Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Saumurois. Oenotourisme : Le président Marchand à la conquête de l'Argentine

Par le biais du quotidien argentin El Tribuno de Tucumán, nous avons plus de précisions sur le voyage œnotouristique de Jean-Michel Marchand, le président de la Communauté d'Agglomération Saumur Val de Loire, dans la région sud-américaine (relire). Selon le journal local, « un spécialiste français », Jean-Michel Marchand donc, « a mis en valeur les vins de Tucumán ». Et surtout, des coopérations sont en vue entre les deux territoires...

Jean-Michel Marchand (crédit : El Tribuno de Tucumán)


« Le travail conjoint dans les domaines de la promotion et du marketing est la clé du succès de l’industrie vinicole. Jean-Michel Marchand, président de l'agglomération des communautés de communes Saumur Val de Loire, en France, avait laissé cette prémisse sur son chemin en passant par Tucumán. Ce responsable s’est rendu dans notre province à la suite d’une déclaration commune de coopération, de collaboration et d’amitié entre Tucumán et cette région du centre-ouest de la France, spécialiste de la production viticole », a rapporté ce mardi 14 mai 2019 Victor, journaliste pour El Tribuno de Tucumán.

Des similitudes entre Saumur et Tucumán


Jean-Michel Marchand, qui « a voyagé seul en Argentine » et « pendant toute une semaine », avait tenu à préciser il y a quelques jours la Communauté d'Agglomération Saumur Val de Loire, a visité les principaux établissements vinicoles, y compris le vignoble communautaire « Los Amaichas » (le premier vignoble communautaire appartenant à une ville natale d'Argentine et le troisième dans le monde), puis rencontré des chefs de file de l'industrie pour parler principalement d'œnotourisme. « À Tucumán, j’ai trouvé des projets complets, dans des zones relativement petites, mais avec des perspectives de croissance très importantes », a expliqué le président Marchand au quotidien El Tribuno de Tucumán, à la fin de son voyage. Il a également souligné qu'un dénominateur commun subsistait entre le Saumurois et Tucumán : « Les vignerons cherchent à développer leurs propres cépages, tels que le Malbec ou le Cabernet, et présentent de la même manière des assemblages qui répondent aux palais des plus conservateurs ».

« Trois niveaux de coopération seront établis »

D'un œil avisé, Jean-Michel Marchand a observé qu'à Tucumán, « les établissements vinicoles sont éloignés les uns des autres », rapporte le journaliste local. « Ici, on présente un paysage différent de celui de la France », a affirmé le président de la CASVL. « C'est pourquoi il est également recommandé que la créativité et l'innovation prédominent à Tucumán, car il existe d'excellents produits », a-t-il ajouté. C'est surtout dans les dernières lignes de l'article que l'on apprend le but majeur de la visite avec la signature d'une déclaration entre Jean-Michel Marchand et Juan Luis Fernández, le ministre du Développement de la production. Suite à ces formalités, « trois niveaux de coopération seront établis », a déclaré le président Marchand devant la presse. Un premier niveau est lié aux visites techniques qui peuvent être faites à Tucumán et à Saumur. Le deuxième niveau concerne la formation de professionnels de la vinification et de l’œnotourisme. Enfin, Jean-Michel Marchand a estimé qu'il était « important de travailler à la promotion et à la commercialisation des vins et de leur circuit touristique ».


Article du 15 mai 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


10 commentaires :


Commentaire de saumurois 15/05/2019 17:08:57

il la regarde avec amour cette bouteille de vin ... ça en fait froid dans le dos.....



Commentaire de Arno 15/05/2019 17:26:36

Et personne ne se pose la question de l'interêt d'un tel voyage... seul (!!???) Pourquoi ne pas avoir invité le président du syndicat des producteurs de Saumur Champigny ? L'oenotourisme est largement assez mis en valeur dans le Saumurois... Il serait sûrement plus intéressant d'étudier les possibilités d'accueil de pôles industriel sur le bassin Saumurois, vecteurs d'emplois qualifiés, qui feraient décoler, à long terme, le pouvoir d'achat...



Commentaire de Et bien 15/05/2019 17:55:40

Euh... mais c'est une bouteille de Bordeaux qu'il tient là.;-)



Commentaire de Mat 15/05/2019 18:24:33

Excellent commentaire d’Arno



Commentaire de Doudou 15/05/2019 18:29:02

Sans intérêt !! Le vignoble argentin n'a pas besoin de ce genre de "coopération" pour se développer. Il produit des vins superbes et reconnus depuis longtemps. Encore de la "mousse" à usage local ...



Commentaire de Jean Pierre PERRES 15/05/2019 18:48:14

Saumur Attelage travaille également à l'oenotourisme dans le saumurois avec son rallye"Les Anglaises Invitent" depuis 6 ans dont la réalisation a été confiée à des professionnels du sport automobile et un professionnel du vin et des vignobles. rallye complet depuis le 15 mars



Commentaire de Coco 15/05/2019 18:50:41

C’est du cinéma Voyage au frais des contribuables !!!!! Et les présidents de caves coopératives où sont ils !!!!!



Commentaire de PRINCESSE 16/05/2019 10:26:24

Il voyage seul?Aux frais de quelle princesse?"dénominateur commun" le Malbec???



Commentaire de francis 16/05/2019 12:23:51

Je soutiens la démarche de Mr Marchand: faire connaître Saumur , nos vins bien sûr, notre gastronomie aussi, tout çà va dans le bon sens pour moi. Merci à lui pour ce qu'il fait dans l'intérêt de notre région,, ici et ailleurs!



Commentaire de albert d 16/05/2019 14:00:14

C'est une operation de l'agglo pour se débarrasser de jmm. Ils veulent l’échanger contre un tee shirt de maradonna et si marchand ne suffit pas le département propose mortier en plus(pas en cadeau).


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI