Edito de Michel Choupauvert : Et le régime spécial des politiques alors ?...

Nous ne vivons pas tous sur la même planète... Cette réflexion banale et sempiternelle, je me la suis faite jeudi en regardant les défilés de ceux qui défendent leurs acquis spéciaux de retraites qu'ils sentent menacés par des politiques qui, eux, ne parlent même pas de remettre en cause les leurs...


On connaîtra jeudi prochain la méthode choisie par le gouvernement pour remettre à plat le système obsolète des retraites vieux de 70 ans. 6% de la population peut profiter d'un régime spécial. Ils étaient dans la rue ce jeudi 5 décembre pour garder leurs privilèges. En les regardant défiler, je me suis dit que j'avais été un peu idiot ne pas avoir choisi une branche comme la leur. Parce qu'elle va être drôlement bien leur retraite même s'ils travaillent un ou deux ans de plus. Je n'étais pas loin d'être jaloux et envieux. Enfin bon, c'est de ma faute, je n'aurais pas dû choisir une activité d'indépendant et cotiser à une des plus mauvaises des 42 caisses que le gouvernement propose de fusionner.

Ne rien changer ?

Vous allez me confirmez que c'est de ma faute et que ces avantages, les personnes qui en profitent le méritent bien. Je ne saurai pas juger, mais je constate juste que le monde a changé. Je remarque qu'il n'y a plus d'actifs pour payer la retraite des mineurs. Que les petits commerçants par le passé partaient avec la vente de leur commerce, mais que celui-ci parfois ne vaut plus rien aujourd'hui. Je me pose aussi la question de savoir si le métier de maçon est plus pénible que celui de conducteur de TGV. Les employés du bâtiment ne mériteraient-ils pas plus de considération ? Est-ce illogique de tout remettre à plat ? Mais peut-être que pour être écoutés, nos politiques pourraient commencer par communiquer sur leurs privilèges de retraités et les remettre en cause. Le président, en premier. Nos anciens chefs d'État, à eux trois, (bientôt 4) coûtent aux contribuables 10 millions d'euros annuellement. (relire l'article des Échos sur le sujet).

Michel Choupauvert


Article du 07 décembre 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


23 commentaires :


Commentaire de bleu blanc coeur 07/12/2019 14:56:13

tous le monde va trouvez sa normal il s ont servis la france les privilégiés que nous sommes nous fonctionnaires nous ne servons a rien nous cangrénons l'économie nationale mais nous continuerons ce combat coute que coute sais la lutte finale allez commentés



Commentaire de pito 07/12/2019 17:35:58

Dans le projet futur, 1 € cotisé permettrait d’acquérir le même nombre de points pour tout le monde. Le statut professionnel et le moment où il a été cotisé ne rentrerait donc plus en ligne de compte. Mais qu'en sera t'il pour tous nos élus? par ex, la vérité sur la retraite des sénateurs:avec près de 6 € de prestations pour 1 € cotisé, contre 1 € à 1,5 € pour les régimes de droit commun, les sénateurs bénéficient d’un régime spécial de retraites qui offre un rendement exceptionnel.et là pas touche!!l'abolition des privilège n'est pas pour demain!!



Commentaire de à bleu blanc coeur 08/12/2019 10:08:44

Un seul commentaire à M. ou Mme Bleu Blanc Coeur : "revoyez les règles d'orthographe, de grammaire et de conjugaisons."



Commentaire de Superdeg 08/12/2019 10:39:14

Si on pensait aussi aux salariés des verreries qui produisent nos bouteilles, aux salarié des forges, des aciéries, les chaudronniers... Eux on la chance de travailler à 52°c , dans la poussière et le bruit, travail le WE le dimanche (et oui faut pas arrêter les fours) mais méritent-t-ils un régime spécial ? Quelle est leur espérance de vie à votre avis?



Commentaire de PapyGeon 08/12/2019 10:44:54

Début des années 70, jeune travailleur, j'ai voulu assister à une réunion de plusieurs syndicats et m'inscrire. L'on m'a demandé de me présenter. Lorsque j'ai dit que j'étais dans le bâtiment, l'on m'a répondu: Hélas, nous ne pouvons pas faire grand chose pour les travailleurs du bâtiment !!!! E n effet, pour 95 %, ils étaient de l'EDF, SNCF, PTT etc;; je suis donc parti, mais j'ai bien compris par la suite que ces syndicats étaient les premiers responsables de la différence astronomique de leurs avantages par rapport a ceux du privé.



Commentaire de Bernard 08/12/2019 11:42:13

Au lieu de critiquer les avantages de certains (par pure jalousie), pourquoi ne pas exiger de ce gouvernement d’amener toutes les retraites au niveau de celles des Sénateurs. Si vous ne comprenez pas que ce gouvernement à un seul but: Faire baisser les retraites pars répartitions pour enrichir ces copains de la finances (Macron vient de chez Rothschild), en vous obligeant à cotiser pour une retraite par capitalisation, c'est que vous n'avez rien compris.



Commentaire de Francis Prior 08/12/2019 12:13:29

Merci Bernard, heureusement que votre lucidité éclaire les turpitudes de cette bande de financiers affairistes qui ne veulent que la misère du pauvre peuple. Au fait la retraite par points n'a rien à voir avec la capitalisation, la retraite par points c'est aujourd'hui celle de l'Agirc-Arrco, celle de l'Ircantec par exemple....Au lieu de vitupérer contre le Président peut être pourriez vous faire un petit effort d'objectivité et de rigueur dans les arguments. La République a besoin de débats sincères et argumentés pas d'invectives et de préjugés



Commentaire de Comparons ce qui est comparable 08/12/2019 12:54:48

Comme l'a dit si justement "bleu blanc coeur" : ils ont servi la France et ce n'est pas rien! Peut-être que certains avantages seraient à revoir comme par exemple avoir un bureau attribué en n'étant plus en exercice mais pour ce qui est de leur rétribution, elle est parfaitement justifiée.



Commentaire de Voyer JV 08/12/2019 12:56:04

Sans commentaire... Extrait du Moniteur : "Quelque 120 salariés ont ainsi trouvé la mort sur un chantier en 2017. Les MP reconnues ont, quant à elles, augmenté de 3, 5 %. Pis : 37 salariés du BTP sont décédés des suites d’une pathologie professionnelle en 2017 (+ 54,2 % !)".



Commentaire de François-Marie AROUET 08/12/2019 13:15:02

Les régimes spéciaux des élus comme les petites augmentations qu'ils se votent chaque année sont une honte. Et rien ne bouge car cette caste soutient ses privilèges autant que le faisaient la noblesse et le clergé avant 1789. Mais les nobles, au moins, faisaient la guerre puisqu'il n'y avait pas de service militaire obligatoire sous la monarchie et que le clergé,lui, gérait l'éducation, les hôpitaux, les orphelinats, l'état-civil. Alors, messieurs les élus "républicains", justifiez donc les avantages dont vous disposez. Chiche ?



Commentaire de Superdeg 08/12/2019 13:29:28

Pourquoi il ne demande pas une égalité de traitement pour tous et négocier des retraites meilleures, au dire de dire par pure jalousie! Ces planqués qui disent par jalousie pas bien courageux, s'ils demandaient ça il seraient suivi par le privé



Commentaire de Jean 08/12/2019 15:00:09

C'est un peu démagogique que de mettre en avant la retraite des élus ( et défendre indirectement la grève actuelle...): leur régime sera réformé comme tous les autres, le moment venu; et les politiques n'empêchent pas les Français d'aller et venir librement, comme le font depuis plusieurs jours(certains ) cheminots ou agents de la RATP.



Commentaire de ranouil 08/12/2019 15:33:32

Avis totalement partagé, Puisque le gouvernement veut mettre fin aux régimes spéciaux, qu'il commence par revoir ceux de tous les élus et plus particulièrement des élus nationaux. Pour s'en donner une idée je conseille la lecture du Nouvel Obs n° 2869 du 31 octobre "enquête sur le train de vie de la République" Ça donne une idée du cynisme de nos dirigeants '



Commentaire de Bernard 08/12/2019 16:02:59

Francis Prior: Ne nous prenez pas pour des ânes touchant ma retraite complémentaire de l'ARGIC-ARRCO, je sais très bien ce qu'est une retraite par point. ce que nous propose ce gouvernement c'est belle et bien de remplacer le système actuel par un système par point et qui ne sera géré que par lui même (ce qui n'est pas le cas de l'ARGIC-ARRCO), ce qui lui permettra selon sont bon vouloir de baisser la valeur du point, et qui obligera la grande majorité des travailleurs qui le pourront (en fonction de leurs revenus), à cotiser à une retraite par capitalisation.



Commentaire de Bernard 08/12/2019 17:30:50

Pour Commentaire de Jean: Grave erreur de votre part les Sénateurs ont déclarés qu'il n'était pas question de toucher à leur système de retraite, et les politiques ne sont pas prêts à faire des sacrifices sur leurs avantages, ce soir ils vont se goinfrer autour de Macron, mais c'est nous qui payons leurs repas et leurs vins, quant je travaillais réunions ou pas j'ai toujours payés moi même mes repas.



Commentaire de Francis Prior 08/12/2019 18:01:59

Bernard, il n'y a pire sourd que celui qui ne veut entendre. Aujourd'hui n'est connu que le rapport Delevoye et il ne dit pas ce que vous affirmez. Ce qui est patent c'est que nos 42 systèmes de retraite ne créent que de l'inégalité et divisent notre société. Il faut en sortir d'autant que nous avons aussi à traiter la question de la dépendance. Mettre la tête dans le sable ne permet pas de résoudre les problèmes et affirmer que d'autre paieront me fait penser à notre France des années 1920 quand à tous ses problèmes elle disait "l'Allemagne paiera" on a vu



Commentaire de Berrnard 09/12/2019 11:13:33

Pour l’irréductible Francis Prior, et d’autres qui ne veulent pas comprendre le but de cette réforme des retraites : J’enfonce le clou, et l’actualité nous le démontre aujourd’hui encore, Macron à l’origine de cette retraite par point vient de la banque Rothschild, et l’on apprend ce matin que le triste sir Jean-Paul Delevoye haut commissaire aux retraites est administrateur de l’institut de la formation de la profession assurance (Ifpass) depuis 2016, Ifpass qui est étroitement lié à la Fédération française de l’assurance, ce qui amènera obligatoirement à une retraite par capitalisation CQ



Commentaire de Peu importe 09/12/2019 12:44:03

Tous les politiciens devraient montrer l'exemple en diminuant leurs avantages, ça passerait ensuite mieux auprès du peuple.



Commentaire de Pauvre Bernard 09/12/2019 13:49:47

Ce qui vous enfonce, c'est votre haine affichée et votre mauvaise foi. Votre devise c'est être systématiquement contre tout. Vous appartenez à ceux qui se réjouissent, juste pour le plaisir, du mal que vous faites à tous et à la France.



Commentaire de Bernard 09/12/2019 16:47:22

Pour Commentaire de Pauvre Bernard: Chez moi un proverbe dit "Que l'on ne fait pas boire un Âne qui n'a pas soif", si vous ne voulez pas faire l'effort que dans cette réforme tous seront flouer, que ce gouvernement (à l'inverse de l'Argic- Arrco) veut lui même géré ce nouveau système ce qui lui permettra de baisser quant il le voudra la valeur du point à payer, que ce gouvernement veut mettre la main sur les réserves des Avocats, Notaires et autres et autres excédentaires c'est que vous n'avez rien compris.



Commentaire de Bernard 10/12/2019 10:32:34

Pour les indécrottables : Pito, PapyGeon, Francis Prior, Jean, Pauvre Bernard Prenez juste le temps de lire ces quelques sujets et vous comprendrez peut être ce qui vous attend et pire frappera vos enfants et petits enfants au moment de prendre leur retraite. https://www.challenges.fr/patrimoine/retraite/en-suede-le-big-bang-des-retraites-a-un-gout-amer-vingt-ans-apres_678053 https://www.liberation.fr/futurs/2018/10/11/retraites-il-y-a-eu-beaucoup-de-perdants-en-suede_1684747 Malgré les mécanismes de compensation mis en place et qui seront au cœur des discussions en France, il y a donc eu



Commentaire de Bernard 10/12/2019 15:52:20

Pour tout ceux qui ne sont pas convaincu du but de la retraite à points prôné par macron et son équipe qui ne travail que pour les plus riches. Prenez le temps de lire les conseilles que BlackRock (1er groupe de retraite Américains par capitalisation) donne à ce gouvernement, et vous comprendrez peut être ce qui vous attends réellement.



Commentaire de Bernard 10/12/2019 17:18:06

J'ai oublier le lien BlackRock, le voici. https://www.blackrock.com/corporate/literature/whitepaper/viewpoint-loi-pacte-le-bon-plan-retraite-juin-2019.pdf



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI