La Ville de Saumur prend ses distances avec l'Abbaye de Fontevraud

La nébuleuse de gestion de l'Abbaye de Fontevraud entre la SOPRAF et le Centre Culturel de l'Ouest est dans le collimateur de La Cour des Comptes. La ville de Saumur a décidé de ne pas renouveler sa participation : "c'est du rôle de l'agglo, pas de la ville" a expliqué le maire Jackie Goulet.


Avant la défaite de la gauche aux élections régionales, sous la houlette du directeur de l'époque David Martin, le projet de créer un pôle touristique fort entre le Château de Saumur, celui de Montsoreau et l'Abbaye de Fontevraud avait été lancé. La Région PS avait envisagé de soutenir fortement la mutation du Château de Saumur. Depuis, les choses ont changé. Les vainqueurs LR ont pris le temps de prendre leurs marques. Et surtout la Cour des Comptes a pointé du doigt avec vigueur la gestion des deux derniers directeurs. Tant et si bien qu'à la ville de Saumur ont avait senti le vent venir avant le contrôle des magistrats et le choix avait été fait de ne pas entrer dans le capital de la SOPRAF, malgré un vote du Conseil Municipal d'autoriser le maire à le faire. Aujourd'hui c'est l'autre élément clé de la gestion de Fontevraud, LE CCO, que la ville quitte. "Aujourd'hui, cette participation relève plus de l'Agglomération et sa société publique locale tourisme plus que de la seule ville de Saumur. C'est pourquoi nous nous retirons, même si actuellement, nous travaillons en collaboration avec l'Abbaye pour la réfection de tapisseries. Cela n'a rien à voir" a expliqué Jackie Goulet. Et quand on l'interroge sur les "affaires" de Fontevraud, celui-ci se veut laconique : "Je serais étonné que ça ne finisse pas au tribunal".


Article du 29 juin 2019 I Catégorie : Politique

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI