Thouars. L'implantation d'une enseigne de boulangerie et restauration rapide fait débat

Une enseigne de boulangerie et restauration rapide Marie Blachère va se construire à Thouars, sur la route de Saumur, en face du centre E.Leclerc. L'annonce de cette construction a fait bondir de nombreux élus locaux.

L'enseigne sera installée route de Saumur à Thouars.


Du côté de Sainte-Verge, la commune voisine, le maire, Jean Lambert, s’est étonné de ce permis de construire pour lequel il dit ne jamais avoir été mis au courant. "J'ai appris l'installation de cette enseigne de manière tout à fait fortuite, à travers presque des bruits de couloirs je dirais", indique Jean Lambert, maire de Sainte-Verge. C’est en effet la mairie de Thouars qui a signé ce permis. Ce qui fait d’autant plus réagir, c’est que l’emplacement de cette boulangerie se trouve exclament là où le supermarché avait souhaité s’agrandir pour implanter de nouvelles enseignes commerciales. Ce à quoi le maire de Thouars s’était opposé. L’arrivée de cette boulangerie fait jaillir un sentiment d’incompréhension chez les commerçants thouarsais aussi qui s’inquiètent de la surreprésentation de ce commerce sur le secteur. "Je trouve cela dommageable qu’il n'y ait pas eu de concertation en amont en toute transparence. Le dossier s'est fait en catimini sans nous laisser l'opportunité d'anticiper ou de voir comment adapter le projet.Cette boulangerie industrielle peut faire du tort aux commerces locaux. Contrairement à l'extension du Leclerc qui prévoyait l'installation d'un magasin de surgelés, sans concurrence sur le territoire." Il ajoute : "Je me demande si ce dossier n'était pas dans les tuyaux lors du refus de l'extension du Leclerc. Un projet comme celui de la boulangerie n'éclot pas en un jour et cela se travaille sur plusieurs mois."

Impossible de s’opposer au projet

La mairie de Thouars se défend en expliquant que le dossier de construction déposé était irréprochable et que dans ses conditions, il était tout simplement impossible de s’y opposer. "La ville de Thouars n'a pas eu à donner son avis, le permis qui a été déposé était tout à fait conforme. Je n'étais même pas au courant de ce projet avant de recevoir le dossier de permis de construire" explique Patrice Pineau, maire de Thouars. Il explique qu’il n’était pas particulièrement favorable à cette implantation, craignant également une concurrence due au surnombre de boulangeries et enseignes de restauration rapide. " Nous sommes engagés depuis plusieurs années dans un projet de revitalisation du centre-ville. J'ai contacté les propriétaires de cette boulangerie pour leur faire part de mon point de vue. Dans ma logique, on ne peut autoriser de grosses extensions comme pour le centre Leclerc qui feraient du tort au petit commerce de centre-ville. Malheureusement, nous n'avons pu nous opposer à ce projet, car trop petit pour nécessiter l'intervention d'une commission."

"Une faille de la loi française"

Pour Jean Lambert, le dossier relève d'un problème de loi française : "Le projet du Leclerc représentait une superficie de 3 000 m2, ce qui impliquait une évaluation du dossier par une commission départementale des territoires. Commission qui a refusé le projet pour des raisons plutôt obscures et sans nous en aviser. La boulangerie d'une surface de 450m2 n'a pas à passer devant cette commission, même si les enjeux pour l'économie locale sont les mêmes." Mais il regrette également que cela se soit fait sans concertation, car selon lui il existe toujours des leviers possible en amont, "mais une fois le dossier lancé impossible de faire marche arrière".


Article du 26 novembre 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de usager du marché - et Leclerc 26/11/2019 18:30:51

Sans le supermarché Leclerc, Sainte Verge ne serait rien pour les consommateurs. Et, il faut dire, que à part le marché, le centre de Thouars n’a pas grand-chose pour les consommateurs, donc mieux encourager les prestations (de bon qualité en plus) de Leclerc dans une ville en train de mourir.



Commentaire de Pierre 27/11/2019 23:03:42

Un maire ne peut donc pas refuser un permis de construire? alors à quoi cela sert-il de faire cette demande d'autorisation??? si c'est cela, on peut considérer que le vieux centre de Thouars est définitivement mort... Ne pourrait-on pas assortir à toute autorisation d'ouverture d'un commerce en périphérie d'une obligation pour le commerçant d'ouvrir en même temps un commerce de proximité en centre ville afin de transformer ce qui devient un cimetière en un centre vivant? Super U, Leclerc devraient ouvrir une épicerie dans le centre, le futur bricomarché une quincaillerie, etc...



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI