Saumur. Terrasses de Loire : Après 5 ans d'attente, le soulagement

Il faudra encore un peu de patience aux futurs résidents pour profiter d'une superbe vue sur Loire avec terrasse, mais le projet est enfin en route après 5 ans d'attente. Pour le promoteur choletais Yves Gernigon, gérant de la SCCV (Société Civile de Construction-Vente) Angevine de Construction, l'heure est au soulagement. Les travaux de dépollution avancent sur ce terrain d'un hectare situé entre les ponts, à Saumur.


Un mois et demi après le début des travaux de dépollution, le lundi 11 mars dernier (relire notre article), les porteurs du projet s'étaient donné rendez-vous sur site, ce lundi soir 29 avril 2019. « Le projet date de 2013 et le permis de construire avait été signé au mois d’avril 2014. Nous sommes en 2019. Vous faites le calcul, il aura fallu attendre 5 ans avant que le projet n'aboutisse », souffle Yves Gernigon, gérant de la SCCV Angevine de Construction.

Livraison à la fin du premier semestre 2021

Comme le rappelle le promoteur choletais, ce retard est dû « à des changements directionnels d’Engie, qui a modifié sa politique de transaction de ses sites. Nous avons finalement réussi à trouver un terrain d’entente avec Vinci, qui a récemment acheté les 50 sites d’Engie. Nous sommes désormais dans la phase de désamiantage, dépollution et de démolition pour arriver à un démarrage de chantier au mois de septembre 2019, quand le terrain sera net, et une livraison à la fin du premier semestre 2021 ».

« Il faut voir la pression que l'on m'a mise sur le dos »

Pour Yves Gernigon, « ça a été 5 ans de travail, dont 2 ans de patience au cours desquels tout le monde a fait le mort. Ça a été 5 ans de stress également. Il faut voir la pression que l'on m'a mise sur le dos, aussi bien par les entreprises, par les techniques ou par les clients. Heureusement que la mairie de Saumur nous a soutenus dans ce projet. Jackie Goulet a été très influent auprès d'Engie dans cette opération. Quand vous avez à cœur de mener une opération, quand vous avez mis des finances dans ce projet et surtout que vous y croyez, c’est un grand soulagement. J’y crois, car c’est un emplacement privilégié pour Saumur. Ça n’existera pas ailleurs et ce que l’on fait, c’est de la qualité, de la prestation de haut de gamme. À partir de là, il n’y aura pas de déception pour les gens qui vont investir ici ».

Au moins 10 millions d'euros d'investissement

Le site des Terrasses de Loire s'étend sur une surface d'un hectare, comprenant 4 000 m² pour la construction des habitations et une superficie de 6 000 m² pour l'espace commun. Le prix du m² est d'ailleurs fixé entre 3 000 et 3 300 euros. Sur les 38 logements des Terrasses de Loire, 7 seront des bâtiments sociaux en relation avec l’office public Saumur Habitat. « Aujourd’hui, nous sommes à 45% de réservation (NDLR : 12 logements). Nous passerons à l’acte plus tard. Pour l’instant, nous sommes obligés de pré-commercialiser pour savoir si l’opération va se réaliser ou pas. À la fin du premier semestre 2021, au moment de la livraison, nous serons évidemment à 100% de remplissage. Nous n'avons jamais réalisé d'opération avec du stock », assure Yves Gernigon. Logiquement, ce dernier a dû revoir son investissement à la hausse avec ces années de retard. « Nous sommes sur un montant d'au moins 10 millions d'euros ». Et d'assurer : « Une chose est sûre : tous les appartements auront vue sur Loire, avec une terrasse, un garage, un parking, ainsi qu'un ascenseur commun, ce qui n'est pas négligeable pour des retraités ». En effet, sur les 45% de réservation, beaucoup sont des retraités. « Nous avons un Parisien, des Normands et un bon nombre de Saumurois ».

On ne touche pas aux arbres en bord de Loire !

Par endroit, la vue sur Loire est bouchée par la présence d'arbres en bord de Loire, le long du quai du Gaz, le bien nommé. Répondait à une requête du promoteur de procéder à un élagage partiel (1 arbre sur 2), le maire de Saumur, Jackie Goulet, a été catégorique : « On ne touche pas aux arbres ! » En dehors de ce refus, le premier édile saumurois a aussi tenu à rappeler les avantages d'accueillir des appartements de luxe sur la Ville : « Le premier avantage, c'est la suppression et la valorisation d'une friche industrielle polluée, qui plus est. Ensuite, nous créons du logement de qualité. Enfin, ça nous fait de la taxe foncière, à défaut de taxe d'habitation ». Et de rappeler : « À Saumur, nous avons au moins 2 investisseurs par mois qui viennent visiter le centre-ville pour des projets ».


Article du 30 avril 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de Superdeg 30/04/2019 17:54:21

Les terrasses vu sur arbres... La saumur touch pour une résidence de luxe



Commentaire de L'Amiral 30/04/2019 19:39:54

Le quai du gaz n'a jamais réellement existé,le quai devant cette construction est le quai Latouche-Tréville. L'ancienne appellation quai du gaz n'a rien d'officiel et résulte des us et coutumes saumurois car une usine se trouvait effectivement sur ce cite .



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI