Edito de Michel Choupauvert : le tri est à genou ! Quid des investissements de la collectivité ?

On trie trop ! Les marchés n'arrivent pas à écouler ce que nous, fourmis, inquiètes pour la planète, collectons patiemment. C'est le cas, au moins pour les papiers. C'est l'info que j'ai tiré d'une note de Performance Environnement, opérateur de collecte, recyclage et valorisation a envoyée à ses clients. Le marché du papier carton de recyclage se casse la figure ! Mais alors, le grand centre de tri que les agglos de Maine et Loire veulent construire à Angers ne serait plus viable ?


Jusqu'à lors, quand une usine triait ses déchets, une entreprise de récupération venait gentiment lui ramasser et les valorisait sur le marché du recyclage. C'est en passe de se terminer. Le marché mondial est en rade, selon ce qu'explique la Fédération Professionnelle des Entreprises du Recyclage et la Fédération Nationale des Activités de la Dépollution et de l'Environnement : "En France, la collecte des papiers-cartons est structurellement excédentaire. Les usines papetières implantées en France ne consommant que 74% des matières collectées et triées, l’excédent est essentiellement dirigé vers des pays européens voisins (Espagne, Allemagne). Mais l'Europe, elle aussi excédentaire (8.5 M de tonnes sur 56 M de tonne collectée) se retrouve sérieusement affectée par la fermeture du Marché Chinois et la saturation des usines papetières asiatiques vers lesquels elle écoulait ses excédents. La saturation des usines européennes va rendre difficile l'écoulement des papiers-cartons de recyclage dans les mois à venir"

Le monde devient trop bien élevé...

Serions-nous devenus trop raisonnables pour que l'économie du recyclage n'arrive plus absorber le résultat de notre application pour un monde meilleur ? Les entreprises vont donc devoir payer pour se débarrasser de leur déchets. Ce n'est pas la fin du monde, elles sont habituées à ce qu'on leur crée de nouvelles charges. Ce qui m'inquiète là, c'est que nos politiques locaux des agglos s'apprêtent à faire une belle boulette. Souvenez-vous la belle idée de Christophe Béchu, maire d'Angers et Président de l'agglo, ancien Président du département, pour recycler son fiasco de Biopole : faire investir par les agglos environnantes, 16 millions d'euros dans une usine de tri hyper hight tech pour trier les déchets du département. Oui, mais dans une économie du recyclage en berne, le modèle économique tient-il encore le coup ?

Des investissements qui créent du chômage

En 2017, quand le projet avait été lancé, je m'étais posé la question de l'opportunité d'un tel engagement financer (relire ici). Ce n'était pas seulement par rapport au bilan carbone pour transporter ces déchets, mais plus pour des questions de chômage. L'investissement dans des machines à tris optiques allait mettre à l'arrêt les petites mains qui s'activent de-ci, de-là, dans les micros centres de tri du département. Mais pourquoi mettre au chômage ces salariés non diplômés qui risquent de finir au RSA ? Le retour sur investissement allait-il être plus performant que le coût social ? La réponse, c'est un élu de l'agglo saumuroise qui me l'avait donnée : "Tu comprends, le RSA, c'est le département qui le distribue et le couût de traitement des déchets, ce sont les agglos qui l'ont en charge. Il faut bien qu'on fasse des économies." Ah oui, vu comme ça, c'est pas faux. Mais c'est quand même un petit peu con d'oublier que, même si les sous de nos impôts ne sont pas mis dans les mêmes poches, ils sortent du même portemonnaie, tout de même...

Reste à savoir si ce projet de méga centre de tri en Maine-et-Loire va être remis en cause par l'instabilité des marchés de recyclage. En fait, pourquoi ne pas faire plus simple et emmener la plus grande partie des nos déchets à l'usine d'incinération de Lasse qui produit de l'électricité ? Elle est à côté.

Michel Choupauvert


Article du 14 septembre 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


5 commentaires :


Commentaire de consumérisme 14/09/2019 19:18:26

Le recyclage et le compostage créeraient 10 fois plus d'emplois que l'enfouissement et l'incinération. Les investisseurs-entrepreneurs n'ont visiblement pas pensé qu'ils pouvaient tirer profit des déchets que les industriels nous vendent ou plutôt que nous achetons.



Commentaire de Perplexe 15/09/2019 08:09:32

Je ne comprends pas bien le sens de votre article Mr Chapouvert. Le titre et sous titres inciterait presque le lecteur à remettre en cause le tri individuel. Le probleme ne vient pas du fait de trier, le problème est de produire trop de dechets. Il faut arrêter de faire croire que le recyclage est vertueux pour l'écologie. C'est ce qu'on trouve de moins pire our ne pas crever sous nos déchets. Et Lasse n'est pas tellement lus à côté qu'Angers. Et l'usine peut-elle tout absorber, quantitativement et qualitativement? A problème complexe, solution complexe.



Commentaire de Superdeg 15/09/2019 09:30:48

Il faut faire des usines d'incinération dans toute agglo de plus de 30 000 habitants genre celle de la principauté de Monaco (payé avec la dotation de la France! Et oui tous les ans on leur paie les petits fours!)Pour seulement un milliard/an pour 30 000habitants), Alors députée Saint-Paul un projet de loi pour l'étude de mille usines , c'est peut-être trop compliqué à faire pour un Zélu...



Commentaire de Acm 15/09/2019 09:55:02

Je partage totalement l’avis de perplexe. La seule solution viable c’est de réduire nos déchets et le cas échéant recycler ce que l’on ne peut pas éviter. Les gens réfléchissent à l’envers et se donne bonne conscience.



Commentaire de Pilou49 16/09/2019 22:47:02

Et bien moi, vous allez surement me prendre pour un dingue mais tant pis, j'ai l'idée écologique suivante qui me trotte en tête depuis longtemps ... Pourquoi ne pas stocker ces déchets et se servir d'avions spécialement construit pour aller les déverser au dessus des cratères des volcans en activité ... J'y inclus les déchets nucléaires ainsi que le continent de plastique que nous pourrions retirer de l'océan également ! Je suis fou ! Qui sait ?



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI