Annulation de la deuxième conférence ligérienne de l’eau : "une erreur de la Région"

Des manifestations d’agriculteurs ont lieu dans notre Région contre la ratification d’accords de libre-échange (CETA et MERCOSUR). Pour cette raison, plusieurs organisations agricoles ont fait savoir qu’elles décidaient de boycotter la deuxième conférence ligérienne de l’eau, conduisant à l’annulation de ce rendez-vous organisé conjointement par la Région et l’État. Pour l'élu d'opposition Eric Thouzeau (Groupe socialiste, écologiste, radical et républicain), "si nous partageons le constat que ces accords de libre-échange sont des mauvais accords, nous considérons que le message envoyé est désastreux et va à contre-courant des impératifs liés à l’amélioration de la qualité de nos eaux." Son communiqué

Eric Thouzeau


"C’est tardivement hier soir – à 22h30 – que la Région a informé les deux-cents participants à la deuxième conférence ligérienne de l’eau que cet événement qui devait se tenir aujourd’hui, jeudi 4 juillet, était finalement annulé. La raison : suite à l'annonce de l'accord entre l'UE et le Mercosur, la FRSEA, les JA et la CRA ont signifié leur intention de boycotter ce rendez-vous afin de signifier leurs inquiétudes vis-à-vis de la faiblesse des normes qui encadrent les productions agricoles en Amérique du Sud.

Après avoir refusé, le 21 juin dernier, notre vœu invitant les parlementaires français à ne pas ratifier l’accord de libre-échange avec le Canada (CETA), nous apprenions le 2 juillet que Christelle Morançais, en pleine contradiction, se prononçait contre l’accord de libre-échange avec le Mercosur ; suscitant notre incompréhension (lire le communiqué du 2 juillet). Aujourd’hui, ce revirement trouve son explication.

Pour notre part, nous sommes persuadés qu’il est nécessaire à la fois de s’opposer à ces accords de libre-échange et de continuer à travailler à l’amélioration de la qualité de nos eaux. Si nous refusons les accords de libre-échange, c’est justement en raison des importants problèmes sociaux et écologiques qu’ils posent. La cohérence aurait donc été de maintenir la conférence ligérienne sur l’eau qui doit désormais être au plus vite reprogrammée."


Article du 04 juillet 2019 I Catégorie : Politique

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI