Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Saumur. Christopher Burton, médaillé olympique en 2016, en tête du CCI 4*L au Saumur Complet

L’épreuve la plus attendue du Saumur Complet, le dressage du CCI 4*L, a débuté vendredi 24 mai. A l’issue du premier test, Christopher Burton, médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Rio de 2016, est arrivé en tête, devant les français Victor Levecque, champion d’Europe Jeunes 2018, et Christopher Six.

Christopher Burton et Polystar I © Les Garennes


La compétition la plus attendue du Saumur Complet, le dressage du CCI 4*L, a démarrée vendredi 24 mai. L’australien Christopher Burton, troisième aux derniers Jeux Olympiques de Rio et tête d’affiche du week-end, occupait la tête du classement provisoire à l’issue du premier test, associé à Polystar I. L’australien s’est réjoui de cette performance : « Nous sommes vraiment ravis de Polystar. Il a donné tout ce qu’il est susceptible de donner actuellement et nous sommes vraiment fiers de lui. Lui et moi étions en parfaite osmose et il n’a pas fait la moindre erreur. Bien sûr, en dressage, on peut toujours décrocher une note plus élevée. Mais vraiment, Polystar a été au top ! ». Le cavalier australien raconte avoir toujours cru que Polystar I avait du potentiel : « C’est une très belle histoire entre lui et moi. On me l’a proposé à la vente il y a quelques années et je n’ai pas pu l’acheter. Je savais pourtant, je l’ai toujours su, qu’il serait un très bon cheval. Finalement, il y a trois ans, Trisha Rickards, son actuelle propriétaire, l’a acheté pour me le confier et à partir de ce moment-là, il a commencé à tout remporter ». Le médaillé olympique s’est également montré heureux de concourir au Saumur Complet : « Ce concours m’a toujours porté chance et réussi, et je reviens chaque année avec un grand plaisir. Lorsqu’on m’a demandé où nous devrions aller pour obtenir des points de qualification pour Polystar, nous avions le choix entre trois concours. Sa propriétaire m’a immédiatement conseillé d’aller à Saumur, tant le concours me convient ».

« Je ne m’attendais pas à un aussi bon classement, mais je ne m’attendais pas non plus à faire de catastrophe »

Deux français le suivent au classement : le champion d’Europe Jeunes 2018 en individuel et par équipes Victor Levecque sur RNH MC Ustinov et Christopher Six sur Totem de Brecey. C’est un motif de satisfaction pour le deuxième de l’épreuve : « C’est notre première sortie à un tel niveau et je suis satisfait de mon cheval. Il maîtrise assez bien le dressage : je ne m’attendais peut-être pas à un aussi bon classement, mais je ne m’attendais pas non plus à faire de catastrophe. Mais on sait que tout reste à faire. Mais je suis heureux : le cheval a été sérieux comme d’habitude ; j’espère que c’est de bon augure pour la suite ». Le cavalier français montrait donc de l’optimisme pour la suite de la compétition : « J’ai déjà effectué trois reconnaissances à pied, de façon à bien avoir en tête le tracé, les obstacles, les combinaisons, etc. Là encore, c’est une première pour moi, en tout cas en format long : j’ai peu d’indication sur les capacités de mon cheval à tenir la distance. Mais c’est un cheval qui a énormément de qualités, que nous avons bien préparé pour ce niveau-là. Il me donnera tout : reste, de mon côté, à être le plus fluide possible et à l’encourager du mieux que je pourrai pour qu’on arrive au bout ». Il salue même le travail de préparation qu’il a pu effectuer avant cette compétition : « J’ai la chance d’être entrainé par Maxime Livio, qui a énormément d’expérience et qui m’aide énormément dans la préparation des grandes échéances ou sur place. Nous avons élaboré un plan, qui est très clair dans ma tête ; je vais essayer de le respecter le mieux possible ; maintenant, reste à adapter en fonction de ce que je ressentirai. J’ai fait beaucoup de 3*L et quelques 4*S : dans la technique et la hauteur des obstacles, il est toujours possible de se faire avoir, mais ça ne m’impressionne pas en soi. En revanche, sur la distance, je suis plus dans l’inconnu. Une même combinaison est très différente au bout de 6 et de 9 minutes ».



Article du 27 mai 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI