Saumur. 20 jeunes d'Unis-cité se lancent dans le service civique

Ce jeudi 3 octobre, vingt jeunes âgés de 16 à 25 ans ont commencé leur service civique à Saumur avec l’association Unis-cité, en partenariat avec la ville de Saumur et Saumur Val de Loire. Ils ont dû, ce jour, choisir un projet et deux structures avec lesquelles ils travailleront durant leur huit mois.

La promotion 2019-2020 d'Unis Cité était accueillie à l'agglo de Saumur.


Plusieurs partenaires ont répondu à l’appel de l’association Unis-cité pour cette nouvelle année. Parmi eux les EHPAD de la Sagesse à Saumur, Aliénor d’Aquitaine de Fontevraud et le Bois Clairay à Allonnes. Les jeunes pourront également mener des actions au sein des entreprises Véolia et Enedis ou encore auprès des migrants de Saumur et Doué-en-Anjou avec l’ASEA49. D’autres structures comme le repair' santé et le festival Jeunes Talents accueilleront également des jeunes. Ils seront répartis en groupes de quatre et alterneront dans deux structures complémentaires. Par exemple un groupe sera en début de semaine avec les Restos du Cœur et en fin de semaine, au sein de l’EHPAD la Sagesse. L’enjeu est qu’ils soient confrontés à différents publics et actions et qu’ils rencontrent le plus de professionnels et univers possibles.

Des actions concrètes pour aider des publics précis

Concrètement, ces jeunes seront amenés durant leur service civique à mener des actions au sein des établissements, comme des ateliers cuisine, écologie, accompagnement, organisation de concerts et démonstration de savoir-faire (pour ceux qui seront au festival Jeunes Talents) … « Vous avez huit mois pour donner le meilleur de vous-même et aider les autres, pour rebondir et trouver votre voie. Vous donnerez pour le collectif tout en gardant à l’esprit votre propre intérêt » leur a confié Jackie Goulet présent en tant que maire et vice-président de l’agglomération en charge de l’insertion.

Des profils variés

Ces jeunes, tous originaires du Saumurois, arrivent d’horizons très différents avec des buts également divers. Certains sortent d’un bac, ont fait une licence (bac+3) ou même un master (bac+5), ce dans des domaines différents (service aux personnes, esthétisme, ingénieur, communication…). D’autres encore ont arrêté leurs études et cherchent encore ce qu’ils souhaitent faire. Pour beaucoup ce service civique se traduit par une action concrète et une mission utile au bien commun. « Cela va me permettre de mettre un pied dans le monde du travail, de me sentir utile et surtout de voir ce qui me plait », argumente un des jeunes. Ces huit mois vont en effet leur permettre de toucher à de nombreux domaines et d’être force de proposition pour organiser des ateliers ou événements. « Vous êtes libres de nous proposer toute sorte de projets, nous sommes très à l’écoute des compétences et des sensibilités de chacun », indiquent les représentants des Restos du Cœur.


Article du 03 octobre 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de tristesse 04/10/2019 07:57:21

Si nous ne sommes pas capable de leur trouver un vrai boulot occupons les.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI