Maine-et-Loire. Les sapeurs-pompiers expérimentent l’utilisation des caméras-piétons

Une dizaine de services d’incendie et de secours, dont le Maine-et-Loire s’apprêtent à expérimenter le port des caméras-piétons dans un contexte où les violences envers les sapeurs-pompiers sont de plus en plus exacerbées. Si les agents se félicitent de la mise en place de ce dispositif, ils estiment qu’il en faudra davantage pour assurer totalement leur sécurité.


Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a lancé le 5 septembre dernier l’expérimentation, jusqu’en février 2022, de caméras-piétons pour les pompiers. Ces derniers sont victimes d’une augmentation des agressions lors de leurs interventions depuis ces dernières années. Les pompiers de Maine-et-Loire font partie des équipes à expérimenter le dispositif jusqu’en février 2022. La mise en place de ce nouvel équipement, utilisés depuis 2013 par les forces de l’ordre intervient un an après le décès de Geoffroy Henry, un sapeur-pompier de 27 ans poignardé par un déséquilibré lors d’une intervention à Villeneuve-Saint-Georges dans le Val-de-Marne.

Une moyenne de cinq agressions chaque jour

Depuis le 1er janvier, les pompiers ont subi 1 274 agressions physiques ou verbales, soit en moyenne 5 agressions par jour pour 10 000 interventions, selon la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC). Au total, ce sont 312 pompiers qui ont été blessés dans la France entière. Les caméras-piétons sont « un outil de prévention et un outil de fermeté », selon les dires de Christophe Castaner. Elles doivent permettre « d’apaiser une situation et de constituer très clairement la preuve de la culpabilité de l’agresseur », a souligné le ministre. Elles peuvent également servir d’outil de dissuasion. Testées jusqu’en février 2022, dix services d’Incendie et de secours (Haute Garonne, Gironde, Loire Atlantique, Maine et Loire, Morbihan, Nord, Pyrénées orientales, Rhône, Yvelines, Val d’Oise) et la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris se sont portés candidats à l’expérimentation.


Article du 14 septembre 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de Impensable !!! 15/09/2019 14:07:00

Impensable ! Invraisemblable ! Les adjectifs manquent pour dénoncer cette bassesse de notre société actuelle sur laquelle on ne sait que poser des pansements à la va vite. Nous avons perdu tout sens de civilité et surtout de reconnaissance, comment avons nous pu en arriver là sans réagir énergiquement bien plus tôt ? Ces caméras ne seront que des gadgets et hélas rien ne changera !



Commentaire de Superdeg 15/09/2019 18:51:00

Comment peut-on agresser des hommes, des femmes, prêts à donner leur vie pour nous sauver? Il faut sauver nos sauveurs, mais comment? Ceux qui commettent ces actes ce ne sont même pas des humains, ni des animaux, on ne sait même pas ce que c'est, ils n'ont que l'allure d'humain, et ne mérite pas le nom d'excrément trop honorable pour eux.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI