Météo du vendredi 26 juillet 2019 : le Tour de France, un tour de force médiatique pour les communes

Le Tour de France est un des plus importants événements sportifs au monde. Il est extrêmement regardé et médiatisé. Cette année est d'autant plus suivie que deux coureurs en tête sont français, ce qui relève l'engouement général. Ce circuit cycliste est une aubaine pour les villes traversées, offrant une exposition médiatique sans équivalent.


Un suspense à couper au couteau et deux coureurs tricolores aux avant-postes : le Tour de France renoue cette année avec ses plus belles années. Sans doute la plus belle édition de la Grande Boucle depuis le mythique duel entre Greg Lemond et Laurent Fignon en 1989 fait exploser les audiences. Magnifique opération pour les 30 villes et villages qui, en 2019, ont décroché le précieux statut : une arrivée et/ou un départ d’étape.Troisième épreuve sportive au monde derrière les Jeux Olympiques et la Coupe du monde de foot masculine, le Tour de France attire plus d’un milliard de passionnés devant le petit écran et 12 millions sur le bord des routes. Valloire, Tignes et Val Thorens, théâtre des trois prochaines arrivées des Alpes, se frottent les mains. Les sommets du Tour de France offrent une exposition médiatique très importante. A Tignes, le temps d’antenne offert à la commune lors d’une arrivée en 2007, avait été évalué à 100 millions d’euros en équivalent publicitaire !

Un défi logistique

Une simple étape n’est déjà pas une mince affaire. Pendant 30 ans, Nice s’est fait porter pâle. Formés de 500 camions et de plus de 2 500 véhicules, la caravane publicitaire et les équipes de courses causaient trop de complications en pleine saison touristique. Une ère révolue. Les coureurs s’élanceront de la Cité des Anges l’an prochain. Une place de choix qui réclame un certain investissement. En tant que ville de lancement cette année, Bruxelles a dû débourser plus de 4 millions d’euros. Pour accueillir une étape, la note est moins salée, de l’ordre de 120 000 euros pour une arrivée et de 80 000 pour un départ. Généralement, les collectivités évitent de cumuler les deux factures. Mais l’addition ne se limite pas au ticket d’entrée. Selon le cahier des charges d’ASO, les villes-étapes sont tenues de poser des barrières sur 4 kilomètres, d’assurer l’alimentation en eau et en électricité de la caravane, de monter un centre de presse… Dans le même temps, elles organisent des manifestations autour de l’évènement : jeux-concours, expositions, concerts… Autant de frais qui représentent à peu près le même montant que le ticket d’entrée.

Mais des retombées non négligeables


Mais les maires ne regardent pas à la dépense. 240 000 euros pour accueillir une arrivée d’étape du Tour de France offrent une exposition médiatique très largement supérieure à ce que coûtent 20 secondes de pub en prime time sur une grande chaîne : 60 000 euros. Les retombées économiques, elles, sont immédiates. Selon une étude du cabinet Protourisme de 2018, une étape rapporte 2 euros aux commerces, hôtels et restaurants du centre-ville quand elle en coûte 1 à la municipalité. Pour boucler leur budget, les communes peuvent souvent compter sur leur intercommunalité, leur département et leur région. Certaines collectivités se montrent particulièrement généreuses.

Le TDF acteur de la cohésion territoriale

Certains maires, néanmoins, trainent les pieds… Les affaires de dopage, qui se sont multipliées depuis 20 ans, ont terni l’image de la Grande Boucle. Les petites villes n’ont pas ses états d’âme. Limoux, Saint-Flour et Bagnères-de Bigorre ne le regrettent pas cette année, tout comme l'avait fait Saumur il y a 4 ans. Le Tour est une planche de salut pour la France périphérique. Reste encore les banlieues très largement sous représentées. L’organisation affirme qu’à l’avenir elles devraient être plus intégrées au parcours. La cohésion territoriale à travers le Tour de France n’est qu’a un coup de pédale.

Côté météo

Nous l'attendions depuis un moment déjà, le retour de la fraîcheur et des pluies. Il est annoncé pour demain, toute la journée le temps sera maussade et orageux. Dans la matinée des nuages et des pluies sont prévues avec des températures inférieures à 20 degrés. Dans l'après-midi des pluies orageuses s’abattront sur l'ensemble du territoire, les températures oscilleront entre 24 et 27 degrés. Le soir, les pluies continueront à tomber et la nuit sera fraiche avec 18 degrés en moyenne.

Matin


Après-midi


Soir




Article du 25 juillet 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI