Doué-en-Anjou. Le Track'n'Art Festival appelle aux dons pour perdurer

Track'n'Art, c’est l'histoire d'une poignée de copains qui, en 2009, fonde une association afin de réaliser un rêve un peu fou : créer un festival à Doué-la-Fontaine. Pour que continue l'aventure, appel est fait au partenariat participatif.


L'édition 2019 du festival Track'n'Art n'a pas rencontré le succès escompté pour permettre d'assurer avec certitude le renouvellement en 2020. En cause, le décès une semaine avant de leur tête d'affiche du vendredi soir et le mauvais temps qui n'a pas incité le public à venir nombreux. "Nous avons fait 40% de moins que l'année précédente en terme de fréquentation, donc forcément la trésorerie a été impactée", explique Quentin Chevrier, président de l’association. Un appel aux dons est donc lancé pour permettre au festival de perdurer, chacun étant libre de donner ce qu'il souhaite. Une soirée de soutien est également organisée aux Arènes de Doué-en-Anjou le 30 novembre. Au programme un repas animé par "la Charcuterie musicale", les places sont limitées et à réserver auprès de l'association. "Dans nos esprits le festival se tiendra, nous devrons certainement revoir le format en supprimant notamment, au moins pour cette édition, la soirée du vendredi. Le P'tit baz'Art quant à lui se déroulera bien le weekend du 29 février", indique Quentin Chevrier.

Le festival Track'n'Art quésaco ?

Pourquoi ce nom ? Parce que Track'n'Art, c'est un piège, une surprise, une soirée entre amis qui s'éternise, des découvertes, des rencontres inattendues…. Du son, des gens, mais pas que… En 2010, l’association s'échauffe en organisant la Fête de la musique de Doué-la-Fontaine. En 2011, le rêve se concrétise avec la naissance du P'tit Baz'Art, un concert d'hiver chaleureux, dans la salle
des Arènes de Doué, rassemblant plus de 400 personnes chaque année. Enfin 2012 ! Le premier Track’N'Art Festival voit le jour en juillet, fruit de mois de réunions, d'un dur travail des membres de l’association en lien avec la ville de Doué-la-Fontaine. 2000 personnes se déplacent, le pari fou est gagné !

Plus de 4 000 personnes


Les années passent et la passion reste. Le Track'N'Art Festival prend de l'ampleur, tout en restant convivial, et accueille plus de 4 000 personnes sur un week-end. Belle récompense pour l'investissement d'une jeunesse qui se bat, qui donne de son temps et de son énergie, pour que la musique résonne, pour que la culture rayonne sur son territoire. Track’N'Art, c'est aussi un projet étroitement mené avec la municipalité, avec nos partenaires publics et privés, avec nos 200 bénévoles, sans qui nous ne serions rien. Aujourd'hui, Track'N'Art souhaite que le rêve continue malgré la difficile réalité financière que connait le monde associatif et particulièrement celui des organisateurs de festivals. En effet, nous devons faire face cette année à un déficit important. Nous lançons donc une cagnotte en ligne afin de nous aider à poursuivre nos projets. Parce que la culture n'a pas de prix, parce qu'elle ne peut être rentable ou synonyme de profit, Track'N'Art a besoin de vous. Pour que cette magnifique aventure humaine continue, pour vous faire découvrir de nouvelles pépites musicales et artistiques, pour vous faire danser, pour vous entendre rire et dire « Je suis tombé dans le Track'N'Art ! ».

Infos pratiques : UnisSONS-nous pour que le rêve continue ! Lien pour la cagnotte en ligne : http://www.tracknart.fr/faire-un-don - Pour plus d’informations : Association Track’n’Art bureau@tracknart.fr. Pour réserver des places pour la soirée repas/bal du 30 novembre envoyez un mail à contact-asso@tracknart.fr ou envoyez un message au 07.52.64.41.94.


Article du 19 novembre 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de Albert Duroc 20/11/2019 14:06:45

La programmation de ce festival est trop branché musique électro , si la programmation était plus ouverte à tous les publics , il y aurait plus de monde donc moins de déficit



Commentaire de Mariné 22/11/2019 10:32:04

Je leur souhaite sincèrement d'aboutir mais l'ambition est trop grande pour le territoire avec des artistes trop chers.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité � 600...

 

 


Créez votre article ! ICI