Mag'Hebdo. Pays de la Loire : Des entrepreneurs ligériens heureux et confiants en l'avenir, mais...

Selon le 5e baromètre de la forme des dirigeants de TPE PME de la Fondation d’entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur (1) pour la région des Pays de la Loire, les entrepreneurs ligériens sont « heureux et confiants en l’avenir », mais ils « s’astreignent à 55 heures de travail hebdomadaire en moyenne ». Le détail de l'étude...

Région des Pays de la Loire : 5e baromètre sur la santé et le stress des dirigeants de TPE PME


La fondation d’entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur sonde pour la 5e année consécutive les dirigeants de micro et petites entreprises des Pays de la Loire sur leur forme physique et mentale. L’enquête OpinionWay, conduite par téléphone auprès d’un échantillon de 1 501 entrepreneurs dont 110 répondants dans la région, dresse un portrait contrasté de ces femmes et hommes qui se disent à la fois utiles et heureux dans leur travail, mais sont aussi durement impactés par le stress et la surcharge de travail.

Hervé Frapsauce, président de la Fondation MMA des Entrepreneurs du Futur : « La Fondation sonde depuis maintenant 5 ans les femmes et hommes dirigeants de micro et petites entreprises des Pays de la Loire, sur leur santé physique et mentale. Ce nouveau baromètre révèle cet équilibre complexe propre aux entrepreneurs : s’ils se sentent extrêmement heureux et utiles dans leur quotidien, ils restent particulièrement stressés et surchargés de travail. Une situation qui les amène à travailler toujours plus longtemps, au détriment de leur équilibre. Cette tendance est le cœur des travaux que nous menons pour aider les dirigeants à trouver un équilibre toujours plus juste dans leur quotidien ».

Stress et surcharge de travail, premiers fléaux des entrepreneurs des Pays de la Loire

C’est une problématique bien identifiée et quasi incontournable pour tous les dirigeants : le stress touche 70 % des sondés de la région dans leur quotidien. Un taux strictement identique à la tendance nationale. Ils sont par ailleurs 7 % à déclarer passer des journées extrêmement stressantes.
Les principales sources de stress identifiées sont la surcharge de travail, citée par 62 % des sondés (contre 57 % au national), le manque de trésorerie, citée à 56 %, et les incertitudes sur l’activité, citées à 52 %.

Les dirigeants de la région s’astreignent à des amplitudes horaires plus importantes que la moyenne nationale

Cette surcharge de travail entraîne de fait des amplitudes horaires particulièrement importantes. Les chefs d’entreprises ligériens interrogés travaillent ainsi en moyenne 55 heures par semaine, alors que la moyenne nationale est de 50 heures.
Donnée d’autant plus remarquable, 21 % des dirigeants de la région travaillent entre 61 et 70 heures par semaine, là où leurs confrères et consœurs à l’échelle nationale ne sont que 12 % à s’astreindre à ce volume horaire.
Enfin, 7% des personnes interrogées s’imposent plus de 70 heures de travail hebdomadaire.

Des difficultés à concilier vie privée et professionnelle qui mènent à un sentiment d’isolement


Logique implacable, les difficultés à concilier vie privée et vie professionnelle s’installent. 1 dirigeant de la région sur 3 déclare ainsi ne pas parvenir à maintenir cet équilibre. Un taux néanmoins légèrement moins important que la moyenne nationale de 39 %.
Pourtant, interrogés sur les bonnes pratiques qu’ils mettent en place pour se maintenir en bonne forme, les entrepreneurs citent quasi unanimement (83 %) les moments de détente en famille. On pourrait ainsi déceler dans ces chiffres l’expression d’une forme de frustration.
Ces difficultés à préserver l’équilibre entre privé et professionnel conduisent in fine un entrepreneur sur trois (31 %) à se sentir isolé dans son quotidien. Chiffre cette fois comparable à la tendance nationale de 32 %.
On notera enfin que dans la région, les dirigeants sont tout de même près de 1 sur 10 (8 % contre 5 % au national) à confier se sentir très isolés.

Des dirigeants particulièrement heureux et confiants en l’avenir

Ils se sont très majoritairement lancés dans l’entrepreneuriat par choix et par envie de saisir une opportunité (84 %). Les femmes et hommes dirigeants d’entreprises de moins de 50 salariés sont aujourd’hui 91 % à se sentir utiles au quotidien.
Dans la continuité de la satisfaction de cette quête de sens, ils sont 94 % à se dire heureux dans leur vie, un chiffre légèrement supérieur à la tendance nationale de 90 %.
Sentiment qui irradie sur leur vision de l’avenir : en 2019, la confiance des dirigeants des Pays de la Loire est particulièrement élevée quant à leur vie personnelle (86 %), leur santé (90 %) et la situation financière de leur foyer (79 %).
Tendance remarquable pour la région, les dirigeants interrogés s’avèrent tout autant confiants et optimistes vis-à-vis de leur vie professionnelle, et plus particulièrement concernant l’avenir de leur situation professionnelle (79 %) et l’activité de leur entreprise (84 %). Deux indicateurs qu’il convient de tempérer puisqu’ils sont en légère baisse par rapport à 2018 (-8 et -3 points). ‎À noter enfin, 27 % des entrepreneurs de la région se disent même très confiants vis-à-vis de l’avenir de l’activité de leur entreprise, contre 15 % à l’échelle nationale.

Des entrepreneurs des Pays de la Loire en bonne forme, mais à un niveau inférieur à la moyenne nationale


Alors qu’en 2018, les dirigeants des Pays de la Loire étaient 92 % à s’estimer globalement en bonne santé, ils sont cette année 74 % à se déclarer en bonne forme physique et 80 % en bonne santé mentale. Une tendance à la baisse par rapport à l’année passée, et des chiffres légèrement inférieurs aux données nationales qui s’élèvent respectivement à 79 % et 86 %.
Interrogés sur les douleurs physiques qu’ils peuvent ressentir, les femmes et hommes citent tout d’abord le mal de dos à 65% et les douleurs articulaires, citées à 58 %, soit des taux similaires à ceux observés à l’échelle nationale.
On note enfin que les entrepreneurs ligériens sont remarquablement moins sujets aux douleurs intestinales, citées par 13 % des sondés contre 26 % au national ; de même pour les troubles cardiaques, évoqués par 4 % des dirigeants contre 15 % au national.

Les dirigeants ne dorment pas assez


Au-delà de ces maux physiques, 3 entrepreneurs sur 10 (34 %) font état de troubles du sommeil. Ils sont même 9 % à confier avoir des difficultés quasi permanentes pour trouver le sommeil.
Les dirigeants de petites entreprises ont tendance à faire de leur sommeil une variable d’ajustement à leur surcharge de travail, atrophiant ainsi la fonction réparatrice du sommeil.
Ceci explique que parmi les signes d’usure liés au travail, le sentiment de fatigue s’avère le plus récurrent chez les dirigeants : 4 entrepreneurs sur 10 avouent ainsi se sentir souvent à toujours fatigués. Une donnée comparable à la moyenne nationale de 36 %.

Une réticence clairement identifiée à accepter un arrêt maladie pour ne pas impacter l’activité de l’entreprise


Malgré la baisse globale du niveau de forme, les dirigeants des Pays de la Loire sont seulement 8 % à s’être fait arrêter par leur médecin sur les 12 derniers mois, contre 13 % en 2018.
Cependant, 21 % des sondés de la région estiment que leurs problèmes de santé ont eu un impact négatif sur l’activité de leur entreprise. Un taux de 10 points inférieur à la moyenne nationale.



Des dirigeants qui conservent une bonne hygiène de vie, sensibilisés à l’impact bénéfique de ces pratiques sur leur entreprise


Comme évoqué plus haut, les moments de détente en famille, cités par 83 % des sondés, ainsi que le sommeil, cité par 70 % des sondés, constituent les premières bonnes pratiques bénéfiques à l’état de forme des dirigeants d’entreprises.
Plus globalement, ils sont 86 % à déclarer avoir une bonne hygiène de vie. Ils l’entretiennent principalement en s’astreignant à une bonne alimentation (81 %) et une activité physique régulière (66 %). À noter ici, les entrepreneurs ligériens seraient plus enclins à se dépenser puisque ce taux s’avère nettement supérieur à une moyenne nationale de 58 %.
L’ensemble de ces comportements de prévention santé sont assez logiquement suivis puisque 87 % des entrepreneurs estiment que ces bonnes pratiques ont un impact positif sur leur entreprise.

Méthodologie :

Étude réalisée par l’institut OpinionWay pour la Fondation MMA des Entrepreneurs du Futur auprès d’un échantillon de 1 501 dirigeants d’entreprises représentatif des entreprises françaises de moins de 50 salariés, dont 110 en région Pays de la Loire. L’échantillon a été interrogé par téléphone du 11 février au 20 mars 2019. La représentativité de l’échantillon est assurée par un redressement sur les critères de taille d’entreprise et de secteur d’activité, après stratification par région de résidence.

(1) La Fondation d’entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur est un Do Tank qui a pour ambition de soutenir et encourager les initiatives, l’innovation et la capacité des entrepreneurs et des territoires à tirer parti des mutations démographiques, environnementales, technologiques et sociologiques. La Fondation entend faire remonter et connaître les initiatives entrepreneuriales réussies de ceux qui construisent l’avenir et préparent la France à relever les défis du XXIe siècle à travers le Grand Prix des Bonnes Nouvelles des territoires. Ce prix récompense entreprises et écosystèmes territoriaux et facilite l’émergence d’une culture entrepreneuriale de la création/reprise d’entreprise.


Article du 21 mai 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Uncle Jack 22/05/2019 10:43:26

Par expérience, bien diriger demande de savoir déléguer Beaucoup d’artisans du BTP n’ont pas de conducteur de travaux, ou s’en séparent au premier coup de vent, voire ignorent sa plus value apportée à l’entreprise Bon courage, et voyez l’afpa pour chercher des collaborateurs



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI