Edito de Michel Choupauvert : Après Notre Dame, l'Etat veut ouvrir l'architecture à Saumur

Vous avez entendu parler de la démarche du gouvernement de passer outre les recommandations des Bâtiments de France pour la reconstruction de la Cathédrale de Paris ? Vous avez lu la fronde des tenants du dogme sur le sujet ? Dans le cadre du projet "coeur de Ville", le ministère de la Culture et de la cohésion sociale a confié à l'architecte Patrick Bouchain une mission expérimentale. Le monsieur très brillant a entamé une démarche de dialogue pour rendre possible des projets "dans une ville sous cloche" dans le cadre sa démarche la "Preuve par 7".

Patrick Bouchain


Dans l'idée, le principe d'un contrôle de l'urbanisme, c'est plutôt positif. Un petit séjour dans l'Hérault, par exemple, vient conforter l'idée qu'empêcher de faire n'importe quoi, c'est quand même mieux pour ne pas devenir n'importe qui. Mais, à un moment donné (ou à un m'en donné si vous préférez)... C'est peut-être un peu trop. Prenez par exemple le Château de Saumur... Tous les projets innovants et contemporains, comme la création d'un centre des congrès par exemple, ont été mis dans la Loire après que le rempart ne se soit effondré en 2001. L'idée était pourtant intéressante, mais les architectes des Bâtiments de France ont préféré reconstruire à l'identique. Pire, ils ont décidé que le dogme architectural était l'illustration des "Très riches heures du Duc de Berry"... Bon... relire ici

Ouverture

Une chance pour Saumur, la ville fait partie des 225 en France qui ont été choisies pour être soignées selon ma méthode "Dispositif action coeur de ville". Les remèdes ? : défiscalisation, des sous, une dynamique. Un arsenal d'aides va venir soutenir à ce que les Angevins aiment appeler "la belle endormie". Tant mieux... Et cerise sur le gâteau, la ville a été élue par l'architecte urbaniste, sociologue, etc., Patrick Bouchain pour rentrer dans sa démarche expérimentale d’urbanisme et d’architecture. Le monsieur travaille avec des porteurs de projets urbains, d’équipements, d’habitat, en cours de développement à travers la France, à 7 échelles territoriales : un village, un bourg, une ville moyenne, des territoires métropolitains, une métropole, un équipement structurant et un territoire d’outre-mer. (lire ici https://www.lapreuvepar7.fr/) C'est vrai qu'entre Mayotte, Gennevilliers, Goussainville et Saumur, il n'y a pas vraiment de points communs... Quand on lui pose la question, il répond simplement : "ce qui m'a intéressé ici c'est de travailler, dans une ville sous cloche et de réussir par le dialogue à monter un projet contemporain qui fonctionne". Le lieu choisi est l'immeuble qui abritait jadis le Monoprix. Le géant de la rue Franklin Roosevelt a été atteint d'obsolescence commerciale. Une maladie commerciale que le Docteur Bouchain s'est mis en tête de guérir. En juin, il a fait venir de jeunes médecins architectes en résidence pour tracer l'histoire du lieu et définir le diagnostic.

Des idées à venir

Le docteur house de l'urbanisme s'est donné du temps. 3 ans. Il lui en reste 2. Sa posologie : le dialogue entre tous les acteurs comme il dit : "J'ai passé une journée avec l'Architecte des Bâtiments de France et nous avons eu des points de rencontre".
Tiens, tiens... L'ABF serait considéré comme un élément de la pathologie ? Non .... À suivre.


Article du 06 juillet 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de Charles.D 07/07/2019 16:59:40

Et dire que j'ai du représenter mon permis de construire pour une longère écroulée en complète restauration, isolée en pleine campagne, invisible de la route, ceci seulement pour une seule fenêtre jugée pas assez "romane" (mdr) ... au goût de ces messieurs grands experts locaux en cités pavillonnaires ! ...



Commentaire de superdeg 08/07/2019 09:39:05

comme je l'ai deja dit si les abf avaient existe au temps des cavernes on vivrait dans des cavernes au fait ilfaudrait penser a peindre toutes les ardoises en blanc c'est pour la planete et on a le droit isolation exterieure a vos pinceaux!



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI