Saumur. Près de 1,4 million d'euros de travaux pour la rue Maremaillette et l'axe Bilange-Roosevelt

La rue Maremaillette et l'axe Bilange-Roosevelt font l'objet de deux programmes de travaux qui peuvent s'inscrire dans l'action « Cœur de Ville ». Pour cette deuxième phase, des qui s'élèvent à près de 1,4 million d'euros. La Ville de Saumur demande un peu plus de 1,1 million d'euros de subvention à la région et l'État.


Le ministre de la Cohésion sociale a lancé, le 15 décembre 2017, un plan national « Action Cœur de Ville » en faveur de la revitalisation des centres-villes des agglomérations de taille moyenne auquel la Ville de Saumur a fait acte de candidature. Le 27 avril 2018, le préfet de Maine-et-Loire confirmait la sélection de la Ville de Saumur comme bénéficiaire de ce dispositif. Suite à cela, la Ville de Saumur a souhaité présenter, pour l'année 2019, une demande d'aide pour deux programmes de travaux au titre de la Dotation de Soutien à l'Investissement Local (DSIL), volet « Cœur de Ville ». La rue Maremaillette et l'axe Franklin Roosevelt.

Rue de la Maremaillette : 340 000 euros de travaux


La rue de la Maremaillette est une voie de circulation reliant trois sites majeurs du centre-ville dont la réhabilitation débutée au cours de l'année 2018 sera achevée cette année : l'école élémentaire Maremaillette, la place de l'Europe et l'axe Bilange-Roosevelt. Cette voie relie également le côté ouest du cœur de ville au centre commerçant. Dans le cadre de la requalification globale et de la mise en valeur de ce secteur, il convient désormais de réhabiliter cette voie de circulation vieillissante dont la Communauté d’Agglomération rénove actuellement les branchements d'eau potable et d'assainissement. Le traitement des surfaces sera accompagné d'un effacement des réseaux aériens dont la maîtrise d’ouvrage temporaire a été confiée au SIEML pour l’éclairage public et les télécommunications.
Cette opération, dont le coût est estimé à 340 775,09 euros HT, soit 389 047,79 euros TTC (il n'y a pas
de TVA sur la Maîtrise d'ouvrage SIEML) peut bénéficier d'une aide à hauteur de 80 % au titre
de la DSIL Cœur de Ville.
Plan de financement prévisionnel : le coût des travaux est estimé de 1 064 875,00 euros. La ville sollicite 80% de financement à l'État, soit 272 620,00 euros, le solde restant à charge de la ville, soit 68 155,09 euros.

Axe Bilange-Roosevelt : 1,1 million de travaux


Dans la continuité du vaste programme initié en 2013 en vue de développer dans l'hypercentre les zones piétonnes et de circulations douces, la collectivité a engagé en 2018 la première phase de travaux de la requalification de l'axe Bilange-Roosevelt, axe traversant emblématique du Cœur de Ville. Un dossier de demande d'aide a été déposé l'année dernière au titre de la DSIL Cœur de Ville. La collectivité souhaite solliciter une aide sur la deuxième phase de travaux prévue pour 2019, la place Bilange. Des travaux qui s'inscrivent également dans le contrat de territoire avec la région.
Plan de financement prévisionnel : Le coût des travaux est estimé à 1 064 875,00 euros. La vile sollicite 60% de financement à l'État, soit 638 925,00 euros, 20% de financement à la région, soit 212 975,00 euros, le solde restant à charge de la ville, soit 212 975,00 euros.


Article du 08 avril 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


3 commentaires :


Commentaire de grizly 08/04/2019 23:41:57

Bravo pour ces travaux qui bien qu'occasionnant de la gène, vont permettre pour un coût très mesuré d'avoir un centre ville efficace pour le cheminement et le commerce. Enfin la voiture sera exclue et remisée au parking.



Commentaire de beaucoup d'argent public!! 09/04/2019 10:17:18

alors que tous les jours nous faisons le constat que les français demandent moins d'impôts et taxes de toutes sortes les montants investis dans ce relatif petit secteur de la ville font frémir d'autant plus que le pari de relancer son activité commerciale n'est pas gagné puisque son accès aux véhicules est toujours considéré dans le sens défavorable. Les clients potentiels habitent en grande majorité en dehors et ils sont d'abord conducteurs avant d'être piétons d'ou le succès des grands centres commerciaux qui eux ne s'y sont pas trompés.



Commentaire de Coeur de ville 09/04/2019 13:37:55

Il est indéniable que les commerçants du centre ville doivent se bouger le derrière... Pourquoi pas financer une navette hippomobile entre les parkingd excentrés et le centre ville...



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI