Saumurois. Guerres mondiales : Les collégiens & les EMS honorés à Paris pour leur travail de mémoire

Le mercredi 22 mai dernier, la cérémonie annuelle du « Prix Armées-Jeunesse » à Paris mettait à l'honneur le partenariat de deux établissements saumurois avec les Écoles Militaires de Saumur (EMS) : les collèges Honoré de Balzac de Saint-Lambert-des-Levées (Saumur) et Saint-Joseph de Doué-la-Fontaine (Doué-en-Anjou). Ce prix a surtout récompensé les actions conduites sur le thème du Centenaire de l'Armistice de la Première Guerre mondiale et des 75 ans de la libération de l’Europe. Les EMS et les deux collèges se sont vu attribuer le « Prix Armées-Jeunesse » catégorie « Mémoire ».

Les collégiens d'Honoré de Balzac et Saint-Joseph récompensés à Paris avec les Écoles Militaires de Saumur


Décerné par la commission « Armées-Jeunesse », le « Prix Armées-Jeunesse » récompense une action visant à développer les liens entre la jeunesse et les armées. Grâce au parcours mémoriel « D’un chêne à une rose : les racines du souvenir », organisé principalement par des réservistes opérationnels et citoyens des EMS en partenariat avec les collèges Saint-Joseph de Doué-la-Fontaine et Honoré de Balzac de Saint-Lambert-des-Levées, les Écoles Militaires de Saumur « ont touché le jury avec un projet cohérent, innovant et qui a mobilisé plus de mille élèves », se félicitent les EMS.

Un lien « armées-nation » cher aux EMS

« C’est l’accomplissement de plus de dix ans de travail », témoigne, ému, le major (R) Christian. En effet, cela fait plusieurs années que ce réserviste passionné organise des actions avec la jeunesse saumuroise pour renforcer le lien « armées-nation » et « transmettre l’histoire et les valeurs des militaires, telles que le don de soi, le sens de l’engagement et la solidarité », poursuivent les Écoles Militaires de Saumur.

Des rosiers plantés au cimetière américain

En cette année scolaire 2018-2019, le parcours a débuté à l’occasion du Centenaire de l’Armistice de la Première Guerre mondiale par la cérémonie « Terre Sacrée de Verdun ». Celle-ci a réuni plus de 750 enfants et militaires autour du monument aux morts des écoles dans le cadre de l'hommage rendu aux soldats morts pour la France. La terre de Verdun, ramené par le collège Honoré de Balzac, a été utilisée pour planter deux chênes. Le parcours s’est terminé lors des 75 ans de la libération de l’Europe, lorsque, au début du mois de mai dernier, des élèves du collège Saint-Joseph sont allés au cimetière américain de Colleville-sur-Mer dans le Calvados, en Normandie. Ils ont planté des rosiers qu’ils avaient créés en partenariat avec la société Select’Rose, rosiériste de Doué-en-Anjou. Entre temps, plusieurs activités ont jalonné l’année : visite de musées, présentation de l’Armée de terre et ses missions actuelles, course de solidarité, exposition au musée des Blindés... « témoignant ainsi de l’engagement des Écoles Militaires de Saumur auprès des jeunes et du lien étroit qui s’est forgé avec les établissements scolaires de la région », concluent les EMS.


Article du 28 mai 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de A.S. 29/05/2019 20:26:03

Je m'étonne de l'absence de réaction de "Edj" prompt à dénoncer l'endoctrinement de nos jeunes. "Un peuple qui oublie son histoire est condamné à la revivre". Citation attribuée par certains à Winston Churchill, par d'autres à Karl Marx.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI