Maine-et-Loire. Les agents des Finances Publiques s'inquiètent de l'avenir de leurs agences

Une grève a eu lieu ce lundi 16 septembre, à l'appel de l‘intersyndicale de la Direction Départementale des Finances Publiques de Maine-et-Loire, portée par Solidaires, FO, CGT et CFDT. Dans la Maine-et-Loire, plus de 54 % d’entre eux étaient en grève a annoncé un communiqué de Solidaires 49, alors que les taux de grévistes dans cette administration se situent habituellement autour de 25 %.


Les employés et les syndicats reprochent la fermeture de plusieurs centres. A la place pousseront des lieux dépourvus d’agents des finances publiques. « Les dernières trésoreries disparaissent de la carte », les syndicats annoncent que les sites de Longué et Doué fermeront au 1er janvier 2020, les suivantes, Le Lion d'Angers, Seiches, Bellevigne en Layon, Chalonnes, Montrevault, Beaupreau et Chemillé, connaîtront le même sort dans les 2 années à venir. Dans le même temps, Des services de gestion comptables regrouperont sur Segré, Baugé, Saumur, Cholet et Angers l'activité de toutes ces trésoreries, mais, contrairement à ces dernières, elles n’assureront plus de réception du public « fini le paiement au guichet ou les demandes de plan de règlement, d'ailleurs dès 2020 on ne pourra plus payer en espèces à nos guichets. » Les services fiscaux de Baugé et Segré sont par ailleurs rayés de la carte. « Après le départ des services des impôts des entreprises respectivement vers Saumur et Angers, le1er janvier 2019, ce sont les services des impôts des particuliers qui quitteront ces deux résidences pour les mêmes destinations. »

Une désertion des zones rurales


Pourtant les accueils de ces structures sont très sollicités par les contribuables aux dates d'échéances déclaratives et de paiement. « C’est en dépit des apparences, moins de proximité, moins de compétences et de technicité pour l'ensemble de nos concitoyens qui continuent malgré la dématérialisation tant vantée, à se déplacer massivement à nos guichets d'accueil. » Expliquent les agents. Ils reprochent une modification profonde des conditions d’exercice de leurs missions, mais également de leur transfert, leur privatisation voire à leur abandon. Selon l’intersyndical, il s’agit à terme de l’avenir de nombreux poste qui est en jeu. Au-delà de ce problème, elle dénonce également une dégradation de la qualité du service public rendu aux usagers, laissant notamment de côté les personnes les plus excentrées géographiquement des grandes zones urbaines.

Des rassemblements ont été organisés devant les centres des Finances Publiques à: Angers, Cholet, Saumur et Baugé.


Article du 16 septembre 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


8 commentaires :


Commentaire de Chacun sa vue des choses ! 16/09/2019 19:42:01

Moi c'est plutôt leur multiplication qui m'inquiéterait ...



Commentaire de Uncle jack 16/09/2019 21:29:21

Bonsoir, L’informatisation exagérée des impôts et de la gestion de lEtat est dangereuse : Mauvais site de Bercy Nombreux piratages et divulgation de données personnelles Baisse du contact humain et donc de la compréhension des situations ( l’intelligence artificielle est une notion à la mode mais absurde) Courage aux serviteurs de l’Etat !



Commentaire de Évolution 16/09/2019 21:31:23

Il faut savoir évoluer Mmes et Mrs les agents des finances publiques. Aujourd’hui il y a de moins en moins de personnes qui se rendent physiquement dans les trésoreries la plupart des mouvements se font par courrier ou par voie demeterialisee . Pour les collectivités nous sommes un des rares pays en Europe où les ordonnateurs ne sont pas les payeurs . Alors oui nous avons plus besoin de toute cette armée mexicaine des trésoreries.



Commentaire de C'est presque fini ! 17/09/2019 07:35:34

Et oui c'est presque fini le bon temps a grattouiller tranquillement des tonnes de paperasses et à prendre les gens de haut en les menaçant de l'huissier et c'est très bien. Désolé pour ces zélés "Serviteur de l'état" mais je réserverais plutôt ce joli mot au "Con-tribuable" !



Commentaire de Un Ancien Service Civique du S.I.P. 17/09/2019 14:55:59

Des commentaires bien cyniques pour une situation pourtant grave. De ce que j'en ai vu de mes yeux, la fiscalité est un véritable métier, bien malin sera celui qui se passera de ces gens compétents et qualifiés qui, le plus souvent, vous aident à bénéficier de crédits d'impôts. Car vos travaux, vos dons, c'est souvent l'État qui vous les paye. Et l'école de vos enfants, les services sociaux qui les empêchent de devenir des clochards totalement paumés, à votre charge, eh bien c'est l'état qui organise, qui paye... Donc laissez ces fonctionnaires faire leur travail et retournez regarder la télév



Commentaire de Marie 17/09/2019 20:42:08

Un lien intéressant sur notre avenir des services publics https://www.monde-diplomatique.fr/2019/08/BRYGO/60129



Commentaire de picsou 18/09/2019 07:28:57

il est vrai que cette fonction public la n'a jamais ue la cote et les voir se plaindre ne touche personne.qui va pleurer .



Commentaire de Uncle jack 18/09/2019 14:05:41

Des critiques, du racisme contre les agents des impôts, sans connaître. En vrai la loi fiscale est complexe, votée par nos élus, et tout le monde, dont les retraités, ne peut payer un conseiller fiscal



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI