Maine-et-Loire. Les agriculteurs lancent une grande opération d'étiquetage dans les grandes surfaces

Le mardi 15 octobre dernier, une délégation des Jeunes Agriculteurs (JA) et Fédération Départementale des Syndicats des Exploitants Agricole (FDSEA) a mené une opération d’étiquetage dans une grande surface angevine. L’objectif était simple : identifier l’origine des produits alimentaires en rayon.


Simple en pratique, car dans les faits, savoir de manière précise, d’où proviennent les matières premières peut s’apparenter au parcours du combattant. « Origine : UE / Hors UE, voilà la mention utilisée à outrance sur les emballages. Ce n’est pas assez précis pour que le consommateur puisse faire un choix éclairé. Nous ne pouvons pas nous permettre de baisser notre vigilance sous peine de trouver, à nouveau, et de plus en plus de produits sans traçabilité claire. Le consommateur doit faire le choix de ses actes d’achats en toute connaissance de cause », déclare la délégation. Il a été demandé aux agriculteurs, au travers des états généraux de l’agriculture et plus globalement des attentes sociétales, de proposer des produits de qualité répondant à un certain nombre de normes tout en leur garantissant un juste retour du prix dans les exploitations. « Comment valoriser cette volonté d’excellence française sans permettre aux consommateurs de la retrouver dans les rayons ? Comment inciter les agriculteurs français à produire mieux alors que les grandes surfaces vendent toujours moins cher et étranger ? Nous ne pourrons pas produire ce que le consommateur n’achète pas ! », ajoutent les agriculteurs. Suite à cette première visite, une rencontre est prévue avec le directeur du magasin. Des opérations similaires auront lieu dans les prochains jours sur l’ensemble du département. À force de rencontres et d’échanges, les agriculteurs espèrent que les choses évolueront même si le travail de traçabilité claire est selon eux encore long.


Article du 17 octobre 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de Superdeg 17/10/2019 17:57:46

Fruits et légumes français ça va, mais les viandes, oeufs, fromages au lait pasteurisé, laitage on se demande si les animaux ont vu le soleil ou s'il connaissent la couleur de l'herbe... Lorsqu'on traverse les campagnes, ils sont cachés ou quoi,d' où ça vient ce n'est pas une garantie de qualité le comment oui! Que la viande de boeuf du Brésil et d'Argentine est bonne, et les agneaux d'Irlande ils ne sont pas excellents?...On a des leçon à prendre



Commentaire de airpur49 17/10/2019 18:26:46

Je ne pense pas que nous ayons des leçons à prendre en matière d'élevage de la part du Brésil ou de qui que ce soit sauf à élever des animaux à grand renfort d'antibiotiques et d'OGM, maïs et soja. Si vous voulez de la qualité, il faudra accepter d'y mettre le prix, c'est simple.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI