Le Ministre Blanquer boude le marché de Saumur, mais pas le Saumurois

Il ne sera pas venu sur le marché de Saumur à la rencontre des saumurois comme annoncé (notre article) : Mais le Marcheur Jean-Michel Blanquer, Ministre de l'Education Nationale aura quand même passé quelques heures en Saumurois ce samedi, à Montsoreau, Vivy puis Saumur.


Le Marcheur et Ministre de l'Education Nationale Jean-Michel Blanquer devait venir à Saumur "convaincre de l’intérêt des réformes nationales et des propositions européennes de La République en Marche". Alors qu'il devait être là vers 11h pour rencontrer le maire puis aller à la rencontre des saumurois sur le marche, militants, gilets jaunes, parents d'élèves et enseignants l'on attendu en vain devant la mairie de Saumur. Et il aura fallu attendre 11h45, pour que la nouvelle tombe : il ne viendra pas. Et que ce soit Simon Holey, responsable des Marcheurs en Saumurois, Sophie Tubiana, 47ème sur la liste Renaissance ou même le maire de Saumur, personne n'a pu expliquer le pourquoi du comment. Ils n'ont pu que constater. Enfin vers 12h, la députée en Marche Laetitia St Paul que nous avons pu joindre par téléphone, nous a donné un rendez-vous à 13h30 pour un point presse dans un restaurant de...Montsoreau ! Les quelques gilets jaunes présents étaient pour le moins déçus : "C'est fort peu respectueux envers les gens. On avait des questions à lui poser !", déclarait Vincent, un membre des gilets jaunes quelque peu dépité. "Tout ce que je sais c'est que je déjeune avec lui, mais je ne sais pas encore où", a déclaré le Maire de Saumur vers 12h.

"Je vais déambuler"


A 13h30, il était bien sur la terrasse d'un restaurant de Montsoreau, en présence des députées LREM, celle du Saumurois Laétitia Saint Paul et celle du Chinonais, Fabienne Colboc sans oublier Simon Holey et Sophie Tubiana ainsi que le Maire de Saumur, Jackie Goulet. A notre question de savoir pourquoi il ne s'était pas rendu sur le marché de Saumur, sa seule réponse fut : "Je viens juste d'arriver. Hier soir, je passais ma loi au Sénat et donc je ne pouvais savoir combien de temps cela allait durer. Désormais, je suis là et je vais déambuler en Saumurois avant de me rendre à Savigny en Véron pour une réunion publique à 17h"... Nous n'en saurons guère plus, sauf qu'un des membres du Comité LREM local nous a avoué : "En plus, il n'y a pas encore de sous-préfet à Saumur, donc c'était difficile à coordonner" (lire notre article). Après le point presse, le petit comité s'est rendu à l'étang de Monteaux à Vivy qui va faire l'objet de financements européens pour sa réserve ornithologique, puis au gymnase Jean Chacun de Saumur qui a fait l'objet de fonds européens pour sa rénovation, pour terminer au château de Saumur, à la rencontre des saumurois à l'occasion du Festival Jeunes Talents, coorganisé par la ville et les jeunes du service civique, service qui relève de son Ministère.

Le collège Yolande d'Anjou ne fermera pas

Lors de la conférence de presse, il ne fut pas question de l'Europe, mais c'est bien dans son habit de Ministre qu'il a répondu aux interrogations du maire de Saumur Jackie Goulet, et notamment sur sa préoccupation quant au devenir du collège Yolande d'Anjou qui a fait l'objet d'un moratoire pour sa fermeture prévue initialement à la rentrée 2019 : "Nous sommes très attentifs à ce qu'il y des services publics de proximité, aux tout premiers rangs desquels les écoles et les collèges. Dès lors, et le Président Macron l'a dit dans sa conférence de presse, il n'y aura pas de fermeture d'écoles sans l'accord du maire." Concernant Yolande d'Anjou, "on s'est donné un délai pour considérer l'intérêt des élèves. On verra pour la suite, cela n'interdit pas les discussions, mais nous ferons très attention à l'enjeu de proximité de cet établissement de centre-ville qui compte quand même 220 élèves. Nous avons envie qu'il soit au rendez-vous de la dynamique de la ville." Et Jackie Goulet de reprendre au vol : "J'ai donc bien entendu que le collège ne sera pas fermé dans les années qui viennent, et je dis bien les années. C'est une réponse qui me satisfait." Le Ministre a acquiescé.

Un petit tour et puis s'en va

Enfin c'est vers 16h15 que le petit cortège est arrivé au château de Saumur, sans escorte policière ou presque. "C'est une visite privée" a expliqué le Commandant de police Benoit, quand même sur les lieux, mais en civil, ainsi qu'un véhicule de police avec 2 hommes. Quelques salutations et mains serrées aux jeunes du service civique organisateurs de la manifestation avant de dire quelques mots d'encouragement aux "jeunes talents" sur la scène improvisée et de glisser quand même une annonce du programme de la liste Renaissance : "Nous voulons tripler les formations Erasmus".. Une visite plus qu'éclair à la rencontre des saumurois avant de remonter en voiture direction la Touraine et Savigny en Véron.

Vidéo de sa visite au Festival


"Scandaleux" pour la police

Cette dernière sortie en public a suscité l'agacement chez les policiers. Dans les colonnes de Ouest France, Philippe Boussion, secrétaire régional Unité SGP FO police, déclare : « Après quatre changements de programme, vendredi, pour les collègues mobilisés, puis une annulation, il se déplace tout de même, obligeant un service d’ordre et la mobilisation de collègues au dernier moment. C’est scandaleux. »


Article du 18 mai 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


9 commentaires :


Commentaire de peur des gens et de leur ombre 19/05/2019 04:29:10

On ne va pas blâmer ces "pseudos ministres" En marche (en recul) qui ont peur de rencontrer les citoyens. Quand on ne propose qu'une politique pour les riches c'est ce qui arrive. Vivement qu'ils prennent une grosse baffe dans la G.... aux Européennes et qu'on les enterre dans les oubliettes de l'histoire !



Commentaire de orthographe 19/05/2019 10:15:32

Bon alors, c'est pas compliqué, je vais le dire une fois, merci de prendre note... "Le Saumurois" (celui qui habite à Saumur), ça prend un S majuscule. Mais "le saumurois", (le secteur géographique de Saumur), prend un S minuscule. Voilà.



Commentaire de Et toc! 19/05/2019 11:26:10

Les GJ n'ont jamais respecté rien ni personne et ils se plaignent de ne pas avoir vu le ministre qui a eu un empêchement. Le gouvernement ne propose pas que des mesures pour les riches. Un exemple parmi tant d'autres: Isolation : La loi "POPE" impose aux vendeurs d'énergies de votre région (EDF/Total etc...) de financer en intégralité le coût des travaux d'isolation des foyers français. Qui paie ? Les vendeurs d'énergies : EDF - TOTAL etc... S'ils ne respectent pas les quotas, ils devront payer des pénalités et des amendes etc...



Commentaire de Francis Prior 19/05/2019 12:33:09

Et hop un petit slogan de plus même si ce n'est pas vrai ce n'est pas grave a force de répéter on est convaincu. Dédoubler les classes en ZEP une politique de riche, augmenter le minimum vieillesse, l'allocation adulte handicapé, rembourser la taxe d'habitation que des politiques de riches...ah oui il y a la reforme de l'ISF l'horreur absolue et tant pis si cet impôt est peut être contreproductif. On doit le garder pour le symbole parce qu'en France on se nourrit de symboles mais on réclame quand même du pouvoir d'achat supplémentaire....



Commentaire de PAG 19/05/2019 12:43:20

Que de haine en si peu de mots! La vie apaisée en communauté n'est pas pour demain!



Commentaire de PAG 19/05/2019 13:22:56

N.B.: Mon commentaire était à destination de "peur des gens…" et non pas des autres contributeurs qui ont réagi plus vite que moi!



Commentaire de pierrot saumur 19/05/2019 23:03:11

en réponse à Et Toc! : La mesure dont vous parlez existait bien avant la loi POPE. Les vendeurs d’énergies participent financièrement à la rénovation énergétique des bâtiments depuis de nombreuses années à travers la prime énergie. De plus, inciter les gens à isoler leur habitation avec de la laine de verre, matériau extrêmement polluant et qui ne se recycle pas, c'est une belle hypocrisie ! et après on nous parle de développement durable !



Commentaire de Et toc!@pierrot saumur 20/05/2019 09:02:27

C'est dans le prolongement du Grenelle environnement et cela concerne cette fois les garages et sous-sol. C'est quand même important pour l'économie d'énergie d'une habitation et le budget d'un foyer. Ce qui est à souligner aussi, c'est que des pénalités et amendes au cas où les quotas ne seraient pas respectés. De toutes façons, il y a une devise chez certains qui est: contre, toujours contre et encore contre. Quoi qu'il soit proposé, rien ne convient jamais...



Commentaire de bourgeais 20/05/2019 09:16:34

ils étaient plutôt ridicule devant la sous préfecture mais bon ils ont pris l'air c'est déjà ça ,


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI