A compter de septembre, la fibre arrivera dans les premiers foyers en Anjou

Dès la rentrée prochaine, près de 700 foyers de la commune déléguée de Brissac-Quincé pourront accéder au 100 % Fibre. Les prémices d’une longue liste puisque d’autres ouvertures commerciales sont prévues d’ici à la fin de l’année, notamment sur les communes de Beaufort-en-Anjou, Doué en Anjou ou encore Montreuil-Bellay.


Dans le cadre de son projet “100 % Fibre en Anjou”, le Syndicat mixte ouvert Anjou Numérique et son délégataire Anjou Fibre franchissent une nouvelle étape. Dès cet été, près de 700 prises seront éligibles à la fibre et seront commercialisées à la rentrée. Elles concernent le secteur de la communauté de communes Loire-Layon- Aubance et plus précisément la commune de Brissac-Quincé. « Je me réjouis de cette étape importante qui, après le démarrage des travaux, concrétise notre projet, déclare Philippe Chalopin, président d’Anjou Numérique. La sortie de
ces 700 premières prises et leur commercialisation à la rentrée vont répondre à une forte attente de nos concitoyens
».

Une réunion d'information le 26 juin

Afin d’informer la population, une première réunion publique se tiendra, ce mercredi 26 juin, en présence des élus locaux et départementaux, des représentants d’Anjou Fibre et d’Anjou Numérique et des fournisseurs d’accès à internet (FAI) déjà présents sur le réseau d’Anjou Fibre. Cette réunion d’information a pour objectif de répondre aux questions que se posent les habitants :
- à qui s’adresser pour bénéficier du Très haut Débit ? Quels sont les opérateurs présents à date ?
- Quels travaux de raccordement seront effectués dans mon domicile ? Quelle est la durée
d’intervention ?

Un échantillon de “bêta-testeurs”

Le lancement de la commercialisation de ces prises aura lieu à la rentrée. Un forum commercial des opérateurs sera organisé à Brissac Loire-Aubance, le 18 septembre. Il permettra aux habitants de rencontrer les fournisseurs d’accès à internet, de connaître leurs offres voire de souscrire un abonnement à la fibre optique. Avant la rentrée et afin de s’assurer du bon fonctionnement du réseau avant l’ouverture aux opérateurs, une première phase test sera lancée du 1er 30 juillet auprès d’un échantillon de plusieurs foyers préalablement identifiés. Cette expérimentation, auprès de ces « bêta-testeurs », permettra de mettre à l’épreuve, en condition réelle, l’architecture technique qui se généralisera à tout le territoire.
« Les premiers clients testeurs en juillet sur la commune de Brissac et l’ouverture commerciale à la rentrée scolaire représentent un jalon très important dans le déploiement du réseau et la
concrétisation visible des avantages de la fibre au travers des services qui seront diffusés grâce au Très Haut Débit », explique Hugues Wallet, directeur d’Anjou Fibre.

Les ouvertures commerciales à venir...

L’ouverture commerciale à Brissac marque une étape importante dans l’avancée des travaux du déploiement de la fibre optique. Vingt-sept noeuds de raccordement optique - sur les cinquante deux prévus sur le territoire - et près de cent armoires de rue - dites points de mutualisation - ont été installés. De nombreux chantiers sont en cours de réalisation sur l’ensemble du territoire avec pour objectif de fournir un accès Internet Très haut débit aux 220 000 foyers et entreprises d’ici à 2022. D’autres ouvertures commerciales sont d’ores et déjà prévues d’ici à la fin de l’année. Elles concernent les communes de Beaufort-en-Anjou, Chemillé-en-Anjou, Doué-en-Anjou, Le Lion d’Angers, Maugessur- Loire, Montreuil-Bellay, Segré-en-Anjou-bleu et Bellevigne-en-Layon.

Réduire la fracture numérique...


Anjou Numérique et Anjou Fibre contribuent, avec le déploiement de ce réseau de fibre optique, à réduire la fracture numérique du Maine-et-Loire. Le raccordement à la fibre permettra de disposer d’une connexion internet plus rapide et plus fiable, avec un débit pouvant atteindre un Gigabit par seconde. L’arrivée du FttH dans les zones rurales vise à renforcer l’attractivité économique du territoire et contribue au développement de nouvelles activités dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’environnement...

Rappel du projet

Ce projet ambitieux d’aménagement numérique initié et porté par le Syndicat Mixte Ouvert Anjou Numérique d’un montant total de 324 millions d’euros, dont une part optimisée de subventions publiques, permettra de desservir en fibre optique, d’ici à 2022, 100 % du territoire du Maine-et Loire en Très Haut Débit (hors les agglomérations d’Angers, Cholet et la ville de Saumur).
Le déploiement, l’exploitation et la commercialisation du réseau FttH en zone peu dense dans le département du Maine-et-Loire ont été confiés à Anjou Fibre, filiale de TDF, dans le cadre d’une délégation de service public de 25 ans. Ce projet porte sur l’installation, en cinq ans, de 220 000 prises qui permettront de fournir une connexion Internet Très Haut Débit à l’ensemble des habitants et des entreprises du territoire.


Article du 25 juin 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


4 commentaires :


Commentaire de barnabe 25/06/2019 21:03:25

Pourquoi Sumur angers et Cholet ne sont pas concernés?



Commentaire de Asqx00 26/06/2019 08:35:20

@ barnabe : Parce que pour Saumur, Angers et Cholet ce sont des opérateurs privés qui s'en chargent, sans calendrier. On pourra alors s'interroger sur le rapport impôts / prestations quand on voit le montant des taxes foncières et les services publics qu'on reçoit en retour.



Commentaire de Barnabé 26/06/2019 12:56:52

MerciI Asqx00 de ton complément d'information. Si je pige bien et sans être pessimiste , ça signifie que nous ne sommes pas près de l'avoir à Saumur et ses communes environnantes.



Commentaire de Superdeg 27/06/2019 10:51:46

A Saumur ça donne le temps de creuser sa tranchée de sa limite de propriété à son intérieur , bonne pioche!



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI