Dossier. Activités en plein air, méfiez-vous des tiques

Les beaux jours et la saison estivale sont des moments propices aux balades et autres activités en plein air. Il y a quelques temps nous vous parlions des morsures de serpents (Lire notre article), aujourd’hui l’attention est portée à un animal beaucoup plus petit mais plus dangereux encore, la tique. Elle transmet à l’homme la maladie de Lyme ou borréliose par piqûres de tiques infectées par une bactérie du genre Borrelia. Toutes les tiques ne sont pas infectées.


Lorsqu’il fait beau nous passons la majeure partie de notre temps en extérieur. Nous profitons des randonnées le long de la Loire, dans les vignes ou des sentiers de campagnes calmes et paisibles. Cependant, dans les herbes hautes, les arbustes et autres végétaux se cache un petit insecte qui cause de gros dégâts sur l’homme. La tique est un acarien parasite visible à l’œil nu mais de très petite taille qui vit ancrée sur la peau des mammifères (vaches, chevaux, chiens, chats, gibiers, oiseaux, rongeurs…), mais elle peut également piquer les humains. L’Agence Régionale de Santé alerte sur la maladie qu’elle transmet, la maladie de Lyme. Cette maladie est présente sur tout le territoire national, avec une grande disparité géographique. Elle touche principalement les personnes réalisant des activités en pleine nature (campeurs, randonneurs, jardinage, etc.). Les tiques sont en effet principalement présentes dans les zones boisées et humides, les herbes hautes des prairies, les jardins, les parcs forestiers ou urbains. Ces tiques prédominent d’avril à novembre. Plusieurs centaines de cas de suspicion de maladie de Lyme sont relevés chaque année dans les hôpitaux de Maine-et-Loire.

Quels sont les signes?


Dans les 3 à 30 jours après la piqûre, la maladie de Lyme peut apparaître d’abord sous la forme d’une plaque rouge et ronde qui s’étend en cercle (érythème migrant) à partir de la zone de piqûre, puis disparaît en quelques semaines à quelques mois. Si la personne ne reçoit pas de traitement antibiotique, des signes neurologiques (paralysie du visage, atteintes des nerfs et du cerveau) ou des atteintes des articulations, (coudes, genoux, etc.) ou plus rarement d’autres organes (cœur etc.), peuvent apparaître quelques semaines ou quelques mois après la piqûre. Au bout de plusieurs mois ou années, en l’absence de traitement, des atteintes graves des nerfs, des articulations, du cœur et de la peau peuvent s’installer.

Avant l'activité en pleine nature, il est nécessaire de :

-Se munir d’un tire-tique ou d’une pince à épiler très fine et non coupante ; porter des vêtements couvrant la plus grande partie du corps, ainsi que des chaussures fermées et un chapeau.
- Rentrer la chemise dans le pantalon et le bas du pantalon dans les chaussettes.
- Utiliser des répulsifs en vaporisant les vêtements, chaussures et les parties du corps qui pourraient entrer en contact avec la végétation, de produits anti-tiques.
- Utiliser un produit anti-tique pour les animaux de compagnie.
- Répéter cet examen pendant les jours qui suivent pour s'assurer du repérage des plus petites tiques moins visibles.
- Penser également à examiner les animaux du foyer, les vêtements et les sacs de randonnée.

Pendant l'activité nature :

- Emprunter si possible les sentiers, éviter les contacts avec les herbes et les broussailles. Ne pas s’assoir ou s’allonger directement sur le sol.
- Examiner régulièrement les vêtements et les parties du corps qui sont entrés en contact avec la végétation car les tiques ne se fixent pas immédiatement dans la peau.

Après l’activité :


La piqûre de tique étant indolore, réaliser une recherche systématique de tique. Examiner attentivement l’ensemble du corps, surtout au niveau des aisselles, des plis du coude et du genou, du cuir chevelu, de l’arrière des oreilles, des régions génitales. Se faire aider par quelqu’un pour examiner la tête et le dos. Les tiques ne résistent pas au lavage des vêtements et sacs à une température minimum de 60°.

Que faire en présence d'une tique?

Utiliser une pince fine : saisir la tique à la base sans l'écraser et tirer vers le haut sans tourner et après avoir enlevé la tique, désinfecter la peau avec un antiseptique. Ne surtout pas comprimer le corps de la tique ou tenter de la tuer avec de l’éther, de l’huile, de l’alcool ou une flamme, car cela risquerait de lui faire régurgiter les bactéries qu’elle contient. Si vous utilisez un tire-tique, il vous faut saisir fermement la tique à sa base sans l'écraser, puis tourner et tirer doucement jusqu'à ce que la tique se décroche. Après avoir enlevé la tique, désinfecter la peau avec un antiseptique. Surveiller la zone piquée pendant plusieurs semaines (environ 30 jours). Si une plaque rouge et ronde qui s’étend en cercle apparaît dans le mois suivant la piqûre, consulter un médecin. Un traitement antibiotique pourra alors être prescrit.


Article du 30 juillet 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de TIQUEMACRONCASTANRER 30/07/2019 21:02:31

Le plus redoutable est le tique macron alias castaner celui la si vous les croisés détruisez les sans modérations



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI