Le Mag'hebdo éco. Electropoli, une entreprise de traitement des surfaces aux expertises variées

Le Groupe Electropoli est né en 1954 en région Parisienne et s’est construit au travers de plus de 60 ans d’histoire dans le secteur de la protection et du traitement des métaux. Depuis 1995, le groupe est présent à Saumur, via le rachat d'un Centre de Services spécialiste de la cataphorèse (1).


Leader européen du traitement de surface, l’expertise Electropoli intervient dans divers secteurs : automobile, poids lourds, aéronautique et armement, énergies et industrie. Quel que soit le lieu de production, Electropoli propose un panel de traitements variés uniques en Europe.
La force de l’entreprise et du groupe réside non seulement dans les compétences réunies, mais également dans l’importance accordée à la recherche et au développement (R & D). En effet, grâce à des moyens performants, Electropoli est en mesure de répondre à des besoins spécifiques et se positionne sur le secteur de la recherche liée notamment au traitement des métaux.

Un savoir-faire sur la cataphorèse

Spécialiste de l’étude de la corrosion et des propriétés mécaniques de toutes sortes de productions, Electropoli positionne son savoir-faire sur la cataphorèse (1), le traitement par chrome électrolytique, le zinc électrolytique, etc. Nombreux et variés, les traitements des métaux nécessitent une excellente connaissance scientifique, mais aussi une capacité à s’intéresser aux évolutions du secteur. Electropoli assure ainsi une veille normative et réglementaire afin d’assurer la conformité de ses systèmes.

Une implantation à l’échelle européenne

Les centres de services équipés, implantés et localisés sur tout le territoire européen, fonctionnent par ailleurs en synergie avec la recherche et le développement, l’une des priorités du groupe afin de satisfaire aux exigences du marché, tout en restant à l’écoute des évolutions de son domaine d’activités. Electropoli est en fait là où sont ses clients, à savoir les constructeurs et et équipementiers notamment automobiles et son accompagnement se situe à la fois autour de la logistique, du conditionnement et de la qualité, mais englobe également des critères liés à l’environnement et à la sécurité, l’une de ses priorités stratégiques.

Electropoli en France et à Saumur

Le groupe Electropoli dispose en France de 3 sites : Isigny le Buat en Normandie (le siège), Saint Dizier en Haute-Marne et Saumur. Si l'avenir des sites dépend des constructeurs et de leur délocalisation, notamment de plus en plus vers les pays de l'est, à Saumur, l'entreprise ne semble pas inquiète. « Ici, on a réussi à se diversifier », explique le directeur Olivier Briand. « En 2011, 92% de notre activité étaient liés au secteur automobile. Aujourd'hui, nous ne sommes plus qu'à 65%, les 35% étant tournés vers les marchés de l'armement, du matériel de manutention ou encore agricole. » Et le site saumurois, qui n'est qu'un site de production et ne dispose pas de services administratifs ou commerciaux, ceux-ci étant regroupés pour tout le groupe à Lyon, peut se venter en 2018 d'un chiffre d'affaires de 4,4 millions d'euros, avec 57 salariés de 8 à 10 intérimaires pas an. « En plus, nos marchés ne sont pas vraiment locaux, nous rayonnons dans un périmètre de 300 km. Et tant que des industriels et équipementiers seront en France, notamment Renault, nous n'avons pas de raison de délocaliser. En plus les coûts de transport seraient plus importants, sans parler de l'empreinte carbone. » Cela étant dit, l'entreprise, aux mains d'un actionnaire français basé à Paris depuis 2013, est en passe de changer de braquet. « Aujourd'hui, des discussions sont en cours avec un fonds français qui a des partenariats avec la Chine. Rien n'est encore fait, car il est clair que le groupe a pris de la valeur et les négociations se font sur la base d'un accord d'exclusivité. »

Olivier Briand, de la logistique à la direction

Olivier Briand est originaire de Nantes. Avec juste le Bac en poche, il décide de se lancer sur le marché du travail et intègre l'équipe d'un des clients d'Electropoli, en poste dans la logistique. Au bout de quelques années, il entre chez Electropoli, pour une mission sur le site normand. À l'issue de sa mission, il est intégré au groupe et arrive sur le site de Saumur en tant que responsable logistique. Un poste qu'il occupera 10 ans, jusqu'en 2007, date à laquelle, il devient directeur du site. « J'ai connu les hauts et les bas de l'entreprise, surtout la crise de 2008, les changements d'actionnaires, de direction générale... » Mais au final, Olivier Briand est toujours là et se trouve bien à Saumur. «On vit très bien ici, c'est un territoire et une ville très agréable. Un seul bémol : le problème de la mobilité. Comment voulez-vous venir de la gare à notre site de Chacé ? D'où des difficultés de recrutement, certainement comme pour d'autres entreprises. »

(1) La cataphorèse est une technique de peinture qui consiste à immerger la pièce dans un bain de peinture hydrosoluble, en mettant la pièce en cathode (d'où le nom de cataphorèse) et en faisant migrer les particules de peintures en suspension dans le bain au moyen d'un courant électrique d'une certaine tension, de l'anode vers la cathode. Les particules de peinture se déposent alors uniformément et sur pratiquement toute la surface de la pièce immergée. La pièce (ou le bain) est légèrement agitée pendant l'opération qui ne dure que quelques minutes. La dépose peut être suivie au moyen d'un coulombmètre ou d'un chronomètre (on stoppe la dépose lorsqu'une consigne est atteinte). Ensuite, la peinture est égouttée et polymérisée en étuve (vers 180 °C).

En savoir plus sur Electropoli : https://www.electropoli.fr


Article du 25 juillet 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI