Sécheresse : Nouvelles mesures de protection de la ressource en eau en Maine et Loire

Les températures sont toujours élevées pour la saison, la pluviométrie est presque nulle dans le département. La baisse du niveau des nappes souterraines et des cours d’eau se poursuit. Voici les nouvelles mesures prises par la Préfecture de Maine-et-Loire.


Pour ce qui concerne les eaux superficielles, le préfet décide donc :
- le classement en vigilance des zones d'alerte suivantes : SARTHE, MOINE, LATHAN
- le classement en alerte des zones d'alerte suivantes : LOIRE, MAYENNE, AUTHION, THOUET, LOIR, ERDRE
- le classement en alerte renforcée des zones d'alerte suivantes : ARGENTON, LAYON, HYROME, BRIONNEAU, AUBANCE, EVRE, ROMME
- le classement en crise des zones d'alerte suivantes : COUASNON, THAU, DIVE, SANGUEZE, DIVATTE, OUDON, SEVRE-NANTAISE

Pour ce qui concerne les eaux souterraines, le préfet décide donc :
- le classement en vigilance des zones d'alerte suivantes : LOIR-SARTHE-AVAL, MAYENNE, OUDON, AUTHION SUPERIEUR
- le classement en alerte des zones d’alerte suivante : LAYON, ERDRE, ALLUVIONS DE LA LOIRE-THAU, ROMME-BRIONNEAU, AUTHION
ALLUVIONS
- le classement en alerte renforcée de la zone d’alerte suivante : ERDRE

Pour ce qui concerne l’eau potable, le préfet décide donc :
- le classement en vigilance des zones d'alerte suivantes : SARTHE, CENOMANIEN-TURONIEN
- e classement en alerte des zones d'alerte suivantes : LOIRE, MAYENNE , LOIR

Restrictions induites

Le classement d’une zone en vigilance entraîne
• l’autolimitation de tous les prélèvements et de tous les usages de l’eau.

Le classement d’une zone en alerte entraîne :
• Pour les usages agricoles : l’interdiction d’irriguer de 10h à 20h, sauf en techniques économes et les cultures sensibles. Pour les zones Authion superficielle et Authion alluvions s'ajoute l'arrêt de l'irrigation une nuit dans la semaine en complément de l’interdiction d’irrigation de 10h à 20h ; cette nuit sera celle du samedi au dimanche.
• Pour les autres usages professionnels : l’autolimitation pour les stations de lavage et pour les process de production nécessaire à l’activité exercée, l’interdiction de 8h à 20h de l’usage de l’eau non strictement nécessaire au process de production ou à l’activité exercée, l’interdiction de 8h à 20h des arrosages des parcours de golf, l’interdiction du remplissage des plans d’eau (sauf pour les piscicultures)
• Pour les usages des particuliers : l’interdiction du remplissage des piscines, le noettoyage des véhicules, des façades… ; l’interdiction de 8h à 20h de l’arrosage des espaces verts ; l’autolimitation des prélèvements pour les potagers.
• Pour les usages publics : l’interdiction du remplissage des piscines, du nettoyage des voieries, de l’alimentation des fontaines hors circuit fermé ; l’interdiction de 8h à 20h de l’arrosage des espaces verts, terrains de sports, massifs de fleur.

le classement d’une zone en alerte renforcée entraîne :
• Pour les usages agricoles : l’interdiction d’irriguer sauf en techniques économes et les cultures sensibles.
• Pour les autres usages professionnels : un objectif de réduction de 20 % du volume pour les process de production nécessaire à l’activité exercée, l’interdiction de l’usage de l’eau non strictement nécessaire au process de production ou à l’activité exercée, l’interdiction des arrosages des parcours de golf, l’interdiction du remplissage des plans d’eau (sauf pour les piscicultures), l’interdiction pour les stations de lavage de véhicule saut en circuit fermé
• Pour les usages des particuliers et des collectivités : les arrosages des espaces verts, des massifs de fleurs, des terrains de sport sont interdits; le remplissage des piscines est interdit ; le nettoyage des véhicules, façades, voiries est interdit ; l’alimentation des fontaines hors circuit fermé est interdite ; l’arrosage des potagers des particuliers est interdit de 8h à 20h

le classement d’une zone en crise entraîne :
• l’interdiction de tous les prélèvements à l’exception des usages prioritaires (eau potable pour la population, santé et salubrité publique, sécurité civile) et les usages professionnels pour les seules contraintes de sécurité des installations

Rappel : Pour les particuliers et les collectivités ayant recours au réseau d’eau potable public, le franchissement d’un seuil superficiel ou souterrain sur leur territoire induira les restrictions afférentes même si la zone eau potable n’a pas atteint le même niveau d’alerte.
De manière générale, et vu la situation, le préfet invite l’ensemble des usagers à réduire leur consommation.


Article du 26 juillet 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


6 commentaires :


Commentaire de Sam 26/07/2019 21:34:50

Ou sont les controles. ?????? Les elus dorment ou veulent seulement se faire reelir??



Commentaire de David 27/07/2019 10:42:28

Pourquoi ne parle t\'on jamais de limiter les prelevements lies a la centrale nucleaire qui represente +de 80% des prélèvements du secteur. Si on consommait moins d\'énergie, il y aurait peut être moins d\'eau consommé par nos centrales et plus de ressources pour nos cultures, et surtout pour nos cours d\'eau et toutes les espèces qui y vivent.



Commentaire de sablons 49 29/07/2019 09:54:51

tiens voila du job pour le Préfet, et ça devrait largement l'occuper pour les un à deux ans qu'il fera en Maine et Loire... Beau programme ça que de réaliser un plan de la gestion de l'eau autour des fleuves et rivières de notre beau département !!! Couper les vannes l'été c'est bien, c'est en hiver que tout ça se prépare. Mais dès le premières pluies ce sera bien vite oublié !!!!



Commentaire de dans la famille que des conneries 29/07/2019 12:12:12

super aujourd'hui nous apprenons que des milliers de poissons sont morts a Montreuil pour cause de manque d oxygen et d eau.merci a nos élus qui ont écoutés bêtement les directive européenne et écroulé les barrages malgres les contestations des riverains et locaux.Peut être allez vous nous pondrent des taxes canicule et preservation de l eau afin de reconstruire des retenus et non des barrages.



Commentaire de La rédaction 29/07/2019 18:40:44

Lisez tout l'article : il n'y a pas que la problématique des barrages mais aussi la prolifération de plantes qui pompent l'oxygène en ces temps de sècheresse.



Commentaire de Sablons 49 29/07/2019 19:05:07

A la redaction: le problème c'est le manque d'eau, si des réserves sont faites : plus de prolifération d'algues c'est simple et contrairement à ce qui se dit c'est écologique et non boboecolo...



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI