Saumur. « Clo » de Koh-lanta chez les écoliers saumurois

Chloé Dessard-Arribas, dit « Clo » dans Koh-Lanta était en visite à l'école des Récollets ce vendredi 28 juin. L’occasion pour elle de revenir sur cette aventure une semaine après la fin de la diffusion.


Vous la connaissez certainement si vous êtes habitué de l’émission de TF1 et du kiosque. Elle a fait partie des 5 derniers aventuriers de cette palpitante « guerre des chefs ». Une semaine après cette finale, elle était présente à l'école élémentaire des Récollets, à Saumur pour répondre aux questions des enfants, et aux nôtres.
La candidate est entrée dans la salle de l’école sous une pluie d’applaudissements. Bon nombre des élèves, notamment les plus grands, ont suivi avec attention l’émission. De plus, les élèves de CM2 en ont parlé en classe et intégré cela à des notions du programme comme les réseaux sociaux ou encore la recherche internet avec leur professeur Remy Lattorre.

Saumur Kiosque : Pourquoi cette école ?

Clo : « Mes deux petites cousines sont scolarisées à l'école des Récollets. Le maître a ainsi proposé d’organiser une rencontre. Au départ, ce n'était que pour la classe de mes deux petites cousines, puis ça s’est transformé en toute l’école ! » (Sourire).

SK. Comment vit-on avec le secret pendant la diffusion de l’émission ?

Clo : « Ce n’est pas évident de ne pas parler ou de ne pas faire de gaffe, c’est avant, que l’on ne peut pas parler, pendant et après. Une fois que je suis revenue, je pouvais enfin dire que j’avais fait durant Koh-Lanta, mais rien de plus. Il fallait juste faire attention surtout avec les collègues qui n’étaient pas les derniers à me taquiner et cherchaient à savoir. Mais de toute manière, je préfère que les gens découvrent au fur et à mesure, c’est beaucoup plus sympa ».

SK : Que retenez-vous de cette expérience ?

Clo : « Je ne retiens que du positif, j’ai tellement voulu faire cette émission que ça n’a été que du bonheur. J’ai eu de très bons contacts avec les personnes sur l’aventure, nous sommes d’ailleurs restés en lien et nous échangeons régulièrement. C’est vraiment une expérience qui m’a beaucoup apportée et que je ne regrette à aucun moment ».

Les élèves : Qu’est-ce qui a été le plus difficile durant cette aventure ?

Clo : « Le plus compliqué honnêtement c’est de trouver de la nourriture, on ne nous donne rien derrière les caméras comme on peut l’entendre, on ne mange pas beaucoup, j’ai d’ailleurs perdu plus de 8kg durant l’émission, on est donc complètement à bout de forces. C’était une aventure difficile, mais j’avais tellement envie de le faire, j’étais si heureuse d’y être que je me disais « hey oh ! tu es à Koh-lanta, c’est ton rêve alors vas-y maintenant » ».

SK : Comment vivez-vous la notoriété ?

Clo : « Ce n’est que maintenant que je m’en rends compte finalement. Je sens que les personnes dans la rue remettent mon visage, ils me reconnaissent. Et pour le moment ce n’est que du bonheur, les gens sont extrêmement bienveillants. J’en profite parce que je sais que cela ne durera pas éternellement. »

SK : Avez-vous d’autres projets ?

Clo : « Pour le moment, je suis retournée à ma petite vie, à mon travail à Montreuil-Bellay dans l’administratif. On m’appelle pour le moment pour aller dans des événements, des foyers des jeunes ou encore des associations. Je trouve ça très chouette. Je n’ai pas pour ambition de continuer dans la télé-réalité. Mais il est vrai que j’aimerais transformer l’essai et profiter d’être sous les feux des projecteurs pour faire un métier qui me plaise beaucoup, le journalisme par exemple ».

L'échange s'est clôturé par un cadeau de la part des enfants, un foulard en hommage à l'émission ou les candidat porte un foulard de la couleur de leur équipe. En retour, Chloé leur a montrer le vrai foulard avec lequel elle a participé à l'émission, le bleu est passé, les traces de boue tenaces, mais la passion et la flamme restent intactes.


Article du 29 juin 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI