Saumur. Quand les grands construisent un chalet pour les petits

Depuis le mois de décembre 2018, les élèves du lycée Sadi Carnot-Jean Bertin, ainsi que leurs professeurs, retroussent leurs manches pour offrir un préau aux écoliers des Hautes Vignes, à Saint-Hilaire-Saint-Florent (Saumur). Pas n'importe quel préau puisqu'il s'agit d'un chalet en bois qui servira à ranger le matériel de l'école florentaise.

Maho, Julien et Kilian (gauche à droite) font partie des élèves qui réalisent un chalet en bois pour les Hautes Vignes


En 2017, la Ville de Saumur a décidé de démolir les anciennes classes de l'école des Hautes Vignes, situées dans un bâtiment en structure préfabriqué, ainsi que l'ancien abri à vélos.

Une construction vétuste à désamianter

Ces constructions vétustes contenaient de l'amiante. Cette démolition laisse la place à une nouvelle construction en bois réalisée avec le concours du lycée Carnot-Bertin, qui regroupera un local pour le rangement du matériel de l’association des parents d’élèves, l'abri à vélos et un stockage pour le matériel sportif de l'école primaire des Hautes Vignes.

Les 2des prennent le relais des terminales

Dans le cadre d'une convention, la Ville a donc proposé à la section menuiserie du lycée Carnot-Bertin de construire un nouvel équipement répondant à ces besoins. Après l'élaboration des plans de principe, le service Architecture et Énergie de la Ville a confié les études de structure à l'entreprise AIA Ingénierie. Les travaux de maçonnerie ont été réalisés par l'entreprise RMC (Roiffé Maçonnerie Construction) et l'étanchéité par STIE Étanchéité. Enfin, en décembre 2018, les travaux d'ossature bois ont été réalisés par les terminales de Carnot-Bertin. Au printemps, les élèves de seconde ont pris le relais pour la pose du bardage.

« Une vraie opération avant la vie active »

Jackie Goulet, le maire de la Ville de Saumur, a tenu à remercier les apprentis et leurs professeurs : « C'est joli, bien fait, bravo. Et surtout, c'est un travail fait par des élèves, pour des élèves. C'est une vraie opération avant de rentrer dans la vie active. On peut se dire que ce préau, ce chalet en bois va perdurer et que les générations futures en profiteront. À la Ville de Saumur, nous avons fait le choix de rénover les écoles avant qu'elles ne soient délabrées. Nous effectuons toutes les « bricoles » au fur et à mesure. C'est un plan ambitieux, car il nous coûte un peu plus de 4 millions d'euros, mais qui est volontaire puisque personne ne nous y force. Aujourd'hui, l'école des Hautes Vignes fait partie des écoles de Saumur fraîchement rénovées et je pense, madame la directrice, que vous travaillez globalement dans de très bonnes conditions ». Quant à Christophe Cardet, délégué à l'éducation, l'enfance et la jeunesse, il a tenu à souligner « le temps long cette construction qui permet de travailler ensemble et d'aboutir sur de très belles réalisations, à l'image du dispositif « 20h Chrono ». Ces constructions contenaient auparavant de l'amiante. Désormais, ce bâtiment ne posera aucun problème si nous souhaitons plus tard le démonter. On ne construit pas que pour 5 ans, mais sur une durée beaucoup plus longue ».

Un travail de préparation fondamental


Christine Lacour, directrice de l'école des Hautes Vignes, Thierry Le Bars, directeur technique du lycée Carnot-Bertin, et Stéphane Demé, professeur de construction bois à Carnot-Bertin, étaient sur place pour présenter l'opération de construction de ce chalet imposant. « Ce projet pédagogique s'est réalisé dans une bonne ambiance avec une certaine forme d'émulation », a fait remarquer la directrice de cette école de 164 élèves.

Thierry Le Bars a de son côté mis en garde la Ville de Saumur sur le manque de disponibilité de ses élèves : « C'est un projet ambitieux, peut-être trop. Nos élèves n'ont plus le temps en fin d'année scolaire, lorsqu'il faut préparer les examens ou le stage ». Le chantier, en effet, devrait se terminer à la fin du mois de juin prochain, en ce qui concerne le clos. Avec le bardage et les finitions, l'échéance est fixée à la rentrée de septembre 2019. Les services techniques de la Ville de Saumur devraient donc prendre la suite. Pour Kilian (15 ans), Julien et Maho (16 ans), l'heure était au bilan de l'aventure. Julien : « Ce n'est pas un projet difficile, il faut juste comprendre et savoir comment s'organiser ». Pour Kilian, « le travail de préparation est très important de ce genre de chantier. Ça nous a beaucoup plus ». Enfin, Maho a reconnu qu'il était « bizarre » d'atterrir sur un chantier grandeur nature, mais n'a pas caché sa satisfaction de le voir bientôt se conclure. Stéphane Demé était, dans tous les cas, fier de ses élèves : « On a travaillé comme une entreprise. Les gars ont bossé jusqu'à -6°C, bravo à eux. Aujourd'hui, on a de la chance d'avoir le soleil ». Au total, le chantier a réuni une vingtaine d'élèves (10 secondes et 10 terminales).

Le détail des opérations et le coût du projet

Prestations intellectuelles
- Maîtrise d'œuvre : Service Architecture et Énergie de la Ville de Saumur
- Bureau d'étude structure : AIA Ingénierie (8 400 euros TTC)
- Études de sol : Fondouest (1 764 euros TTC)

Travaux
- Maçonnerie : RMC (11 954 euros TTC)
- Ossature et bardage bois : Lycée Carnot-Bertin (1 600 euros TTC hors fourniture) pour les frais de fonctionnement (machines, outils, etc.)
- Étanchéité : STIE Étanchéité (3 513 euros)


Article du 14 mai 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


4 commentaires :


Commentaire de Sergeur 14/05/2019 19:01:48

Félicitations aux élèves du lycée Carnot Bertin qui ont œuvré dans cette belle construction en bois. Les élèves des hautes vont pouvoir profiter de cet espace supplémentaire. La relève est assurée. Encore Bravo.



Commentaire de l gourdon 15/05/2019 07:37:35

BRAVO a vous



Commentaire de Reverdy kilian 16/05/2019 08:08:18

Merci à vous aussi de nous avoir donner l'opportunité de pouvoir y être emmener par notre professeur d'atelier, et de pouvoir y travaillé.



Commentaire de bravo! 16/05/2019 09:42:26

Toutes mes félicitations à ces jeunes pour leur travail et leur implication ça fait du bien de voir une jeunesse qui a envie de travailler, d'apprendre et de partager On voudrait des exemples comme eux tous les jours Je vous souhaite une belle réussite professionnelle



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI