Le thouarsais Loeul et Piriot lance un mode d'élevage de lapins responsable

Le mercredi 5 juin 2019 a marqué un tournant pour la filière cunicole française et les territoires de production des régions du Grand Ouest de la France. En effet, trois des acteurs majeurs de la filière, CPLB groupe Cavac (situé en Vendée), Terrena (situé en Loire-Atlantique) et Loeul et Piriot (situé à Thouars dans les Deux-Sèvres), ont officialisé la création de « Éleveurs et Bien », « premier mode d’élevage alternatif de lapins au sol, dans de vastes enclos, en rupture avec l’élevage conventionnel en cages ».


L’objectif de cette union inédite pour la filière cunicole française est de faire en sorte que 25% des élevages des deux groupements d’éleveurs majeurs du Grand Ouest, CPLB groupe Cavac et Terrena (1), soient convertis en « Éleveurs et Bien » d’ici 2025. « Pensé pour offrir aux lapins un environnement propice à leur comportement naturel, le mode d’élevage unique et inédit en France « Éleveurs et Bien » a été développé en collaboration avec CIWF, organisation dédiée au bien-être des animaux de la ferme », précisent les fondateurs de ce nouveau mode d'élevage.

Avec trois enjeux fondamentaux

Le premier enjeu est de s’engager en faveur du bien-être animal avec des lapins bien nés, c’est-à-dire exclusivement nés en France et plus spécifiquement issus d’élevages des régions du Grand Ouest (Pays de la Loire, Bretagne et Nouvelle-Aquitaine), bien nourris avec une alimentation de qualité et diversifiée, 100% végétale, vitamines et minéraux, garantie sans OGM, et bien élevés, au sol et dans de larges enclos pour leur permettre d’exprimer leurs comportements naturels comme courir, sauter et se reposer en s’abritant dans des refuges prévus à cet effet.

Le deuxième enjeu est de s’engager à pérenniser la filière cunicole française avec des éleveurs bien engagés, c’est-à-dire parties-prenantes dans cette démarche, en allant au-delà du simple respect du cahier des charges « Éleveurs et Bien », bien responsables en privilégiant des aliments et des équipements situés à moins de 3h de leurs sites d’élevage, et bien encadrés et bien soutenus, via un soutien conseil et technique pour leur passage en élevage responsable mais aussi via un partage équitable de la valeur produite par tous en retour sur investissement.

Enfin, dernier enjeu : s’engager à renforcer le lien de confiance avec les consommateurs pour qu'ils soient bien satisfaits, à travers le développement de « Lapin & Bien », première et unique marque de GMS, qui proposera à compter de janvier 2020 une viande de lapin, issue d’élevages en sol et dans de larges enclos, bien informés par des preuves de traçabilité renforcées, avec des étiquettes « Lapin & Bien », précisant désormais le nom et la localité de l’éleveur à l’origine du produit, pour plus de transparence et, enfin, bien rassurés par des audits réguliers d’organismes indépendants et reconnus par l’État.

« Anticipant toute attente de la grande distribution mais également tout projet de législation européenne, « Éleveurs et Bien » relève le challenge de la transition d’un mode d’élevage, en adéquation avec les préoccupations du consommateur sur le respect du bien-être animal », commentent les initiateurs de cette démarche, CPLB groupe Cavac, Terrena et Loeul et Piriot.

Loeul et Piriot, leader européen de la viande de lapin basé à Thouars (Deux-Sèvres)

Implantée au 3 rue Jean Devaux à Thouars, dans les Deux-Sèvres, l'entreprise Loeul et Piriot se positionne comme le spécialiste historique des viande de lapin et de chevreau depuis des décennies. Entreprise familiale créée dans les Deux-Sèvres en 1906, le groupe est aujourd’hui le Leader européen dans la transformation de viande de lapin et du chevreau de lait. Il compte 3 sites de production et emploie 470 salariés.

(1) Le groupement CPLB (coopérative Cavac) est le premier groupement d’éleveurs de lapins en France, à l’origine de 40% du volume de la production nationale, positionnant la Vendée comme premier département producteur à l’échelle nationale et sa région Pays de Loire, comme première région productrice de viande de lapin de France. Quant au groupement Terrena, il est le second producteur de France, représentant 25% du marché français avec 110 producteurs répartis en Pays de la Loire, Poitou-Charentes et Bretagne, faisant du Grand Ouest un territoire de prédilection en matière d’élevage et de production de viande de lapin en France.


Article du 13 juin 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI