Saumur Complet. Dressage : Raphaël Cochet prend la tête du CCI 3*S

Raphaël Cochet, associé à Scarlett Louvière, a pris la tête du classement provisoire à l’issue de la première moitié du dressage du CCI 3*S de Saumur Complet, ce jeudi 23 mai 2019. Il nous donne ses impressions après la première journée de compétition.

Raphaël Cochet sur Scarlett Louvière (© Les Garennes)


Le cavalier français Raphaël Cochet a réalisé une superbe prestation ce jeudi matin sur le dressage du CCI 3*S. Il raconte son association avec Scarlett Louvière : « Scarlett Louvière est particulièrement à l’aise sur le dressage. Sur les trois tests, on peut dire que le dressage, c’est SA discipline ! Il s’agit donc de bien la monter : les notes sont généralement bonnes lorsqu’on la pilote correctement. Bien sûr, j’aurais pu aller chercher encore plus de points : elle est tellement à l’aise que les petites erreurs sont presque systématiquement des erreurs de pilotage. Sur les barres, elle est également assez performante. Le test le plus difficile pour elle, c’est le cross : elle est sans doute un peu moins courageuse que d’autres et lorsque c’est trop difficile, elle préfère faire des petits zips à droite, à gauche. Nous nous connaissons par cœur : elle a treize ans, n’a connu que moi comme cavalier. C’est même moi qui l’ai débourrée ».

Sherazad de Louvière, l'opposé de Scarlett

Sherazad de Louvière, sa jument de tête, est également engagée dans le CCI 3*S sur l'épreuve de dressage. Elle prendra le départ ce vendredi 24 mai 2019, à 11h29. Raphaël Cochet : « À Saumur, Sherazad de Louvière se remet en route, après un premier concours à Jardy sur une Pro 3, où nous terminions quatrièmes. Elle prépare le CCI 4*S d’Arville, et Saumur constitue donc une excellente préparation. Elle a également 13 ans, et est l’opposé de Scarlett. Ce n’est pas une dresseuse : elle est anxieuse, très dans le sang et il faut réussir à la garder attentive. Sur les barres, elle est en revanche à l’aise, sauf si elle se laisse dépasser par ses émotions. En revanche, c’est une guerrière sur le cross, rien ne l’arrête. Avec elle, je vise le double zéro ».

Saumur Complet : Un concours à ne pas prendre à la légère

Raphaël Cochet nous donne également son avis à propos du concours de Saumur Complet : « Saumur présente un cross plus technique que ce qu’on pourrait penser. Il faut des chevaux bien préparés. Le cross est sinueux, on tourne beaucoup dans les bois, contrairement aux cross anglais avec de nombreuses portions très galopantes. On galope aussi à Saumur, mais il faut des chevaux très maniables. On ne s’en rend pas toujours compte, mais dans les bois, ça monte et ça descend beaucoup, dans un terrain sableux, ce qui demande une bonne condition aux chevaux. Ce n’est pas un concours à prendre à la légère, les épreuves sont relevées. La piste en herbe pour le dressage et l’hippique peut également impressionner des chevaux qui n’auraient pas beaucoup de métier. C’est un terrain malgré tout que les Français connaissent bien, puisque nous le fréquentons plusieurs fois dans l’année ».


Article du 24 mai 2019 I Catégorie : Sport

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI