La Région soutient l'apiculture ligérienne et la lutte contre la surmortalité des abeilles

A l’occasion de la Commission permanente du Conseil Régional, réunie jeudi 6 juin, la Région a examiné sa 3ème enveloppe de l’année d’un montant de près de 61,9 M€ afin de déployer ses actions sur le territoire régional. L'apiculture et les lute contre la mortalité des abeilles fait partie des enjeux.


Dans la lignée des orientations stratégiques retenues en faveur de l’apiculture en février 2018 et de l’aide votée en avril 2019 pour le maintien et le repeuplement du cheptel apicole, la Commission Agriculture, agro-alimentaire, forêt, pêche et mer réaffirme son intérêt particulier pour cette filière. « L’apport de l’apiculture en matière de pollinisation et de maintien de la biodiversité contribue aux cultures végétales et par voie de conséquence aux emplois générés » souligne Lydie Bernard, vice-présidente de la Région des Pays de la Loire en charge de l’agriculture. L’apiculture ligérienne représente environ 59 000 ruches et 3000 apiculteurs.

Soutien aux acteurs régionaux

En 2019, la Région des Pays de la Loire poursuit son soutien aux acteurs régionaux de la production apicole : la section apicole du GIE Elevage, le Centre d’Etude Technique Apicole (CETAPI) et l’Union des apiculteurs de Loire Atlantique (UNAPLA) reçoivent un montant de 71 290 €. Dans la continuité des années précédentes, leur action se concentre sur les aspects sanitaires, la formation, la communication auprès des apiculteurs professionnels et du grand public. En outre, la Région soutient avec la Bretagne le projet inter-régional du programme technique dédié à la sélection, au testage et à l’élevage des abeilles piloté par le GIE Elevage et le laboratoire APINOV à hauteur de 10 000 €.

Une action de lutte coordonnée contre la varroase pour enrayer la surmortalité des abeilles

Maîtriser la prolifération du varroa, un acarien affaiblissant les différents stades de développement de la colonie et favorisant l’apparition de maladies, est devenu indispensable pour la survie des colonies d’abeilles. Ce parasite très contagieux requiert un traitement coordonné sur tout le territoire. Il sera piloté par le GIE Elevage et mis en oeuvre par les différents groupements de défense sanitaire départementaux. Plus de 50 000 ruches devraient être traitées pour 2019. La Région attribue à cet effet un financement de 131 902 €.

Trois ruches installées dans les jardins de l’Hôtel de Région

L’effort régional de valorisation de la filière apicole s’est traduit, lors de la commission permanente du 8 février dernier, par un partenariat avec l’UNAPLA pour l’installation de trois ruches dans les jardins de l’Hôtel de Région et par l’implantation de jachères mellifères offrant ainsi une ressource diversifiée et qualitative de pollens et de nectars aux colonies.


Article du 14 juin 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI