Météo du weekend : Santé, les Français sont favorables à la prise en charge à domicile

La deuxième Journée Nationale de la Santé à Domicile, s’est déroulée le jeudi 28 Novembre 2019. Un sondage IFOP a été réalisé pour l’occasion en matière de santé à domicile. Il en ressort que 77% des Français dans le Nord-Ouest souhaiteraient être pris en charge à domicile plutôt qu'à l'hôpital.


Prévalence des maladies chroniques, vieillissement de la population, développement du « virage ambulatoire » souhaité par le gouvernement, le secteur de la santé à domicile est amené à jouer un rôle croissant dans le système de santé actuel. À ce jour, plus de 2 millions de patients sont déjà pris en charge chez eux. À l'occasion de la deuxième Journée nationale de la Santé à Domicile ce jeudi 28 novembre 2019, les Français ont fait part de leurs attentes en matière de santé à domicile, à travers une enquête mise en place par la Fédération des Prestataires de Santé à Domicile (PSAD) et l'IFOP.

Prise en charge à domicile, quelles attentes ?

Véritable pivot du virage ambulatoire, la prise en charge à domicile est plébiscitée par 75% des Français en moyenne sur l'ensemble du territoire et par 77% des Français habitant dans le Nord-Ouest. Parmi les principales attentes citées en matière d'accompagnement à domicile, les Français souhaitent, par ordre de priorité :
- Etre aidés dans les démarches administratives (53% en moyenne sur l'ensemble du territoire et 54% en région Nord-Ouest).
- Bénéficier de visites régulières (49% en moyenne sur la France vs 44% dans le Nord-Ouest).
- Etre informés et formés autour des traitements et dispositifs médicaux utilisés chez eux (32% en moyenne en France et 34% dans le Nord-Ouest).
- Avoir un soutien psychologique (26% en moyenne en France et 29% sur la région Nord-Ouest).
Par ailleurs et malgré le développement des nouvelles technologies et le développement du suivi et des consultations médicales à distance, les Français accordent beaucoup d'importance au contact humain et à la relation de proximité avec leur professionnel de santé, qu'ils souhaitent conserver pour 86% d'entre eux (vs 85% dans le Nord-Ouest). Au-delà des services d'accompagnement à domicile, 75% des Français considèrent la prise en charge à domicile comme moins coûteuse qu'une prise en charge hospitalière (vs 73% dans le Nord-Ouest). Celle-ci, assurée par les Prestataires de Santé à Domicile (PSAD), peut-être jusqu'à 60% moins coûteuse qu'une prise en charge hospitalière. 93% des Français situés dans le Nord-Ouest pensent que les PSAD seront amenés à intervenir davantage dans la prise en charge des patients

Prise en charge à domicile, quelle place ?


Déjà essentiels au système de santé, les PSAD seront amenés à intervenir davantage dans la prise en charge des patients dans les années à venir, un constat que partagent 89% des Français interrogés et 93% des Français vivant dans le Nord-Ouest. Le contexte actuel est propice à la croissance du secteur de la santé à domicile. On observe en effet une hausse des besoins causée par le vieillissement de la population et la prévalence des maladies chroniques. Par ailleurs, la saturation des structures de prise en charge traditionnelles (urgences, maisons de retraite...) se traduisent par un « virage domiciliaire » qui s'accompagne d'une nécessaire coordination des soins de ville et de l'hôpital. Autant d'enjeux auxquels les PSAD sont à même de répondre de façon efficace et pertinente, grâce à leur capacité de déploiement à large échelle, et leurs compétences organisationnelles déjà éprouvées. Si la refondation du système de santé est un projet nécessaire mais ambitieux, elle ne peut néanmoins se faire qu'en accordant aux PSAD une reconnaissance et des moyens en cohérence avec les réformes engagées par le gouvernement et les besoins des Français en matière de santé à domicile. Garants d'un transfert optimal des soins de l'hôpital vers la ville, les PSAD aspirent à être reconnus comme des acteurs de santé à part entière, et non comme de simples logisticiens.
Les Prestataires de Santé à Domicile sont aujourd'hui largement identifiés comme des acteurs de santé par les Français voire assimilés à eux :
- 87% des Français identifient les PSAD à des professionnels de santé
- 87% les identifient à des infirmiers
- 85% à des équipes hospitalières
- 81% à des médecins

Prise en charge à domicile, quel retour d'expérience ?

Avec un taux de satisfaction de 94%, les PSAD remportent l'adhésion de la quasi-totalité des Français ayant eu recours à un service de prestation de santé à domicile. Ces chiffres témoignent de l'engagement des prestataires de santé à domicile auprès des patients qu'ils prennent en charge. Ils leur garantissent un accompagnement quotidien et personnalisé en fonction de leur pathologie et de leur traitement. Maladies respiratoires, diabète, parkinson, déficit immunitaire, cancer, maladies rares, perte d'autonomie liée au vieillissement ou au handicap... autant de pathologies pour lesquelles les PSAD accompagnent le patient au quotidien dans le suivi de son traitement et l'utilisation de son dispositif médical (appareil d'aide à la respiration, pompe à insuline, poche de stomie, perfusion, fauteuils roulants, lits médicalisés...). La prestation de santé à domicile s'effectue par ailleurs uniquement sur prescription médicale. C'est majoritairement par le biais d'un professionnel de santé que les patients ont obtenu les coordonnées d'un prestataire de santé à domicile mais pas uniquement :
- Par un médecin hospitalier pour 45% des Français dans le Nord-Ouest (vs 39% sur la France)
- Par eux-mêmes et par leur entourage : 27% dans le Nord-Ouest (37% en France)
- Par un médecin généraliste : 24% en région Nord-Ouest (22% en France)
- Par une association : 10% dans le Nord-Ouest (6% en France)
- Par la Mairie : 6% en région Nord-Ouest (4% en France)
- Par leur pharmacien : 5% en région Nord-Ouest (7% en France)

Côté météo

Samedi matin, le temps sera nuageux mais il ne devrait pas y avoir de pluies, les températures seront de 7 degrés. Au fur et à mesure de la journée, les pluies arriveront pour à terme, recouvrir la totalité du département, il fera 9 degrés. En soirée, les pluies resteront bien présentes et le mercure ne chutera que d'un degré pour retomber à 8. Le dimanche sera un peu plus clément, le matin des nappes de brouillard seront présentes dans le sud du département et le reste sera sous les nuages, il fera 5 à 6 degrés. Dans l'après-midi, le ciel se dégagera pour offrir quelques éclaircies. Les températures seront de 8 degrés. La soirée du dimanche sera bien dégagée, ce qui fera chuter les températures à 2/3 degrés.

Samedi matin


Samedi après-midi


Samedi soir


Dimanche matin


Dimanche après-midi


Dimanche soir



Article du 30 novembre 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI