L'Etat a tranché, l’hôpital de Longué ne sera pas privatisé et restera public

C'est Europe 1 qui le révélait ce matin : la ministre Agnès Buzyn a tranché. Surprise au Conseil Départemental qui a confirmé à la mi-journée l'information qu'il attendait le 15 novembre . Un revers pour celui-ci qui prônait une privatisation de l’hôpital au déficit chronique de 600 000 euros annuel et à la dette abyssale estimée à 117 ans comme l'avait signalé la Cour des comptes dans un rapport en 2016.


Face à la dette, l'ARS avait fait un appel à candidature. Deux offres étaient étudiées, l'une émanant du CHU d'Angers, l'autre d'un groupe privé le Noble Age. Le sujet était devenu politique et a fait le tour des médias nationaux. L’hôpital de Longué allait-il devenir le premier hôpital de France privatisé ? Il devrait finalement rester dans la sphère publique. La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn donc fait son choix sans pour autant donner plus de précisions sur la manière de financer les déficits de fonctionnement et d'amortissement des bâtiments.

"Tout ça pour ça !"

Du côté du Conseil Départemental, on attend des précisions, mais on est surpris de ce choix synonyme d'un retour à la case départ. "Tout ça pour ça" a fait remarquer le Conseiller Départemental du territoire Guy Bertin. Le Maire de Neuillé a tout d'abord eu une pensée pour les salariés et les résidents : "on a balloté les personnels, les résidents et les familles de Longué". Guy Bertin ne remet cependant pas en cause le choix de la ministre, mais est prudent : "si l'Etat accepte que l’hôpital soit en déficit et qu'elle donne les moyens de fonctionnement, il n'y a pas de soucis. C'est la même chose pour le remboursement de l'emprunt et les cautionnements qui vont avec. Mais ce n'est pas aux collectivités territoriales et locales de payer".

"Un choix que l’État doit assumer"


Le débat sur le système de santé en zone rurale est donc relancé. Pour le maire de Longué, Frédéric Mortier qui était aussi favorable à la privatisation "c'est un choix que l’État doit assumer". Et ce dernier ne manque pas,au passage, de lancer un pic à l'Hôpital de Saumur qui gère celui de Longué : "je fais remarqué au passage que Saumur a transféré 500 000 € d'actes réalisés afin de combler son déficit. Cela correspond à peu près à celui de Longué".

Jean-Paul Quillet, le directeur général du Centre Hospitalier de Saumur prend acte de cette annonce anticipée et assure "qu'une information en accord avec l'ARS sera diffusée très prochainement".


Article du 07 novembre 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


18 commentaires :


Commentaire de bravo 07/11/2019 15:23:20

Et maintenant il faudrait désigner les responsables sont ce sinistre mr Mortier qui désigné dans cessé des responsables nouveaux pour cacher sa haute responsabilité. Depuis que le nouveau directeur est là les personnels sont respectés et le déficit de l 'hopital de longue a été divisé par plus dr 2. CE maire prêtent être professeur d'économie. C'est usurpé. Il a présidé le conseil d'admistration de longue jusqu'en 3014. C'est le 1er responsable de ce suii est arrivé. Maintenant il avance des chiffres sans rien vérifier. Cest le roi des fake news. Virez mr comme maire. C'est le trump du maine et loire.



Commentaire de PIERRE GREGOIRE 07/11/2019 15:42:10

félicitons nous que la pétition sur le maintien de l'hôpital de Longué dans le service public ait été aussi largement portée par toutes et tous ,quelque soient les opinions et que les résidents et le personnel de cet établissement ne soient plus dans l angoisse de lendemains incertains ,pour l emploi et l accès aux soins...Soyons vigilants pour la suite...



Commentaire de JPaul Quillet Directeur 07/11/2019 16:25:01

Bonjour. Dommage que Mr Mortier ne demande pas d'eclairage sur les chiffres avant d'avancer des propos . les 500 000 euros factures par le ch samur ne sont pas des actes (ce terme s'applique aux soins). Il s'agit de la facturation des repas (matieres premieres, cout de personnels, equipements, gaz, electricite, transports,..) fournis par saumur. L'indicateur national des couts est de 12 euros journee pour un patient-resident (petit dejeuner - dejeuner- collation - diner). Sur ces bases, le cout pour longue devrsir etre 12 × 150 residents-patients × 365 jours × 96 % de taux d'occupation = 630 000 euros. Le ch saumur fair donc faire plus de 130 000 euros d'economies au ch longue. En 2016 (a mon arrivee) le ch longue avait 2 200 000 ruros de deficit. Il sera d'environ 1 100 00 cette annee et 900 000 previsionnels en 2020. Fepuis cette annee le ch longue n'a plus bedoin d'aide de tresorerie. Son deficit est purement comptable et du fsit des charges d'amortissements (non decaissable) du nouvel hopital. L'indicateur du nombre d'annees d'endettement n'est pas pertinent. En effet il etsit bien de 117 ans en 2016 mais du fait de la reduction du deficit il edt maintenant aux environs de 45 ans. Enfin, si le ch saumur va mieux aussi c'est parce que, grace a la mobilisation de la communaute hospittaliere, le nombre de sejours hospitaliers a augmente de 2,5% et les actes de consultations externes de 5 %. Soit + 850 000 de recettes. Tout le monde sait que les problemes du ch Longue viennent de la periode 2003-2016 et non de 2017-2019. Bien a vous



Commentaire de Mr Quille 07/11/2019 17:21:38

Desole pour les coquilles. Ecriture dans train. cordialement



Commentaire de BAYLE 07/11/2019 18:12:29

Comme à l'accoutumée, l'état ne veut pas privatiser un hôpital, même si elle-ci aurait permis d'arrêter les déficits à combler, et permettre aux habitants de cette région d'avoir un lieu de soins adapté. C'est une décision politique et non économique, dommage !!



Commentaire de Frédéric Mortier 07/11/2019 18:36:23

Bonjour Monsieur Quillet, Trouvez-moi ravis de constater que vous vous exprimez enfin sur la situation de notre hôpital local. Vous allez pouvoir maintenant confirmer aux familles les décisions prises en conseil de surveillance de lund, à savoir un passage de 62 à 64€ le prix de journée, puis à la presse ’ un déficit non pas de 600 000€ mais de 950 000€ ou encore les 10 emplois en moins du plan de continuation par le public ? N’hesitez pas à vous exprimer car cela permettra au Maire de Longué d’arrêter de prendre les coups à votre place ! Sincères remerciements pour cela. Bien cordialement



Commentaire de Perplexe 07/11/2019 18:58:03

Je ne vois pas ce que le privé aurait fait de mieux pour les habitants de Longué. Un service plus luxieux sans doute, assurément beaucoup plus cher à long terme, donc orienté vers une patientelle aisée. Les Longueens ont à mon avis besoin de services de proximité accessibles financièrement, sans dépassement d'honoraires. Les professionnels de santé locaux, pourtant libéraux, ne se sont pas trompé en s'associant au projet public. Ils connaissent eux la population et ses besoins.



Commentaire de le Saumurois 07/11/2019 19:06:13

Garder un hôpital de proximité, à Longué, c'est bien, forcément, mais qui va payer? On annonce 500 0000€ de déficit (je ne sais pas si c'est vrai), Il y a peut-être des économies à faire: au niveau de la hiérarchie par exemple, absente il faut le constater… Pour ma part je n'habite pas Longué, mais j'espère que les services liés à la santé (hôpital) continueront d'exister!



Commentaire de Mr Quiiet 07/11/2019 20:19:45

Bonsoir Mr Mortier Je vais donc vous eclairer. Coquilles probables car saisie sur téléphone portable et conditions de transport. Vous ne prenez pas des coups a ma place. La situation actuelle est de la responsabilité de tous ceux qui ont géré ce dossier et voulu ce très bel hôpital neuf et entre 2003 et 2015. D'ailleurs un nouvel hôpital était probablement nécessaire mais soit moins coûteux avec la même offre de soins soit à ce coût mais avec 30 ou 40 lits en plus. Vous connaissez je pense les notions de seuil de rentabilité et de coût marginal. Ensuite beaucoup de confusions. Le déficit de 600 000 euros sur vous évoquez est celui mentionné dans l'offre publique déposée après transformation de l'offre de soins (augmentation du nombre de lits de soins de suites, création de 5 lits de médecine,...etc). Le déficit de 900 - 950 000 euros est celui obtenu après avoir depuis 3 ans lutté pour améliorer la situation.Tout le monde doit s'en feliciter car il était de 2 200 000 en 2016. Mais à l'impossible nul n'est tenu. L'équilibre n"est pas atteignable avec le nombre de lits actuels malgré un taux élevé d'occupation (96 %). Toujours cette notion de seuil de rentabilité et de coût marginal que vous devez maîtriser parfaitement. concernant l'offre publique proposée (sera t-elle validée dans l'état? ), elle n'aboutira à aucun licenciement. Les personnels en sur-numeraires (entre 4 et 6) pourront travailler sur saumur ou un autre établissement public. concernant le prix dr journée EHPAD, la moyenne nationale pour un EHPAD est de 64,5 euros. Elle est d'environ 70-72 pour un privé dans but lucratif et aux environ 90 euros pour un privé. Il me semble que le repreneur privé que vous souteniez prévoyait 67,5 euros ?. Alors oui comme chaque année dans tous les tablissements une argumentation est proposée car les charges de personnels, l'eau, l'électricité. .augmentent. Ensuite il appartient au conseil départemental et a l'ARS de valider. je pense avoir répondu globalement. En conclusion, ne pas confondre les pyromanes et les pompiers. désolé pour les lecteurs si coquilles. Bien cordialement



Commentaire de eric m 08/11/2019 07:26:08

mortier serre les fesses car l'année prochaine les elections et peut être la fin d'un règne et le retour a la vraie vie.



Commentaire de Lolo de Pocé 08/11/2019 08:22:14

La santé est pour moi une affaire de service public avant tout. Si un hôpital est en déficit, alors l'état et les collectivités doivent assumer, on parle de santé, pas de train ou autres services publics.Je trouve le choix de l'état judicieux, et personnellement je préfère savoir que mes impôts servent à financer la santé, les routes ou l'éducation nationale, que des réunions de ministres et chefs d'états en tout genre (cf le G20 récemment organisé par la France).



Commentaire de Une longuéennne 08/11/2019 08:36:10

Merci à M. Quillet pour ces informations, qui me semblent très précieuse. Car de notre "fenêtre" les choses parlent parfois difficilement, des chiffres, des chiffres et encore des chiffres... Là on comprend mieux l'avenir et je pense que c'est quelque chose qui a pesé dans la décision de le maintenir public, et on ne peut que s'en réjouir. Merci encore.



Commentaire de Jacky Bouchenoire 08/11/2019 09:28:16

C'était une décision attendue de tous. Le maintien de l'hôpital de Longué-Jumelles dans le giron du secteur public est une excellente décision et je m'en réjouis. Je pense en priorité au soulagement que doivent éprouver l les personnels, les résidents, les familles et plus globalement l'ensemble des citoyens. C'est une excellente nouvelle et un très bon signal adressé aux territoires ruraux.



Commentaire de mobilité 08/11/2019 09:28:46

" Les personnels en sur-numeraires (entre 4 et 6) pourront travailler sur saumur ou un autre établissement public " J'espère que pour ces 4 à 6 Personnes qu'ils aient la possibilité d'être mobile. Doit-on voir présager une mobilité élargie d'établissement à établissement...



Commentaire de Moros 08/11/2019 11:26:06

On sent un gros flottement dans la gouvernance. ça doit être sympa les conseils de surveillance; ce déballage directeur/maire sur la place publique est ne vous grandit pas.



Commentaire de precision 08/11/2019 11:49:59

Le maire a choisi de ne plus siéger au conseil de surveillance depuis mars 2014. La Présidente du CS est Mme Pehu , 1iere adjointe.



Commentaire de Jean 08/11/2019 13:41:36

C'est le contribuable qui va payer , une nouvelle fois. L'historique de cette triste affaire de gaspillage de l'argent public reste à faire.



Commentaire de michel d 08/11/2019 15:52:37

il est couillu pépère de ne plu siéger quand ca commence a puer.mais le faite d envoyer sa premiere adjointe ne le dédouane pas elle est la pour le représenter et donc les decisions lui incombe



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI