Thouars. Deux vendéens parcourent 500km en courant pour la lutte contre parkinson

Samedi 20 juillet Christophe Rabiller et Christian Vivien ont fait étape à Thouars. Ils se sont lancé le défis de parcourir 477km depuis la Vendée jusqu'en Seine-et-Marne pour lutter contre la maladie de Parkinson.


C'est un immense défi que se sont lancé Christophe Rabiller (52 ans) et Christian Vivien (64 ans). Ces deux cousins vont parcourir près de 500 kilomètres, 477 exactement, pendant 9 jours, de Luçon (Vendée), d'où ils sont originaires, jusqu'à Lagny (Seine-et-Marne). Leur but est de récolter des fonds pour aider la recherche contre la maladie de Parkinson, dont est décédé l'été dernier le père du plus jeune.

Une étape à Thouars

Les deux coureurs sont partis ce vendredi 19 juillet, chaque jour ils devront boucler l’équivalent d’un marathon. Ils sont arrivés à Thouars, une des neuf villes étapes de leur parcours, dans l’après-midi du samedi 20 juillet. Ils ont été accueillis et accompagnés à Coulonges-Thouarsais par des coureurs de l'UST Athlétisme jusqu'à Thouars. L'UST Athlétisme de Thouars, présidée par Frédéric Charuault s'est associé au défi des Deux Cousins vendéens. L'Ehpad du Grand Chêne a lui aussi soutenu cette initiative.

Deux sportifs chevronnés

Les deux hommes n’en sont pas à leur coup d’essai en matière de footing, pour Christophe, 25 marathons à son actif, quelques épreuves de 100 km et des 24 h de courses. Quant à Christian, il a derrière lui quarante ans de course à pied, avec des dizaines de semi-marathons et marathons, six ans de triathlon, et régulièrement 100 km de course par semaine. Ils ont créé une page Facebook : Un défi pour deux cousins et une cagnotte participative


Article du 20 juillet 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI