Conseil départemental : celle de l’élection du Président, puis les nouveaux vice-présidents, la nouvelle commission permanente, l’organisation de l’ensemble des délégations et représentations, etc.

Aussi, des remarques de fond et des questions lourdes se posent, qui interrogent l’intérêt général.

"- Mutualisation : des engagements ont été pris. Qui pilotera les chantiers de mutualisation avec les départements voisins pour leur mise en place après 2021 ?
- Métropole d'Angers. Des réunions ont eu lieu et le calendrier retenu est le suivant : 2019, démarrage des discussions sur les compétences. 2020 : élections municipales et arbitrages sur les transferts. 1er janvier 2021 : passage en Métropole. Et en plein dans ce calendrier, on nous annonce la mise à l'arrêt du département ???
- Pompiers : plusieurs réunions ont eu lieu, il manque 2 millions d'euros au budget. Le département est, en l'état, incapable d'assumer. Des choix lourds devront être effectués.
- Protection de l'enfance : la nouvelle offre d'hébergement n'est pas encore effective. L'appel à projets est - pour le moins - complexe à mettre en oeuvre, le Président mène personnellement les négociations avec les structures. Quelles conséquences nouvelles pour ces enfants déjà victimes de plusieurs ruptures de parcours ? Comment sécuriser les emplois ?
- Routes. La programmation des futurs investissements routiers doit être réalisée d'ici 2021. Si la collectivité est à l'arrêt en 2020 et en élection en 2021, les entreprises pourront-elles tenir deux ans sans grandes décisions ? Quelles conséquences pour l'emploi et le développement des territoires ?
- Plan pauvreté : un contrat de 3 ans avec l'Etat. Le plan pauvreté doit être signé d'ici juin 2019. 2020 sera la première année de mise en place. Comment innover dans ce contexte ?
- Vieillissement de la population : une réforme profonde en 2020 avec la Loi Grand âge et autonomie. Le Département est en première ligne. Comment la collectivité va-t-elle poser les fondations de cette grande réforme en Maine-et-Loire ?
- Collège public de Beaupréau : le lancement des études est prévu en 2020. Y a-t-il une remise en question de l'engagement pris ? La construction est-elle bien garantie ?
- Conférence verte : l'urgence climatique. Le changement climatique et ses impacts sur nos infrastructures et modes de vie est irrévocable et doit être pris en main dès aujourd'hui et de manière continue et soutenue. Comment piloter ce chantier en période de renouvellement de l'exécutif départemental ?

Cette liste n'est pas exhaustive... Mais, dans ce contexte, où est l'intérêt général ? Quels sont les intérêts qui poussent à une démission avec ces échéances, qui ne répond manifestement aux besoins ni des habitants, ni des services, ni de la collectivité ? Démocratiquement, à quelques mois des élections, n'est-il pas responsable d'attendre le vote des citoyens pour impulser le changement ?

Nous entrons dans une période où nous avons besoin de stabilité pour aller de l'avant, pour innover.
Des réponses sont indispensables."


Article du 21 mars 2019 I Catégorie : Politique

 


2 commentaires :


Commentaire de Michael k 21/03/2019 15:16:07

La chasse au pipo.



Commentaire de david dervin 22/03/2019 16:02:15

les rapaces voulaient prendre la place mais mince le vieux reste.bien sur pour l'interet du peuple et pas pour son bien etre perso.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI