Perte d'autonomie. Une Maison départementale dédiée

Le Département de Maine-et-Loire a fait de la prévention de la perte d’autonomie l’une de ses priorités d’action, qui s’est traduite par la création d’un lieu unique, la Maison départementale de l’autonomie. Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées, était en déplacement le 25 avril pour découvrir les particularités de cette organisation et échanger les professionnels du Département, ainsi qu’avec des usagers en situation de handicap.

Photo CD 49 Bertrand Bechard


L’accompagnement des personnes en perte d’autonomie (enfants, adultes, personnes âgées et/ou porteuses de handicap) est au coeur des missions départementales. Au regard du défi considérable que représente la perte d’autonomie et notamment la question de la dépendance dans notre société, le Département de Maine-et-Loire en a fait un axe fort de son projet de mandature Anjou 2021, réinventons l’avenir. En 2019, 190,3 M€, soit près de la moitié du budget dévolu aux solidarités, y sont consacrés, dont 95,6 M€ pour les personnes âgées et 94,7 M€ pour les personnes en situation de handicap.

Des actions innovantes

Au-delà du financement d’aides personnalisées pour permettre un maintien à domicile ou l’accueil en établissements (prestation de compensation du handicap, allocation aux adultes handicapés et allocation personnalisée d’autonomie pour les personnes âgées), le Département met en place des actions innovantes telles que « Bien vivre son âge », une solution permettant d’adapter le logement à la perte d’autonomie ou la Technicothèque, plateforme d’accessibilité aux aides techniques dans tous les actes de la vie quotidienne. Créée en Maine-et-Loire, la Technicothèque s’est ensuite développée dans d’autres départements.

Une large concertation

La prise en charge de l’autisme pour les adultes, le vieillissement des personnes handicapées, la réponse accompagnée pour tous dans un parcours d’inclusion constituent également de réels défis pour lesquels la collectivité s’investit. Les évolutions démographiques, sociétales liées au vieillissement de la population et à la complexité de la prise en charge des personnes en situation de handicap, nécessitent d’aller plus loin, en étant encore plus attentif à leurs besoins et à ceux de leur famille. C’est le sens du schéma de l’autonomie, que le Conseil départemental a adopté en décembre 2017. Résultat d’une large concertation auprès de 150 partenaires (Agence régionale de santé, CPAM, MSA, caisses de retraite, établissements, associations, …), ce schéma détermine des actions prioritaires :
- L’accès aux droits sur l’ensemble des territoires
- La prévention de la perte d’autonomie et la lutte contre l’isolement social
- Le maintien des personnes à domicile par l’aide humaine et technique
- Le logement et son adaptation
- L’offre d’accueil en établissement

La Maison départementale de l’autonomie : un lieu unique

La Maison départementale de l’autonomie (MDA) est un lieu d’accueil unique pour les personnes en situation de handicap et personnes âgées. Ses équipes facilitent les démarches des personnes concernées et de leur entourage. Elles proposent, en tenant compte du projet de vie de la personne, des solutions adaptées aux besoins.
La Maison départementale pour personnes handicapées (MDPH) a tout d’abord été installée en 2006. Afin de faciliter le parcours de l’ensemble des personnes nécessitant un soutien pour leur autonomie, le Département a souhaité élargir cet accès unique aux droits et prestations des personnes handicapées aux personnes âgées en créant en 2013 la Maison de l’Autonomie.
Pour les personnes en situation de handicap, la mise en oeuvre des décisions de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées est partagée entre le Département, l’Agence régionale de santé, l’Education nationale, le service public de l’emploi et les structures médico-sociales. Pour les personnes âgées, le Président du Conseil départemental décide de la prise en charge des droits et des prestations.

Une nouvelle organisation depuis 2017, spécificité du Maine-et-Loire

L’ambition qui a conduit à la réorganisation de la MDA en 2017 était de rendre plus lisible le parcours du dossier en réduisant le nombre d’interlocuteurs avec une organisation moins segmentée. Cette réorganisation répondait également à deux objectifs : donner du sens à l’intervention professionnelle de tous et améliorer le service rendu aux personnes. Pour cela, le traitement de toutes les prestations à destination des personnes âgées et des personnes en situation de handicap a été regroupé à la MDA (dont l’APA et l’aide sociale). La totalité du parcours de la demande allant de son dépôt jusqu’au paiement au bénéficiaire est réalisée à la Maison départementale de l’autonomie, spécificité de la MDA 49. Il a également été mis en place l’identification de l’instructeur comme étant le référent administratif du dossier et l’interlocuteur privilégié de l’usager.

Maison départementale de l’autonomie - CS 94104 - 6, rue Jean-Lecuit - 49 941 Angers cedex 9 - Ouverture du lundi au vendredi de 8h45 à 12h et de 13h45 à 17h (sauf le jeudi après-midi) - Tél. 02 41 81 60 77 - n° vert : 0 800 49 00 49 – www.mda.maine-et-loire.fr


Article du 27 avril 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI