Maine-et-Loire. Les services de l'Etat et les associations, ensemble contre les violences conjugales

Le gouvernement a décidé de faire de ce 3 septembre 2019 la journée nationale des violences faites aux femmes. En effet cette date 3/9/19 correspond au numéro d’appel de violences femmes info, le 39 19. Localement, le comité local d’aide aux victimes de Maine-et-Loire sera en réunion vendredi 6 septembre 2019 à la préfecture, dans le cadre du Grenelle des violences conjugales.


Cent-vingt-et-une femmes sont décédées en 2018 des suites des violences infligées par leur partenaire, dont quatre en Maine-et-Loire. Au cours du 1er semestre 2019, déjà soixante-quatorze femmes ont perdu la vie, victimes de ces violences, dont une en Maine-et-Loire. Face à cette hécatombe, le Gouvernement agit sans relâche. Le Premier ministre le 3 septembre et la Secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes souhaitent mobiliser toute la société autour de ce fléau, pour susciter une réaction collective pour parvenir à enrayer ce phénomène. « Le Grenelle » des violences conjugales débutera ce 3 septembre 2019, par une première réunion qui sera présidée par le Premier ministre. « Le Grenelle » s’achèvera le 25 novembre et réunira les ministres, les acteurs de terrain, les services publics, les associations concernés, ainsi que les familles de victimes. Il s’agit d’une mobilisation générale assortie d’une grande consultation citoyenne nationale contre ce fléau inadmissible et ces drames du quotidien, afin d’interpeller toute la société et faire émerger des mesures de prévention et de lutte efficaces. Ce travail de fond sera assorti d’une campagne de sensibilisation à destination des femmes, pour leur dire qu’elles ne sont pas seules et qu’elles doivent sortir du silence le plus tôt possible.

Une réunion en Maine-et-Loire pour trouver des solutions


René Bidal, Préfet de Maine-et-Loire, réunit le comité local d’aide aux victimes (CLAV) de Maine-et-Loire, dès le vendredi 6 septembre 2019 à la préfecture, avec un ordre du jour ciblé, devant amener à des conclusions opérationnelles et des propositions pour améliorer concrètement les actions : Évaluation du danger: les mesures à consolider pour mieux repérer les victimes de violences. Développement et suivi du recueil des plaintes des victimes dans les hôpitaux. Renforcement de l’efficacité de la mise en protection des victimes, sécurité et accompagnement des enfants témoins. Hébergement d’urgence des victimes et des auteurs de violences. Approfondissement de la coordination des acteurs des acteurs de terrain. Le Conseil départemental, les services de l’État et de la Justice, les forces de l’ordre, les représentants d’associations d’aide et d’accueil et les services de santé, prendront part à cette rencontre.

Infos pratiques : Vous êtes victime ou témoin de violences : En cas d’urgence, signalez les faits sans attendre aux services de police ou de gendarmerie : 17 ou 112. Signalez-les en ligne: https://www.service-public.fr/cmi ou http://signalement-violences-sexuelles-sexistes.gouv.fr/. Demandez de l’aide : Violences femmes info: 3919 de 9h à 22h du lundi au vendredi, et de 9h à 18h le samedi, le dimanche et les jours fériés. Appel anonyme. Appel ne figurant pas sur les factures de téléphone. SOS Femmes Angers : 02 41 87 97 22.



Article du 03 septembre 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


10 commentaires :


Commentaire de Pilou49 03/09/2019 18:33:57

Mais pourquoi se cantonner si je puis m'exprimer ainsi à la violence faites aux femmes et non pas prendre une bonne fois pour toutes le taureau par les cornes et s'attaquer à la VIOLENCE tout court envers qui que ce soit !... Nous vivons dans un pays ou la violence est passée sous silence par peur des "politiciens" mais elle devient endémique et tôt plutôt que tard il va falloir agir au lieu de gémir sur notre sort !



Commentaire de Charles.D 03/09/2019 18:37:57

Les statistiques sont interdites surtout lorsqu'elles dérangent ... mais il serait pourtant intéressant d'avoir l’honnêteté de nous les faire connaître car elles existent mais sont soigneusement dissimulées ou noyées dans des non-dits ... On a peur de notre ombre c'est bien lamentable !



Commentaire de A.P 03/09/2019 18:43:35

Les femmes bien sûr, c'est à la mode actuellement ... mais les jeunes, les enfants, les personnes âgées ... qui sont victimes de cette violence que nos dirigeants sont incapables de contrôler par couardise électoraliste, il faudrait peut être aussi penser à eux non ?



Commentaire de Sortir du silence 04/09/2019 07:22:34

Je crois que c'est là, la plus grande difficulté. Le Gouvernement ne peut-être considéré comme fautif si les personnes se murent dans le silence. La peur de porter plainte par crainte de représailles, de se signaler en tant que victime tétanise bien souvent. La famille, les amis, les voisins doivent agir en faisant un signalement quand ils soupçonnent des violences.



Commentaire de dominique roger 04/09/2019 11:12:40

la démarche est certes bonne mais avec des ouvertures de ce service en mode horaires de bureau ,je pense qu'ils sont a coté de la plaque. de 9h à 22h du lundi au vendredi, et de 9h à 18h le samedi, le dimanche et les jours fériés. la grande majorité des cas a lieu le soir et le week end. alors a part appeler lors d'un cinq a sept pour une fessée coquine



Commentaire de Signaler oui mais... 04/09/2019 14:20:35

Il y a cinq ans environ, j'ai signalé à la police des violences subies par ma voisine. A l'époque, on m'a répondu que c'était à elle de déposer plainte. C'est entendu bien sûr. Mais aujourd'hui, si je fais un signalement, est-ce qu'une enquête de voisinage sera menée dans un premier temps? Et bien sûr les violences ne concernent pas que les femmes.



Commentaire de Passe muraille 04/09/2019 21:22:01

Un monsieur âgé vient de décéder au dessus de chez mon neveu à Arles, sa femme le sodomiser avec un manche à balai depuis plusieurs semaines elle lui a perforé les intestins ... qui en a parlé ? Ah! Oui c'est un homme pardon !



Commentaire de medhi 05/09/2019 11:37:48

agé certe mais avec des pratiques qui sont les siennes.si il était consentent.



Commentaire de Passe muraille 05/09/2019 12:02:36

Réponse à medhi : C'est drôle ça toutes les cours de récréation ont toujours leur "crétin" indéfectible !



Commentaire de stephane morin 05/09/2019 14:54:53

Absolument passe muraille ,comme au meme titre il y a les pseudo premier de la classe qui cafte tout a la maîtresse.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité � 600...

 

 


Créez votre article ! ICI