Saumur. Trafic de stupéfiants : procès reporté en Janvier

Ce vendredi 15 novembre 2019, trois hommes comparaissaient devant le tribunal de Saumur pour trafic de stupéfiants.


Après plusieurs mois d’investigations les enquêteurs de la cellule "stupéfiants" du commissariat de Saumur ont mis un terme à un trafic de stupéfiants alimentant la ville. L’enquête s’est décantée quand un acheteur/consommateur a porté plainte suite à des menaces. Cela a permis de remonter petit à petit le fil de ce trafic. Près de 4,6 kg de résine de cannabis, 1000 euros en liquide, 5 grammes d’héroïne et une arme ont été saisis. Vendredi 8 novembre, les forces de police ont perquisitionné huit domiciles et ce sont neuf personnes qui ont été interpellées. Trois d’entre elles ont été placées en détention provisoire et ont été jugées ce vendredi 15 novembre en comparution immédiate au tribunal de Saumur.

Maintien en détention

Les trois individus étaient poursuivis pour acquisition, détention, transport, offre ou cession de produits stupéfiants. Tous trois ont été condamnés pour des faits similaires dans le passé ainsi que pour des faits de violence et de vol. Comme le permet la loi et « afin de mieux préparer leur défense », deux des trois prévenus lors de l’audience ont demandé un report. Le tribunal a accordé de reporter le jugement des trois hommes au vendredi 17 janvier. Ils resteront en détention provisoire jusqu’à cette date, à la demande du procureur, « par risque de renouvellement des faits ».


Article du 16 novembre 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de Très bien 16/11/2019 14:25:08

Ils ont demandé un report en espérant peut-être sortir de détention en attendant le procès mais c'est raté. Ils restent en détention, là où est leur place et c'est tant mieux.



Commentaire de Pas drôle ! 18/11/2019 13:42:51

Non, vraiment pas drôle ! Maintenant le Chemin Vert est obligé d'aller s'approvisionner à Saint Louis. A une époque ou on parle de favoriser les circuits courts, elles tombent vraiment mal ces interpellations. En contrepartie, on dira que ça favorise la mixité sociale...



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI