Saumur. Le policier municipal révoqué par la ville jette finalement l'éponge

Le policier municipal de Saumur qui avait dénoncé des "malversations" et des "abus de pouvoir" commis au sein de son service a finalement renoncé à contester sa révocation devant le tribunal administratif de Nantes, a-t-on appris auprès de la juridiction.


Nantes le 11 juillet 2019. Le policier municipal de Saumur qui avait dénoncé des "malversations" et des "abus de pouvoir" commis au sein de son service (notre article du 16/05/2018) a finalement renoncé à contester sa révocation devant le tribunal administratif de Nantes, a-t-on appris auprès de la juridiction.
La cour administrative d'appel de Nantes avait il est vrai déjà désavoué Gérard Nolf en 2018, quand il avait voulu faire annuler le retrait de son agrément professionnel, prononcé par le procureur de la République d'Angers en octobre 2012, soit un peu plus de deux ans après sa délivrance.
Le magistrat avait été saisi à l'époque par le maire (UMP) Michel Apchin, pour qui Gérard Nolf avait commis un "manquement grave à ses obligations professionnelles".
Le fonctionnaire avait plus précisément dénoncé "diverses malversations qui auraient été commises par certains chefs de service ou certains de ses collègues", rappelait la cour administrative d'appel de Nantes dans son arrêt. Une enquête préliminaire avait ainsi été confiée par le parquet d'Angers au Service régional de police judiciaire (SRPJ).

Un désistement "pur et simple"

Gérard Nolf dénonçait ainsi des "faux en écriture publique" et divers "abus de pouvoir" - notamment une "usurpation de grade par un collègue avec l'assentiment de la hiérarchie", une "usurpation de fonctions" et un "classement de contraventions". Il s'estimait aussi, comme d'autres, victime de "harcèlement moral" de la part de ses supérieurs.
Mais "à l'issue de l'enquête préliminaire (...) le service régional de police judiciaire a conclu (...) à l'absence au sein de ce service de dysfonctionnements", avait rappelé la cour administrative d'appel dans son arrêt. Les policiers du SRPJ avaient aussi relevé que la lettre de dénonciation de Gérard Nolf et son audition "témoignaient d'une volonté de faire un amalgame entre sa situation personnelle et le fonctionnement général du service", notaient les magistrats nantais.
"Les accusations portées par M. Nolf ne pouvaient que perturber le bon fonctionnement du service de manière importante et durable", en avait conclu la cour pour justifier le retrait de son agrément.
Le requérant s'est finalement désisté de sa demande d'annulation de sa révocation le 3 mai dernier, indique pour sa part le tribunal administratif de Nantes. "Ce désistement étant pur et simple, rien ne s'oppose à ce qu'il en soit donné acte", concluent ses juges. Ils ont rejeté au passage la demande de frais de justice de la ville de Saumur, qui demandait 1.500 € à ce titre à Gérard Nolf

Source : GF / PressPepper


Article du 12 juillet 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Vraiment pas trés clair tout ça ! ... 12/07/2019 18:48:05

Vraiment pas très clair tout ça ! ... Qui faut-il croire ? Cet agent n'a t-il pas subi de menaçantes pressions directes ou indirectes ? Pour quelle raison aurait-il fait ces dénonciations très graves de conséquences pour lui ? ... Et puis subitement au bout de deux ans il abandonne tout en se désistant ! Ce serait donc un mythomane ce monsieur voire un fieffé menteur, en règle générale la loi punit sévèrement ce type d'agissements mais pas dans son cas ? Oui, vraiment pas très clair tout ça ! ...



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI