Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgeuil
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Consultation sur la gestion de l'eau, 6500 avis exprimés

Entre le 2 novembre 2018 et le 2 mai 2019, les habitants et les acteurs de l’eau du bassin Loire-Bretagne ont été consultés sur les questions importantes liées à l’eau : qualité, enjeux écologiques, adaptation au changement climatique, santé publique, sécheresses, risque d’inondation… Plus de 6 500 avis ont été exprimés et analysés.


Plus de 6 500 avis sur la gestion de l’eau et des inondations ont été exprimés par les acteurs et le public du 2 novembre 2018 au 2 mai 2019. Le comité de bassin Loire-Bretagne a analysé ces avis et a modifié le document des « questions importantes » qui définit les enjeux pour l’eau de 2022 à 2027. Il s’agit des grands enjeux pour l’eau et des pistes d’actions pour progresser vers l’objectif de bon état des eaux de nos régions et limiter les conséquences des inondations. Et ainsi de pouvoir à l’avenir adapter le schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux de ce bassin. Un schéma qui s’établit sur les dix prochaines années. Les avis recueillis ont permis au comité de bassin Loire-Bretagne de modifier le document des « questions importantes ».

Des pistes d’action jugées adaptées


Plus d’un répondant à la consultation sur deux considère que les pistes d’action proposées pour garantir des eaux de qualité sont parfaitement adaptées. C’est encore plus vrai pour ce qui est de la réduction des pesticides, fertilisants, et la mise en place de haies et zones tampons pour piéger les polluants et limiter le ruissellement. Pour préserver et restaurer les milieux aquatiques, les répondants jugent à nouveau les pistes d’action adaptées (entre 85 et 87 % selon les actions). L’amélioration de la connaissance du fonctionnement des milieux aquatiques semble légèrement moins adaptée que les autres mesures. Cependant, pour ce qui est du partage de l’eau disponible et d’adapter nos activités aux inondations et aux sécheresses, les répondants sont plus partagés. Même si les mesures sont jugées adaptées pour 70 %, près de 1/3 des répondants considèrent que stocker l’eau en hiver pour l’utiliser à d’autres saisons, n’est pas adapté.

Deux mesures ressortent de cette consultation


Il ressort de cette consultation deux mesures qui permettront d’améliorer la gestion de l’eau : Une meilleure prise en compte de l’eau dans l’aménagement du territoire, l’urbanisme et les autres politiques publiques et la sensibilisation et la communication auprès du grand public. En complément des pistes d’actions proposées, les répondants ont formulé des propositions et des recommandations. Ils souhaitent prioritairement sensibiliser et communiquer auprès de la population, puis interdire ou limiter l'utilisation de produits polluants agricoles et enfin renforcer le principe de pollueur-payeur, gros consommateur payeur.

Le comité de bassin a pris en compte ces avis


Suite à l’analyse de ces avis, le comité de bassin a apporté des modifications et des ajustements au document des « questions importantes », traduisez ici les enjeux majeurs. Il est donc prévu le renfort de la sensibilisation de l’ensemble des acteurs aux enjeux de l’eau (jeunes publics, acteurs économiques, élus locaux...) afin de garantir la réussite des démarches et l’appropriation des enjeux de l’eau par tous. Un besoin de formation des acteurs est également affirmé. Mais également une réaffirmation de la coordination entre les commissions locales de l'eau (CLE) et l’ensemble des maîtres d’ouvrages (collectivités, établissements publics de coopération intercommunale, associations, acteurs économiques...). Et bien évidemment, le comité insiste sur la poursuite des économies d’eau à tous les niveaux. Tout cela sera donc intégré au nouveau document. Il servira de base de travail pour définir le plan de gestion des eaux du bassin Loire-Bretagne pour les années 2022 à 2027, le schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux appelé Sdage (Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux). A la fin de l’année 2020, début 2021, le public sera à nouveau consulté sur ce projet de Sdage 2022-2027.

Infos pratiques : Plus d'informations sur le site internet du SDAGE.


Article du 07 aout 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de sablons 49 07/08/2019 18:28:36

De qui émanent les 6500 avis ???


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI