Maine et Loire. Cochons en décomposition : La FDSEA 49 tempère.

Suite à la découverte de 50 cochons en décomposition dans une communes des Mauges (notre article d'hier), la Fédération départementale des exploitants agricoles de Maine-et-Loire (FDSEA 49) tempère les propos. Depuis la publication de la vidéo, le syndicat agricole de Maine-et-Loire se tient auprès de l’éleveur concerné.


« Les bêtes sont décédées avec la canicule alors qu’elles devaient être transportées à l’abattoir », précise Jean-Marc Lézé, président de la FDSEA 49. Vingt-deux cochons auraient péri à cause des fortes chaleurs, une cinquantaine d’après L214. Les corps étaient en putréfaction depuis plusieurs jours. « Malheureusement, il y a toujours une surmortalité pendant les canicules. Les éleveurs perdent un ou deux cochons, parfois une dizaine dans les plus grosses exploitations » , poursuit le syndicaliste agricole.

Pourquoi un nombre aussi élevé de cochons morts ?

Il y a un an, l’exploitant maugeois s’est retrouvé tout seul après le départ de son associé. « Il a essuyé des problèmes humains et financiers. Son activité est devenue trop importante pour une seule personne », explique le président la FDSEA 49. Débordé, l’agriculteur n’a pas su gérer les hausses de température et les questions d’équarrissage, la transformation des cadavres d’animaux à des fins industriels. « Ce n’est pas que la canicule, concède le syndicaliste. La situation est très compliquée. » Informée mercredi 31 juillet au matin, la Direction départementale de la protection des populations a contacté le vétérinaire en charge de cet élevage. « Ce dernier a bien confirmé que la mort des cochons était due à la chaleur , indique la préfecture de Maine-et-Loire. L’élevage, sur le plan sanitaire, était bien tenu. » La préfecture évoque aussi une vingtaine de cochons morts. Elle ajoute qu’un « contrôle de l’exploitation était en cours en fin de journée, mercredi ».


Article du 02 aout 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


7 commentaires :


Commentaire de potinette 02/08/2019 16:54:11

c'est vraiment le règne du "tout va bien, circulez y a rien à voir" qui se généralise à l'ensemble des pouvoirs publiques... est-ce qu'on a le droit, au-delà de la mort des cochons pour cause de canicule d'être bouleversé par l'état des cochons vivants? vous avez regardé la vidéo en entier? qui a envie de bouffer ça? des animaux les uns sur les autres, blessés ? on a fait évoluer la législation sur les poules pondeuses en interdisant les cages, à quand la révolution dans les élevages de porc?



Commentaire de Superdeg 02/08/2019 18:18:49

Qui peut manger ça? Qui peut tolèrer une telle maltraitance? Mais surtout pourquoi il n'y a pas de réglementation? Que font nos fameux zélus face à ces insoutenables situations? L'écolo de service bouffe du homard pas du porc! Tiens Orphelin y dit quoi?



Commentaire de Juge 02/08/2019 19:11:45

Voilà un article d'un journaliste un peu "gueule de bois". Vous adoucissez le ton... dommage, ça fait du bien de lire des articles engagés... et voilà que celui-ci fait un petit peu de "gentillesse". De quoi avez-vous peur ? Du procès ou de ne pas vendre de pub ?



Commentaire de Peu importe 02/08/2019 20:32:46

Qui a envie de manger ça... Tous ceux qui font leurs courses en hyper marché, privilégiez les petits producteurs/éleveurs à quelques kms de chez vous, ça n'est pas plus cher et vous savez ce que vous mangez.



Commentaire de Pffff 02/08/2019 22:36:41

Il voudrait pas qu'on le plaigne non plus le "pauvre" exploitant ??



Commentaire de Pouvoir d'achat 04/08/2019 07:30:10

Quand les prix seront identiques aux supermarchés les gens iront chez les artisants. Tout est question de pouvoir d achat.quand les bobos écolos le comprendront on avancera.



Commentaire de bernadette fourré-jousselin dite mémé 04/08/2019 15:40:13

je suis plus ou moins bobo écolo, mais je vous assure que je suis loin d'être tendre avec cette société pourrie, le respect de l'humain , le respect des animaux et le respect des plantes, en fait respect de tout ce qui a une vie , cet élevage devrait être fermé si les services vétérinaires faisaient leurs boulots,



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI