Saumur. Théâtre Le Dôme : La levée de rideau certainement pour la saison 2020-2021

Ce jeudi 16 mai, 18 experts de tous les corps d'état étaient réunis à Saumur pour plancher sur l'épineux dossier des travaux à effectuer dans le théâtre Le Dôme, suite aux infiltrations au niveau de la scène dont il avait fait l'objet en septembre dernier, impliquant la fermeture de la grande salle à tout public. Et c'est en fin de conseil communautaire que le Président de l'Agglo a pu faire un retour de cette journée.


"Aujourd'hui, 18 experts sont réunis en présence de notre nouvel expert mandaté par notre compagnie d'assurance dommage-ouvrage d'Axa, pour évaluer les travaux à engager et déterminer quelles sont les responsabilités qui incombent à chacun," a expliqué Jean-Michel Marchand en début de conseil d'agglo ce jeudi 16 mai. "Ils devraient avoir terminé leur réunion d'ici la fin du Conseil. On doit m'apporter un débrief de cette rencontre dont je vous ferai part."
Et c'est effectivement en fin de conseil que le directeur général adjoint de l'agglo est venu apporter une missive au président Marchand.

Pointage des travaux à réaliser le 27 mai prochain

"Au niveau de l'électricité, il a été découvert qu'un appareil avait été fixé au-dessus d'une armoire électrique. Donc pour le fixer, il a fallu faire des trous et donc à partir du moment où il y a des trous, les armoires ne sont plus étanches. La preuve c'est que celles qui n'ont pas cet appareil-là, il n'y a pas de traces d'humidité à l'intérieur. Par ailleurs, M.Bernard rappelle que la réunion du 27 mai est bien actée et qu'elle aura pour but le pointage, c'est-à-dire de fixer la nature et les travaux qui devront être réalisés pour la remise en route du théâtre. L'idée est que l'agglo dispose d'un programme de travaux à réaliser début juin. Sauf qu'il doit avoir oublié qu'il y a des délais eu égard aux procédures d'appels d'offres. Bref, suite à la réunion de 27 mai, nous allons démarrer la rédaction des cahiers des charges puis lancer les appels d'offres. Fin août ou début septembre, les services auront les retours et procéderont à leur analyse. Et puis ensuite, les marchés seront lancés et les travaux avec. Donc il faut être réaliste : la saison sera blanche et donc le seul objectif maintenant, c'est d'être en capacité de pouvoir remettre en route pour la saison culturelle 2020-2021."

Système incendie et plancher de la scène

Mais ce n'est pas fini : "Pour ce qui concerne le système incendie, il est demandé de choisi la réalisation d'un nouveau système plus sécurisé au niveau du sprinklage (1).
Enfin pour ce qui concerne le plancher, la scène, des mesures d'hydrométrie ont été réalisées. Il en ressort que la situation est stabilisée. En conséquence de quoi, M. Bernard a demandé à la société qui l'avait réalisé, d'effecteur une cartographie du plancher et de définir le détail des réparations à effectuer, là ou l'eau avait coulé entre les plaques. En l'occurrence, il a été constaté qu'il y avait encore de l'humidité. En tout état de cause, tout le plancher devra être refait et repeint., la peinture agissant comme isolant.
"
Et le Président de conclure ce résumé : "Voilà, vous savez tout. Rendez-vous désormais le 27 mai, moment décisif pour la mise en œuvre des réparations. Il n'y a donc rien de nouveau par rapport aux multiples expertises effectuées, si ce n'est que l'on a en la personne de M.Bernard, quelqu'un qui est en train enfin de booster les choses."

(1) Une installation fixe d'extinction automatique à eau nommée aussi sprinkler, est un appareil d'extinction fonctionnant seul en cas de chaleur excessive dans un local ou un site à protéger lors d’un incendie. Ce système est mis en réseau au-dessus de la zone à protéger et comporte trois éléments constitutionnels : des têtes extinctrices (buses) vissées sur des canalisations, le tout relié à un poste de contrôle qui régule l'arrivée de l'eau. Une augmentation anormale de la température entraîne la rupture de l’ampoule ou la fonte du fusible qui maintient la tête fermée. La canalisation d’eau sous pression permanente, connectée à la tête, en alimente la tête pour arroser par brumisation la zone enflammée. Son déclenchement ne nécessite aucune intervention humaine. La circulation d’eau dans les canalisations actionne une cloche hydraulique donnant l’alarme au niveau du poste de contrôle (et renvoie une alarme vers le poste de sécurité grâce au pressostat).


Article du 17 mai 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


8 commentaires :


Commentaire de luigi 17/05/2019 12:05:22

Après l'eau nous aurons peut être droit au feu, ou aux normes dépassées voir une autre connerie de ce genre.



Commentaire de Michèle Piccart Saumur 17/05/2019 18:11:40

Le président déclare voilà vous savez tout , ben on ne sait rien : Ce bâtiment à 25 millions euros (+6/ 7 millions par rapport au projet) , des malfaçons , des travaux supplémentaires à répétition , des éléments scéniques sous exploités (voir l article du CO) Moi contribuable j aimerais avoir la vérité "vraie " . Qui est responsable du dégât des eaux? Qui va payer ? Des millions de travaux prévus , mais de qui se moque t on? C est encore nous contribuables qui allons payer ces "conneries"..Un bâtiment ouvert il y a 4 ans qui ferme deux ans. La saga du Dôme ça suffit .



Commentaire de Michèle Piccart Saumur 17/05/2019 18:18:14

La saga du Dome (suite) , si il y a des fautifs à cet incident qu il soit clairement nommé. Quand on laisse planer le doute , toutes les suspicions sont possibles , ce silence assourdissant de l'agglo , m interpelle moi contribuable Saumuroise. Donc ma question est ce que les élus , les techniciens de l'agglo peuvent répondre , qu est ce qui a provoqué cette inondation? Mettez tout sur la table. A moins que cela vous gêne Merci ...



Commentaire de La rédaction 17/05/2019 18:20:38

Vous vous trompez : c'est justement pour que l'agglo soit exempte des charges qu'elle a attendu et mandaté un expert de son assurance afin de définir les responsabilités de chacune des entreprises intervenantes sur le chantier de rénovation. Ce devrait être chose faite lors de la réunion du 27 mai prochain au cours de laquelle le pointage définitif sera fait.



Commentaire de Michèle Piccart Saumur 17/05/2019 18:59:22

@La rédaction , je ne mets pas l'agglo en cause (pour l instant) , je constate simplement que depuis septembre 2019 les communications de l'agglo sont rares. On arrive à 9 mois depuis cette inondation et le silence assourdissant de l agglo pourrait faire croire que des responsabilités pourraient lui être imputés , je dis bien "pourrais". Donc tout cela m interroge..



Commentaire de La rédaction 17/05/2019 21:02:11

le kiosque respecte les communications officielles et se refuse de supputer sur ce sujet par esprit de réalité de l'info sans vouloir créer du buzz



Commentaire de Michèle Piccart 29/05/2019 14:14:21

Bonjour le Kiosque , avez vous des nouvelles de la réunion du 27 mail , concernant les travaux du Dôme ? Merci



Commentaire de La rédaction 29/05/2019 15:51:42

Le président Marchand nous a signifié qu'il était dans l'attente du compte-rendu de l'expert mandaté par l'assurance de Saumur Val de Loire.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI