Contamination au tritium de la Loire : L'ARS rassure, aucune incidence sanitaire

Suite à la notification du collectif Loire Vienne Zéro nucléaire de présence de radioactivité dans la Loire (notre article du 18/06/2019), en conseil d'agglo ce jeudi 27 juin, le président Marchand a donné lecture du courrier reçu de Patrick Peigner, Responsable du département Santé publique et environnementale, Délégation territoriale de Maine-et-Loire. Il se veut rassurant, le taux est bien inférieur à ce qui s'avèrerait être dangereux, notamment pour la consommation d'eau potable : "aucune incidence sanitaire liée à la présence de tritium dans l’eau d’alimentation n’est avérée". Voici le courrier.

Des prélèvements réguliers sont faits


"Le contrôle sanitaire des eaux de distribution est réglementé par le Code de la Santé publique et ses arrêtés d’application.
Deux arrêtés du 11 janvier 2007 définissent la composition des analyses et les fréquences à mettre en oeuvre pour les ressources, les usines de production d’eau et les réseaux de distribution.
Cette réglementation fixe 2 niveaux d’évaluation de la présence de radionucléides dans l’eau destinée à la consommation humaine :
- L’un concerne la concentration en radionucléides, à la fois de façon globale c'est-à-dire en intégrant les rayonnements traduisant une radioactivité (rayonnements alpha et béta) et la présence de Tritium. Pour ce dernier à savoir le tritium la réglementation fixe une valeur de référence à ne pas dépasser de 100 Becquerels par litre .
- L’autre concerne l’impact de la radioactivité, présente le cas échéant, sur les tissus humains. Pour ce dernier, la mesure effectuée, en tenant compte des différents éléments radioactifs présents ne doit pas dépasser une activité totale de 0.1 millisievert par an pour l’apport lié à l’eau de boisson. Le calcul est effectué, à chaque analyse réalisée sur l’eau distribuée, sur la base d’une consommation de 2 l d’eau par jour pendant 1 an.
Ces mesures de la radioactivité sont effectuées dans les analyses complètes faites en sortie des usines de production.
En complément de ces analyses réglementaires, l’ARS-DT49 (N.D.L.R Association Régionale de la Santé département de Maine-et-Loire) a ajouté des analyses sur les eaux brutes des captages destinés à l’alimentation publique situés à Saumur, Saint Rémy la Varenne, les Ponts de Cé et Montjean sur Loire.
Par ailleurs dans le cadre du renouvellement interministériel de l’autorisation de rejet en Loire l’ARS avait demandé et obtenu que soit rajoutées des recherches en Loire 3 fois par an .Ces analyses comportent notamment la recherche de la radioactivité et notamment la recherche du tritium au niveau de Montsoreau, Saumur et les Ponts de Cé. C’est l’ARS qui diligente et qui fait procéder à ces prélèvements et analyses par le laboratoire en charge du contrôle sanitaire des eaux destinées à la consommation humaine.

Le bilan de ces contrôles s’établit comme suit :

Depuis 2004, 2173 analyses du tritium ont été effectuées en Maine et Loire (922 analyses en eau brute, 1 251 analyses en sortie des usines d’eau). 920 analyses sur les 2173, soit 42,3% ,ont mis en évidence la présence de tritium .Il s’agit des prélèvements réalisés en Loire ou ses alluvions.
Les valeurs mesurées varient de 0 à 76 Bq/l pour l’ensemble des prélèvements réalisés en Loire et ses alluvions entre Montsoreau et Champtoceaux c'est-à-dire à des concentrations toujours inférieures à la valeur de référence fixée à 100Bq/L.
Pour Saumur en particulier, 169 analyses ont été faites et 108 analyses ont mis en évidence du tritium avec un maximum à 64 Bq/l.
S’agissant de la période de Janvier 2019, il n’a pas été observé, au travers des analyses de l’ARS, de valeurs s’écartant des données habituelles. L’analyse faite le 10 janvier sur la sortie du réservoir du Perreau lequel alimente en eau la population de l’agglomération de Saumur, a révélé une concentration de 18,7 Bq/l en tritium.

En conclusion il convient de préciser :

- Que le contrôle sanitaire de l’eau destinée à la consommation humaine intègre bien le paramètre tritium,
- Que les analyses réalisées vont, en terme de fréquence, au-delà des exigences nationales
- Qu’aucun des contrôles réalisés depuis 2004 n’a mis en évidence de dépassement par rapport à la valeur de référence fixée par la règlementation en vigueur.
Au vu de ces données et des évaluations de risque sanitaire réalisées par les instances scientifiques ayant conduit à fixer le seuil réglementaire, on peut conclure qu’ aucune incidence sanitaire liée à la présence de tritium dans l’eau d’alimentation n’est avérée."


Article du 28 juin 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


6 commentaires :


Commentaire de Charles.D 29/06/2019 00:41:06

Je ne suis ni chimiste ni physicien c'est quoi exactement le tritium ? Ça peut avoir quelles incidences si le taux admis est dépassé ? Vous me direz que je peux toujours regarder sur internet évidemment ! Mais je n'ai pas encore vu un élu se prononcer à titre personnel curieux non ? Ils ne boivent pas d'eau ?



Commentaire de Bien 29/06/2019 09:45:10

Encore une fois les associations telles que l'ACRO ou autres, ont encore parlé trop vite et affolé la population alors que leurs analyses ne sont pas fiables.



Commentaire de Pilou49i 29/06/2019 13:37:54

A "Bien", absolument pas du tout d'accord avec vous ! S'il n'y avait pas d'associations indépendantes une multitudes d'informations qui dérangent seraient passées sous silence ! Ici nous sommes parfaitement dans ce cas de figure, il n'y a qu'à voir le silence gêné des élus qui ne veulent pas se mouiller avec de l'eau radioactive ! ...



Commentaire de barnabe 29/06/2019 15:14:14

Tout va bien brave gens, dormez tranquille puisqu'on vous le dit...



Commentaire de PERPLEXE 30/06/2019 11:53:32

Je suis allé sur le site de l'ACRO, ce laboratoire est accrédité par l'ARS,cette même ARS qui conteste les résultats de l'ACRO.



Commentaire de De Ruyter 30/06/2019 16:16:01

.... Le courrier du responsable du département " Santé publique " ,e termine par une publicité pour le bar à vin...... " La Tonnelle"..... Estce une invitation à boire du vin , et surtout pas de l'eau ...??????



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI