Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Saumurois. Un développement économique qui se porte bien

Ce mercredi 11 septembre s'est tenue une conférence de presse au sujet de l'économie du territoire à l'agglomération Saumur Val de Loire. Le Saumurois est occupé par environ 7 800 entreprises et 37 000 emplois toutes activités confondues. L'occasion à mi-chemin de l'année de faire un point et un bilan des projets accomplis et de ceux qu'il reste à mener.

Zone Anjou Acti Parc de Longué-Jumelles


La situation économique et industrielle du Saumurois se porte bien selon l’agglomération Saumur Val de Loire. Après avoir été taxé de territoire endormi durant de longues années le territoire retrouve un dynamisme économique « qui est envié et surveillé par nos voisins choletais et mayennais » s’amuse à dire Jean-Michel Marchand, président de l’agglomération. Il en veut pour preuve le taux de chômage en nette baisse ces dernières années, aujourd’hui à 8,8% il était jusqu’en 2016 à 10,9%, soit une diminution de deux points. Il y a 4 300 offres d’emploi dans le Saumurois : « Il y a encore un certain nombre d’offres d’emploi non pourvues. »

Un développement économique fort

Le territoire devient attractif pour les entreprises, pour cause, il y a de plus en plus de chefs d’entreprise, avec beaucoup de reprises d’entreprises. Ils viennent de plusieurs régions différentes, de la France entière, de la Haute-Savoie, à la Normandie en passant par la région Parisienne. « Cela nous fait dire que le territoire saumurois est visible de loin et apprécié par ces employeurs » témoigne Jean-Michel Marchand. Par ailleurs le taux de pérennité de ces entreprises est lui aussi en augmentation. Car le tout n’est pas simplement d’avoir de nouvelles entreprises, encore faut-il qu’elles perdurent. Ainsi, 67% des entreprises ont dépassé le seuil de trois ans d’existence. Pour ce faire, certaines entreprises peuvent compter sur l’aide de l’agglomération pour s’implanter et persister. Elle débloque chaque année des aides financières, pour cette année 2019, un budget primitif de 700 000 euros avait été inscrit au budget. Au 31 août 2019, 385 000 euros ont déjà été dépensés pour douze dossiers désormais finalisés. Huit autres dossiers sont en cours et seront terminés très prochainement.

150 hectares supplémentaires


L’agglomération fait tout pour attirer les entrepreneurs et rendre cette partie du Val de Loire attractive. La collectivité est en charge des zones industrielles et d'activités. Au lancement, elle avait en charge 13 zones de développement économique, puis, avec notamment l'élargissement du périmètre de l'agglo saumuroise, il y a eu nécessité de redéfinir ce qu’était une zone d'activité économique. Aujourd’hui Saumur Val de Loire possède 29 sites de ce type. Cela représente au total 858 hectares, avec la zone de Méron en tête, d’une surface de 210 hectares. Mais cela ne s’arrête pas là, puisque plusieurs projets sont en cours de réalisation et d’ores et déjà inscrits dans le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI). 150 hectares supplémentaires seront aménagés dans les prochaines années auxquels s’ajoutent 25 hectares qui seront eux en diffus pour des entreprises qui n’ont pas besoin de grande surface ou qui ne souhaitent pas s’inscrire dans des zones industrielles, à l’instar de La Verchéenne ou de France Champignon à Longué. « Nous anticipons les projets autant que faire se peut, mais parfois nous sommes vite rattrapés, dans de nombreux endroits,, les locaux sont déjà réservés alors même que rien n’est sorti de terre. C’est une très bonne nouvelle pour l’économie du territoire, » exprime le président.

Quatre zones stratégiques pour le Saumurois


Il y a, en Saumurois, quatre zones industrielles particulièrement importantes et moteurs de l’attractivité : La zone Anjou actiparc de Longué-Jumelles, la zone de La Ronde à Allonnes-Neuillé, la zone de Méron à Montreuil-Bellay et une dernière située à Doué-en-Anjou. Ce sont toutes des points stratégiques et représentent plusieurs centaines d’emplois. Ces lieux sont amenés à se développer encore et à recevoir de nouvelles entreprises et de nouveaux artisans. À Doué, deux ateliers relais et une usine relais seront prochainement construits, deux sur trois sont d’ores et déjà réservés pour de futures implantations. A la Ronde, deux locaux sont également concernés, tout comme à Montreuil. Un enjeu important pour l’agglomération sur ces zones, celui de créer et de mettre en place une écologie industrielle. Il s’agit de se faire rencontrer les entrepreneurs et de les faire discuter sur leurs besoins, leurs objectifs et voir s’ils ont en commun des intérêts. « Un exemple que je prends souvent, une entreprise fait venir de la marchandise sur palettes, puis renvoie les palettes à un fournisseur, alors qu’à côté une seconde entreprise cherche des palettes. Il faut mutualiser les besoins, il s’agit là simplement de logique, mais qu’il nous faut acquérir sur l’ensemble du territoire » éclaire Jean-Michel Marchand.


Article du 12 septembre 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


3 commentaires :


Commentaire de Uncle Jack 12/09/2019 17:35:47

Bonjour Par expérience accompagner les entreprises c’est aussi d’autres aspects, par exemple la scolarisation des enfants, un travail éventuel pour le conjoint, des services médicaux accueillants (ici c’est je ne veux pas d’autres clients, recherche très difficile des spécialistes s’ils daignent vous recevoir, etc ), une desserte sncf de qualité (ici c’est correspondance pour aller à Paris ou Lyon, etc ) Bon courage aux arrivants !



Commentaire de Titi 12/09/2019 22:19:22

Et la protection de l environnement.... compensation.... dans ce developpement! On verra apres!!! Ce sera trop tard



Commentaire de Rova 12/09/2019 23:05:37

Très étonnant ces résultats . L agence de développement économique a été dissoute. Comment un agent de l agglo peut faire du développement économique au sein d une collectivité. Par ex un repas est remboursé 15,50e . Pour le bilan emploi avant les municipales il serait bien de faire une liste par entreprise ...bien sûr en ne comptabilisant pas les employeurs publics hôpital, communes, agglo, État...qui doivent représenter 25 000 emplois sur le territoire de l agglo.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI