Neuillé. Un nouvel atelier d'art où sculptures en bois et céramiques se partagent l'espace

Faustine et Antonin Martineau viennent d’ouvrir leur atelier de sculpture sur bois et céramique à Neuillé. Ils organisent à cette occasion une portes-ouvertes vendredi 1er et samedi 2 novembre afin de faire connaître leur atelier et leurs savoir-faire.


En réalité Antonin est installé dans cet atelier depuis 2016, mais l’endroit avait besoin d’un bon coup de rénovation pour accueillir leurs deux arts et pouvoir exploiter pleinement le potentiel du lieu. « Il s’agit d’un ancien moulin à eau datant au moins du 17e siècle. Nous avons eu beaucoup de travaux à réaliser pour pouvoir y installer nos ateliers : isolation, eau courante, création d’ouvertures… », explique Faustine. Maintenant l’ancien moulin est des plus accueillant et présente plusieurs parties. Un espace bois, un espace céramique à l’étage et au milieu un troisième dédié à l’exposition de leurs œuvres. Les statues y trônent à l’emplacement des vieilles meules. « Nous avons souhaité conserver le mécanisme et les meules d’origine, à la fois pour garder le cacher et l’histoire du lieu. Par ailleurs, un jour si quelqu’un souhaite le réutiliser pour sa fonction première cela sera possible. Et puis pour un restaurateur d’art ne pas garder de trace historique ce serait dommage », indique Antonin. Pour inaugurer la fin des travaux, qui se sont clôturés ce weekend, le couple organise des portes ouvertes vendredi et samedi. « Nous trouvions cela plutôt sympa que les personnes puissent assister à l’élaboration d’une œuvre et qu’ils voient tout le processus créatif. » À l’avenir ils souhaitent ouvrir leur atelier sur rendez-vous, ou accueillir les curieux qui le souhaitent. Ils pensent aussi, notamment pour Antonin, à réaliser des stages ou des ateliers.

Deux arts, un destin commun

Le couple s’est rencontré durant leurs études respectives quand ils étaient sur Paris. Elle s’est formée au tournage d’art en Bronze. Après avoir essayé de nombreuses matières, elle est tombée sur la céramique et les possibilités multiples l’ont rapidement séduite. Elle a donc commencé à se former à cet art et continue encore pour se perfectionner et approfondir ses connaissances. En mai 2020, elle sera à son compte et pourra pleinement s’adonner à cette technique. « J’aime ce matériau, car cela permet aussi de réaliser des pièces accessibles financièrement pour tout le monde. J’utilise la technique du moulage ce qui permet de réaliser des petites séries et des pièces par exemple comme des luminaires. » Lui se forme à la sculpture ornementale à partir de l’âge de 14 ans en 2006, au sein de l’École Boulle à Paris, cursus qu’il termine en obtenant le Diplôme des Métiers d’Art spécialité Sculpture sur Bois en 2011. Afin d’approfondir ses compétences, il décide de partir durant deux ans étudier le statuaire figuratif en Italie dans une école spécialisée. Son savoir-faire est par la suite enrichi auprès de quelques artisans parisiens. Après trois ans à travailler pour d’autres il décide finalement de s’installer à Neuillé 2016 afin de créer son propre atelier. Cerise sur le gâteau, Antonin est titré « Un des Meilleurs Ouvriers de France » en 2019 après avoir participé au concours dans la catégorie Sculpture sur bois. Il réalise aujourd’hui de la restauration de pièces et de la création pour différents publics : Églises, collectivités, privés, collectionneurs…

Un titre de Meilleur Ouvrier de France

Un titre qui lui permet dorénavant de faire valoir son savoir-faire. Mais pour en arriver là, il a dû travailler dur. « J’ai déposé ma candidature au concours en juin 2017, j’ai appris que j’étais qualifié en septembre de la même année. Nous avons appris quel serait le sujet sur lequel nous devrions travailler en novembre 2017, à la suite de quoi nous avons eu un an pour effectuer une pièce. » Les participants ont dû travailler sur un pied de lit appartenant à Marie-Antoinette. « Cependant, pour compliquer un peu les choses nous ne connaissions pas toutes les côtes exactes de l’original. Il fallait faire appel à nos connaissances sur la culture de l’art de cette époque. » Finalement, après 400 heures de travail Antonin Martineau a su s’imposer et montrer son savoir-faire. L’épreuve était faite pour lui alliant restauration, ce qu’il a appris à l’école Boulle, et réalisation de statuaire figuratif, qu’il a étudié durant deux ans en Italie. « L’épreuve était faite sur mesure pour moi, il fallait que je fasse le concours cette année-là », s’amuse-t-il.



Infos pratiques : Portes ouvertes vendredi 1er et samedi 2 novembre 2019, de 10h à 12h puis de 14h à 18h. Atelier de Faustine et Antonin Martineau, 13 route du petit Bel-Air à Neuillé. Plus de renseignement sur leur site internet ou à antonin.martineau@laposte.net.


Article du 28 octobre 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Johan 28/10/2019 17:49:05

J'ai jeté un petit coup d’œil sur le site internet, franchement, c'est pas mal... c'est très bien. Mais j'espère simplement que cet art pourra rentrer dans toutes les maisons. Car le beau est pour tout le monde...



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI