Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Economie. Le territoire de Saumur Val de Loire estampillé "Territoire d'Industrie"

Ce jeudi 4 juillet, les élus de l'agglo saumuroises, mais aussi les députés et conseillers départementaux et le sous-préfet de Saumur recevaient, aux côtés de chefs d'entreprises, le député Bruno Bonell, membre de la commission nationale "Industrie dans les territoires". Ce dernier venait annoncer la bonne nouvelle, la reconnaissance du territoire saumurois au titre des 141 territoires estampillés "Territoire d'Industrie."

L'industrie chimie, cosmétique et pharmaceutique représente 4 500 emplois en Saumurois


Lancé par le Premier ministre à l’occasion du Conseil national de l’industrie le 22 novembre 2018, le programme «Territoires d'industrie» s’inscrit dans une stratégie du Gouvernement de reconquête industrielle et de développement des territoires. L’objectif est de réunir l’ensemble des pouvoirs publics (collectivités territoriales, EPCI, Etat, opérateurs…) et les acteurs industriels d’un territoire, afin d’identifier les besoins de ce territoire et de concentrer les moyens d’actions pour y répondre. 141 territoires ont été identifiés avec les Régions et les intercommunalités vers lesquels plus de 1,3 milliard d’euros seront orientés prioritairement. D’importants moyens humains et techniques viendront également compléter le dispositif : 17 mesures pour les aider à développer ou renforcer leurs projets de territoire ; 4 enjeux majeurs : recruter, innover, attirer des projets et simplifier.

"Nous estimions le mériter"

« Nous ne figurions pas dans le dispositif initial de « Territoire d'Industrie », alors que nous estimions le mériter ». C'est ainsi que le Président de l'agglo, Jean-Michel Marchand a introduit son propos ce jeudi 4 juillet. Et de continuer : « Nous nous sommes appuyés sur des données statistiques pour atteindre les critères nous permettant d'être éligible. Et nous avons travaillé d'arrache-pied, les services de l'agglo, en parfaite collaboration avec les services de la région, de l'état, mais aussi de l'équipe de la députée Laetitia Saint Paul qui est allée défendre et soutenir notre cause, à savoir démontrer que notre territoire est à la fois actif et attractif, auprès du député Bruno Bonell, membre de la commission d'attribution de cette reconnaissance. »

"Un scandale que le saumurois ne soit pas retenu"

Et il est vrai que le territoire répond aux critères : On ne le sait que trop peu, mais le Saumurois accueille de nombreuses entreprises innovantes et à la renommée internationale. Pour ce tissu économique constitué majoritairement de TPE, l’innovation représente un enjeu capital pour la compétitivité des entreprises, celui de la différenciation, de la montée en gamme et par là même, de l’accès à de nouveaux segments de marché. Et Jean-Michel Marchand de citer : « l'innovation et les nouvelles technologies sont au cœur de nos préoccupations, avec outre des entreprises particulièrement engagées, également 2 domaines où la Recherche et Développement est particulièrement prégnante en Saumurois : le cheval et le numérique, avec le « Living Lab Cheval », accélérateur de projets innovants et cœur innovant de la France du cheval. Et puis il y a la conservation des données numériques dans notre sous-sol troglo, avec le deep data qui a désormais dépassé le seuil expérimental et entame sa commercialisation. » La députée Laetitia Saint Paul de faire remarquer qu'elle était en plein accord avec le Président Marchand, à savoir que pour l'avoir remarqué de visu après ses nombreuses visites d'entreprise, « c'était tout simplement un scandale que le Saumurois ne soit pas retenu. » Le député Taugourdeau quant à lui de l'affirmer : « Les belles heures de l'industrie sont à venir en Saumurois : nous avons des produits de très haute qualité et à forte valeur ajoutée. Bref, en Saumurois, il y a tout ce qu'il faut. »

Numérique et écologie industrielle

Pour Bruno Bonell, un choix raisonné : « Au début, notre mission était quelque peu technocratique avec un découpage administratif strict. Pour ma part, je me suis battu afin de travailler d'abord avec l'historique des territoires et surtout travailler dans la proximité. Il y a certes des territoires qui sont de facto reconnus « Territoires d'industrie ». Et puis il y en a d'autres, plus atypiques sur lesquels il faut aller voir de près. C'est le cas du Saumurois. Et ici, nous avons fait le double constat du développement avéré du numérique et de la revendication de l'écologie industrielle. Et les opportunités pour réinventer l'industrie de demain sont bel et bien là. L'industrie est sexy et il faut le faire savoir. »

"Une opportunité exceptionnelle de prendre un virage"


Et celui qui travailla 35 ans dans l'industrie de la robotique avant de s'ancrer dans la politique il y a deux ans de le confirmer : « Ici, on s'inscrit en dans le cadre d'un projet d'une industrie circulaire, avec l'émergence de rapports collaboratifs pensés comme vecteur d'une dynamique industrielle. Mesdames et messieurs les élu(e)s, vous avez une opportunité exceptionnelle de prendre un virage pour attirer une population jeune, sachant que les métropoles sont saturées. L'industrie doit être celle de demain. Et si vous n'arrivez pas à faire venir des start-ups ou sociétés dites « champignon » dans ce pays-là ! »

"Le top départ est donné, maintenant il faut avancer".

Le mot de la fin est revenu au représentant de l'État en la personne de Samuel Gesret, sous-préfet de Saumur : « Enfin l'agglo saumuroise rejoint le dispositif « Territoire d'Industrie » et tous les chefs d'entreprises présents ici ce jour démontrent bien que la dynamique est en marche. Et l'état a tout son rôle à jouer, notamment en matière de formation et d'emploi : il y a des leviers à activer. En cette journée inaugurale du dispositif, le top départ est donné, maintenant, il faut avancer. »
In fine, la conclusion de ce contrat de développement « Territoire d'entreprise » permettra à l'agglo saumuroise de déployer sur le terrain les outils proposés par le gouvernement dans le cadre de ce dispositif.
« Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible. » C'est par cette citation d'Antoine de Saint Exupéry que ce termine le livret de présentation appuyant la démarche faite afin d'obtenir le classement « Territoire d'industrie » (document à télécharger sur le site de Saumur Val de Loire).

3 typologies d'entreprises en Saumurois

Ainsi, sur le territoire de Saumur Val de Loire, on retrouve 3 typologies d'entreprises industrielles innovantes : le végétal et l'agro-alimentaire, la cosmétique, la chimie et l'industrie pharmaceutique et enfin la métallurgie, la mécanique et la sous-traitance.

Le végétal et l'agro-alimentaire : l'innovation au cœur du Saumurois : De nombreuses entreprises spécialistes du végétal sont stratégiquement situées à Saumur, au cœur du pôle international du végétal spécialisé. Le filière représente 900 entreprises et la région est connue somme « Jardin de la France » en raison de son micro-climat idéal. En Saumurois, une concentration unique d'acteurs du végétal. En voici des exemples :
- Viticulture : Les caves de fines bulles et autres caves, mais aussi la Cave des Vignerons, Alliance Loire et Interloire ;
- Agroalimentaire avec Chaucer Foods (Saint-Cyr-en-Bourg), Bonduelle (Saumur), Terrena (Vivy), Fleuron d'Anjou (Vivy) ou encore la Tourangelle (Vivy) ;
- Semences et horticulture : Enza Zaden (Allonnes), Ecoseeds (Vivy), Détriché (Saumur - St Lambert des Levées) ou encore Abbottagra (Longué-Jumelles)
- R&D et extraction végétale : Veg'Extra (Montreuil-Bellay), Premier Tech Horticulture (Vivy), INRA mais aussi Lycée agricole de Montreuil-Bellay.

Cosmétique, chimie et secteur pharmaceutique : des entreprises à la pointe : Le secteur de la cosmétique, chimie et pharmaceutique dans le Saumurois représente plus de 4 500 emplois pour une petite dizaine d'entreprises. En voici des exemples :
- Laboratoires Brothier (Fontevraud), exploitation des biopolymères extraits des algues destinées à l'hémostase et la cicatrisation ;
- ACP (Montreuil-Bellay), fabrication et remplissage de sachets en emballages souples et rigides ;
- MF Productions (Chacé), parfumerie et cosmétique ;
- Amcor Flexibles (Montreuill Bellay), leader sur le secteur de l'emballage souple ;
- Phyteurop (Montreuil Bellay), développement , production et commercialisation de produits phytopharmaceutiques

Métallurgie, mécanique et sous-traitance : un tissus dense : Le tissu industriel saumurois se caractérise par une prédominance de la filière mécanique/métallurgie. Un tissu dense d'une soixantaine d'entreprises et plus de 1 800 emplois. Un réseau qui est constitué de grands groupes leaders et de nombreuses PME expertes en sous-traitance à l'envergure régionale, nationale et internationale. En voici des exemples :
- AAS (Chacé), spécialiste de l'aéronautique de pointe,
- le groupe ZeKat (Saumur), spécialiste dans l'électronique et la mécatronique,
- Anjou Electronique (Longué-Jumelles), experte en technologies filiaires,
- Ponticelli (Saumur), spécialisé dans la tuyauterie et d=l'industrie nucléaire,
- Greystal (Montreuil-Bellay) rayonne depuis 50 ans au national et à l'international dans la sous-traitance pour l'industrie automobile,
- Alltub (Saumur), leader mondial du tube en aluminium
- G2M Saumur St Hilaire St Florent), un groupe aux techniques innovantes au service du handicap.
- Verchéenne, Les Verchers sur Layon, procédé des gestions des eaux de rivière

Tout savoir sur le dispositif "Territoire d'Industrie" en cliquant ici


Article du 04 juillet 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


5 commentaires :


Commentaire de Jean 04/07/2019 18:17:34

Bravo: à faire connaître et répéter, car ce n'est pas le discours pessimiste habituel!



Commentaire de Le paysan ... 04/07/2019 20:23:38

Dame sur ! J'avons des lunettes en boué ... point vu d'industrics par ici cré bon diou ! Ou qué sonc ?



Commentaire de Rova 04/07/2019 20:47:34

Je suis très content pour saumur... ayant écouté Bruno bonnell en campagne à Lyon avant son investiture de député...je suis très étonné par son changement physique. La cantine est très bonne à l Assemblée nationale. C est le 2 eme député que je vois doublé de volume.!!!!! Au fait je suis un nostalgique de Barphone. Des aides, de l emploi et...puis plus rien le chômage, des bâtiments moches vides.



Commentaire de Lolo de Pocé 05/07/2019 08:17:28

Bravo pour Saumur agglo et ses TPE innovantes qui s'y implantent et s'y développent.



Commentaire de label 05/07/2019 11:20:30

Et un de plus, un label par ci et une estampille par là, un ruban de coupé de plus, et des petits fours gobés, et des cérémonies pré-électorales. Du pipeau déversé à longueur de discours mielleux et des gens qui applaudissent comme s'ils étaient convaincus. Voilà à quoi on a droit maintenant, pas une journée sans ces conneries, sinon ils bossent quand tout ces gens ?


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI